Dauphiné: Contador le client

Très beau prologue hier sur le Dauphiné, avec un exercice bien particulier, celui d’une ascension courte, sèche, et pentue (le Mont Chéry près des Gets).

Les images sont intéressantes!

Du coup, sur un tel parcours, personne ne pouvait se cacher: ça s’est joué à la pédale.

Et à ce petit jeu, c’est Contador qui s’est imposé six secondes devant Richie Porte et 13 secondes devant Chris Froome.

Pour moi c’est clair, Contador est ultra-motivé par le prochain Tour de France et se montre déjà en condition très avancée. LA question est de savoir jusqu’à quel point cette condition est avancée, sachant que le Tour s’étire jusqu’à la troisième semaine de juillet. Ca fait long d’ici là pour rester en top condition!

Porte est une surprise, mais l’étape lui convenait bien. Froome est à l’heure.

Deux Etixx aux 4e et 5e places, Dan Martin et Julian Alaphilippe. Impressionnant! On a peine à imaginer les limites de ce dernier.

Avec quatre coureurs parmi les 13 premiers (outre Froome 3e, on a Poels 6e, Landa 12e et Kwiatlowski 13e), la Sky montre un beau collectif et c’est probablement le bémol à mettre sur la victoire de Contador: la Sky lui donnera du fil à retorde en juillet! Son équipe Tinkoff est tout de même plus faible que le collectif Sky.

Bardet 7e, c’est très inattendu et impressionnant, je ne l’attendais pas à ce niveau, surtout que Thibault Pinot finit beaucoup plus loin, en 17e place à presque une minute de Contador. C’est bien, il a limité les dégâts, mais force est d’admettre que sur une ascension sèche, Bardet a eu l’avantage.

Ryder Hesjedal fait une belle perf selon moi, 16e de l’étape. Après un Giro abandonné tôt, pourrait-il nous surprendre sur ce Dauphiné avec une belle victoire d’étape?

Pierre Rolland termine plus loin, 34e, à plus d’une minute de Contador, tout comme Fabio Aru. Pas de panique bien sûr, mais ces deux coureurs n’envoient pas le signal attendu. Ils répondront probablement que le Tour est encore loin.

La semaine sera intéressante avec une lutte qui se dessine entre la Tinkoff, la Sky et la BMC, avec comme outsiders les AG2R – La Mondiale qui voudront se montrer sur leur terrain, les Etixx, la FDJ ainsi que les Astana, très probablement. Vivement la suite! Et j’ai bien hâte de voir si la neige est encore bien présente au dessus de 2000m avec la mauvaise météo récente en France.

36 Commentaires

  • Patrick
    Soumis le 6 juin 2016 à 12:17 | Permalien

    C’est triste d’en être arrivé là (la faute à qui), mais impossible pour moi en voyant Contador à l’action d’évacuer l’idée qu’il pourrait y avoir un moteur dans le vélo.
    Certes il y a d’autres loustics dans le peloton, mais Tinkoff n’inspire pas une grande confiance.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -9 (from 15 votes)
  • Igor
    Soumis le 6 juin 2016 à 2:34 | Permalien

    Les 4 premiers auraient un moteur?
    Possible s’il n’y a pas de contrôle ?
    Maintenant tout le monde va avoir un moteur , on revient à Asterix aux jeux olympiques?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 2 votes)
  • touille
    Soumis le 6 juin 2016 à 3:58 | Permalien

    ils sont ultra affutes, ils ont meme la tete en V
    je vois mal bardet avec un moteur, et les micro dosages de froome et contador font largement gagner 20 sec

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 2 votes)
  • mica
    Soumis le 6 juin 2016 à 4:39 | Permalien

    Il est vrai, Patrick, que la suspicion est désormais partout; mais si quelqu’un s’ avisait encore à utiliser un moteur, quelques voix , parmi la minorité de gens honnêtes, s’ élèverait peut étre ? On peut du moins l’ espérer. A ce propos, certains (ou certaine) après avoir dominé plusieurs disciplines du cyclisme font preuve d’ une grande discrétion en cette année 2016! Ont ils été mis en demeure de ne plus utiliser certaines aides technologiques ou physiologiques? On ne le saura sans doute jamais!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • josef koba
    Soumis le 6 juin 2016 à 5:54 | Permalien

    Je crois qu’aucun coureur ne prendrait plus le risque de mettre un moteur. Il doit y avoir des journalistes prêts à utiliser une caméra thermique (cf reportage de stade 2) pour détecter et dénoncer…
    Ou alors, il y a des fuites depuis l’UCI (on préviendrait des jours de contrôle)…
    Beaucoup de coureurs ont paru très affutés, en particulier Contador et Porte. On risque d’avoir de belles surprises si le temps demeure froid et pluvieux au mois de juin et en juillet : bonjour les refroidissements et les tendinites. Attendons d’abord les étapes vallonnées du dauphiné puis la dernière semaine du tour de France.
    En attendant le tour de France s’annonce vraiment très ouvert! Contador n’a jamais osé le motorino en France (cf ses performances ces dernières années), Froome ne pourra pas refaire le coup de la Pierre Saint Martin (je pense qu’il y aura des contrôles et des caméras thermiques pour le scoop) et on a des Français qui peuvent faire des résultats et que l’organisateur a tout intérêt à « protéger » en limitant les excès des skaï (ça ressemble au cuir, ça à l’allure du cuir mais c’est de l’ersatz) ou des mauvaistar.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 7 votes)
  • Fred
    Soumis le 6 juin 2016 à 9:18 | Permalien

    À quoi bon suivre le cyclisme pro si vous croyez qu’un tel a un moteur, que l’autre est micro dopé ou je ne sais quoi et que le favori local se fait aspirer par les motos dès que les cameramans ont le dos tournés. Lâchez le vélo et regardez la pétanque! Je ne dis pas que tous sont blancs comme neige, mais ou est le plaisir si on doute constamment des résultats?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +14 (from 20 votes)
  • electron
    Soumis le 6 juin 2016 à 9:27 | Permalien

    Bardet devant Pinot sur un tel parcours n’a rien de très étonnant. C’est une montée courte, à froid pour puncher-grimpeur alors que Pinot est un diesel malgré ses gros progrès en la matière vus au tour du pays Basque.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • thierry (mtl) bécyk
    Soumis le 6 juin 2016 à 9:42 | Permalien

    J’suis plus capable d’entendre parler des moteurs dans les cadres comme si c’était si c’était la norme. Contador vient d’annoncer qu’il va faire encore deux ans plutôt que de prendre sa retraite. Si ses résultats étaient liés à un moteur, je crois que compte tenu des nouvelles inspections systématiques, il démontrerait une baisse de performance et il prendrait plutôt sa retraite, ce qui n’est pas du tout le cas-
    Ca devient un fourre-tout de paranoïaques conspirationnistes cette histoire là.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +17 (from 17 votes)
  • mica
    Soumis le 6 juin 2016 à 10:44 | Permalien

    Ce qui fait douter c’ est le passé plus ou moins « révélé ». Ce triste passé plus ou moins soutenu par les organisateurs et les instances fédérales, sans parler de la duplicité des journalistes…
    Oui, tout ce que tu cites Fred, a eu lieu et a même été la norme dans les années passées. Oui, même le  » Favori local » est ici ou là avantagé par les motos! Les caméras n’ ont même pas a  » tourner le dos », le réalisateur télé se charge de « choisir » les images adéquates.
    Je viens de voir l’ arrivée de la premiére étape du Dauphiné avec l’ attitude scandaleuse de l’ équipier de Cofidis ( Laporte, je crois) qui distribuait plus qu’ abondament des coups de casque, il est Français , il ne sera peut étre même pas sanctionné. Triste spectacle!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 6 votes)
  • mica
    Soumis le 6 juin 2016 à 1:45 | Permalien

    Un sujet un peu moins polémique: j’ aimerai revenir sur le prologue du dauphiné, un CLM en cote même s’ il reste un très bel exercice athlétique, n’ apporte rien de spécifique. Dans la même course en ligne on aurait, normalement, à peu prés le même résultat avec des écarts semblables ( sauf que « à la lutte » certains réussissent à s’ « accrocher ». Selon moi un vrai CLM doit se dérouler sur terrain à peu prés plat, et faire « ressortir » pleinement l’ aspect aérodynamique du cyclisme.
    Seulement voila, un organisateur a décidé de supprimer pratiquement les vrais « chronos ». selon moi il trahit le véritable esprit du cyclisme, il « zappe » ce que les anciens appelaient l’ épreuve de vérité, encore une fois infiniment regretable que cela ne dépende que du bien vouloir d’ un seul homme (C. Prudhomme)
    Pour en revenir à cette ascencion « séche » de 375m de dénivellé elle s’ est effectué à la vitesse ascentionelle de 1950m par heure, c’ est aussi à peu prés la vitesse de montée des tous meilleurs spécialistes du Km vertical, sauf que ceux ci sont en quelque sorte « avantagés » en n’ ayant à couvrir souvent qu’ une distance « horizontale » beaucoup plus réduite. ceux ci n’ ont pas, de plus, le poids du vélo à hisser. On peut noter aussi que dans le cas qui nous interesse, c’ était, à peine, un demi KV.
    Un calcul rapide « à la Porteleau-Vaeyer » nous donnera une estimation rapide de la puissance dégagée
    par Contador dans cette ascencion:
    Masse de Contador+ matériel estimée à 75 Kg, soit
    750Newwton
    vitesse de montée 1950 m/h soit environ: 0,542
    Métres/Secondes
    La pussance serait donc de 750×0,542= 407w.
    iIl faudrait ajouter environ 50W de résistance aérodynamique ( à 20 Km/h de vitesse linéaire elle n’ est pas totalement négligeable, d’ autant que l’ on doit tenir compte de la position en » danseuse ».)
    Ajoutons (un peu » à la louche » 20 Wde résistance au roulement, et l’ on obtiens :
    407+50+20= 477W.
    Si l’ on doit tenir compte du rendement de la bicyclette qui n’ est pas de 100/100, on n’ est pas loin des 500W.
    Y a t’il de quoi s’ offusquer, je ne le pense pas, car l’effort était relativement court, de plus les spécialistes du Km vertical à pied sont à peu prés dans ces zones, mais vous me direz que ce n’ est pas obligatoirement une référence sure. Et je serai d’ accord avec vous, car dans leur domaine on doit aussi se servir de la pharmacopée moderne!
    Vueillez m’ excuser d’ avoir été un peu long, mais je voulais exposer, un peu, la méthode « Porteleau Vayer »

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -4 (from 8 votes)
  • touille
    Soumis le 6 juin 2016 à 3:05 | Permalien

    oui enfin porteleau est un peu plus serieux que tes ‘a la louche »!!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 4 votes)
  • Ludovic
    Soumis le 6 juin 2016 à 3:08 | Permalien

    @Mica

    Je doute que les calculs de Porteleau reposent sur de telles approximations, mais soit.

    Sinon, au sujet du CLM. Tout d’abord, un organisateur est libre de tracer le parcours qu’il souhaite (modulo le respect certaines règles UCI). Ensuite, Prudhomme n’est pas le seul responsable de ce que tu penses être un problème. Cette année au Giro il y avait un contre-la-montre en cote. ASO n’a pas encore pris possession du Giro…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  • Patrick
    Soumis le 7 juin 2016 à 12:19 | Permalien

    Dans la recherche, illusoire, d’un absolu, la vitesse ascensionnelle m’intéresse également. Même sur cette durée, celle-ci est impressionnante. D’autant qu’il y avait un peu de plat. Calculs à affiner.
    A ce propos, il faut être sûr des chiffres, et ceux de la « Prise de la Bastille » à Grenoble sont douteux.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Patrick
    Soumis le 7 juin 2016 à 12:21 | Permalien

    C’est chouette, les chronos en côte, ça l’est moins qu’il n’y ait plus de longs chronos à plat, vraiment longs.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Patrick
    Soumis le 7 juin 2016 à 8:46 | Permalien

    A propos de la course et du sprint d’hier, ils n’auraient pas un peu dépassé les bornes, Bouhanni et ses équipiers. La boxe est une chose, le vélo en est une autre.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  • mica
    Soumis le 7 juin 2016 à 11:15 | Permalien

    Touille: j’ ai essayé de donner une idée des calculs de Porteleau.
    Il n’est pas question dans le cadre d’ un forum d’ entrer dans des détails ultimes. D’ ailleurs dans son canapé et devant la TV Mr Porteleau ne connaît pas non plus le poids exact des cyclistes, il ne sait ni la direction, ni la force du vent, il ne connaît pas l’état de la route pour estimer la résistance au roulement, il ne peut pas prendre en compte les phénomènes d’ aspiration (souvent illégaux ) non négligeables même à 25 Km/h.
    Si j’ ai employé l’ expression « à la louche », c’ est pour souligner mon degré d’ ignorance devant certains paramétre.
    Mr Porteleau a obligeatoirement les mèmes ignorances.
    Quand à la méthode Vayer consistant à décréter qu’une performance est suspecte presque à 2 ou 3 Watts prés, c’ est une aberration!
    Ludovic: je ne suis absolument pas contre les chronos en montée, ce dernier a d’ ailleurs permis d’ avoir quelques chiffres crédibles, et permet aussi quelques comparaison avec les kilométres verticaux en course à pied.
    ce que je regrette, c’ est l’ abscence de chronos plats dans les courses par étape. Il ne semble que dans le TDF 2 rendez vous chronométrés restent indispensables. Outre le fait de casser le rythme des étapes stéréotypées ( et souvent faisant appel à une sorte de lise en scéne) on retrouverai de vrai épreuves athlétiques, quitte à supprimer 1 ou 2 arrivées au sommet. (qui sont devenues pléthoriques)
    Patrick: encore une fois d’ accord avec toi sur les point 13,14 et 15.
    Le point 15 m’ oblige à dire que l’ attitude des équipiers de Bouhammi a été déplorable (coups de casque), les gestes de bouhammi traduisaient une suffisance de mauvais alois, ma pas grand monde ne trouve à redire à tout cela.
    Le cyclisme est un sport bien approximatif, et c’ est un euphémisme!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  • Frederic Portoleau
    Soumis le 7 juin 2016 à 11:18 | Permalien

    @mica
    Pour se rapprocher de mes estimations, il est préférable d’utiliser le modèle de déplacement du cycliste de J.Martin. Celui est valide pour un coureur seul sans drafting. Le modèle est implémenté (avec de toutes petites différences) sur le site http://www.chronoswatts.com/simulateur/1

    A ce modèle j’ajoute des calculs d’incertitude

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 6 votes)
  • Ludovic
    Soumis le 7 juin 2016 à 12:01 | Permalien

    @ mica

    Vaste débat. Je ne pense pas qu’on puisse dire  »tel ou tel truc est indispensable » dans un parcours du Tour de France. Il y a une époque où il y avait plus de chronos individuels, effectivement. Il y avait aussi des étapes de 300km, encore dans les années 1980. Il y avait des demies étapes (une le matin, une en après-midi), etc. La physionomie du parcours change.

    ASO vend un spectacle (le mot est choisi). Le parcours est adapté pour que le spectacle soit le plus vendeur possible.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Patrick
    Soumis le 7 juin 2016 à 1:24 | Permalien

    Payez vous les 30 dernières secondes du final de l’étape du jour du Dauphiné. 30! Le gars Hereda a 100 watts de plus que le meilleur des autres!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • mica
    Soumis le 8 juin 2016 à 4:02 | Permalien

    Ludovic: dans le cyclisme, le CLM n’ est pas un « truc », mais une composante essentielle et historique de ce sport a moins de considérer ce dernier comme un spectacle. (ce qu’il devient de plus en plus, c’ est à dire une vaste mascarade, voir l’ arrivée de la premiére étape du Dauphiné par exemple)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Patrick
    Soumis le 8 juin 2016 à 5:25 | Permalien

    Personnellement, Ludovic, et pour te reprendre dans la restriction au spectacle pour ce qui est du Tour de France, mon avis est que le choix des parcours n’offre pas le spectacle plus vendeur possible.
    Par exemple, un clm de Moustiers à Moustiers autour du Canyon du Verdon serait beaucoup plus vendeur. Tout comme le parcours de l’Ardéchoise (entier), une lourd enchainement de cols dans les Cévennes, une étape dans les Ardennes avec 30 côtes raides sans répit, une arrivée à Cassis après 6 fois la boucle par le Cap Canaille, un chrono de 1 km avec 2 essais et les écarts multipliés par 50, un circuit condensé montant 4 fois le Col de Turini, une étape en Corse mais par ses toutes petites routes très accidentées, etc…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 5 votes)
  • Ludovic
    Soumis le 8 juin 2016 à 6:01 | Permalien

    @mica

    Oui le CLM est une composante importante du cyclisme. Preuve en est, il y a un titre mondial en ligne et un titre mondial en CLM. Idem aux JO. Mais le Tour de France a-t-il l’exigence de proposer une compétition homogène, tous les ans, pour toutes les composantes du cyclisme. Pour ma part, je ne le pense pas. ASO organise un spectacle et décide du parcours à sa guise.

    @Patrick

    J’aurais aussi plein de proposition à faire à ASO pour le spectacle. On en a tous.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • mica
    Soumis le 8 juin 2016 à 8:40 | Permalien

    Mr Porteleau: merci de votre réponse, ainsi que pour le lien du site de calcul de puissance. Pour ma part, je le trouve (peut étre) inspiré du site Américain: Analytic cycling ( très bon site par ailleurs).
    En ayant un peu la crainte de lasser certains lecteurs de ce forum, je me permets de lancer un dernier « truc » technique concernant les calculs de puissances sur terrain plat (je crois savoir que « Sport§ Vie » a dédié un article à ce sujet)
    Paradoxalement, pour estimer une puissance sur terrain plat, il faut faire des essais de vitesse limite ,sans pédaler, en descente !
    Trouvez, une descente (par exemple à 2%).
    Sur celle ci vous atteidrez vite une vitesse stabilisée ou limite, mettons: 22,5Km/h, transformez votre vitesse en m/seconde. 22,5Km/h=6,25m/s
    Estimez votre poids+ vélo+ accessoire, mettons 75Kg
    à transformer en Newtons soit sensiblement 750 N.
    Multipliez votre poids(750N) par 2%, vous obtenez :
    15N.
    Et nous calculons enfin la puissance:
    15×6,25= 93 Watts.

    C’ est la puissance qu’ il vous faut pour rouler(sur terrain plat) à 22.5 Km/h.
    Vous pouvez faire des « essais » de vitesse limite sur des pourcentages différents et obtenir ainsi un échantillonage de vitesses pouvant facilement aller au dela de 50Km/h et ainsi obtenir une courbe des puissances absorbées sur terrain plat.
    Il est à noter qu’en cote la puissance absorbée est égale au poids( cyliste+vélo+équipement)multiplié par la vitesse ascentionelle(dénivelé gravi/seconde)

    Exemple: 750N. X 0.5m/s= 375 W
    Dans tous les cas, même en cote, ne pas oublier de rajouter la puissance à plat de la vitesse linéaire:

    soit a 22,5 Km/h: 375W+ 93W= 468W
    Ce qui est considérable.
    peut étre ais je été un peu long, en espérant ne pas vous avoir saoulé !
    SE

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Patrick
    Soumis le 8 juin 2016 à 10:13 | Permalien

    T’as une drôle de façon de converser, Ludo; guère constructive.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  • mica
    Soumis le 8 juin 2016 à 11:15 | Permalien

    Ludovic, Patrick : un TDF avec des épreuves spéciales reliées par des parcours de liaison ? pourquoi pas ! remarquez que l’ on y est déjà presque avec les étapes de plat qui se terminent par ,le plus souvent, un sprint massif ( ce qui est à mon avis mieux que ces échappées « bidon » à la mise en scène criarde.) Liaison + spéciales, cela ressemblerait au rallyes automobiles, pourquoi pas?
    Patrick: 30 cotes dans les Ardennes, tu réves, je te dis pas la pagaille et les chutes sur ces routes si étroites, sans compter les chutes provoquées et la pluie, et les polémiques. ( on attends ou pas un coureur qui a chuté ?) Ce que l’ on admet pour une course d’ un jour, ne doit pas étre la régle pour les courses par étapes, c’ est mon avis, déjà que les pavés….
    Une course sur les setiers goudronnés Corse n’ est selon moi pas envisageable non plus. Pour le reste, pourquoi pas? Mais oui le vrai dialogue a du bon.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • françois
    Soumis le 11 juin 2016 à 4:53 | Permalien

    d’accord avec Patrick

    le sprint d’herrada est hallucinant

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • touille
    Soumis le 11 juin 2016 à 5:32 | Permalien

    100w de + sur un sprint c’est rien du tout
    sur une demi heure c’est autre chose, non?
    c’est ce qu’a gagné froome en changeant d’équipe…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Patrick
    Soumis le 12 juin 2016 à 3:00 | Permalien

    (Dans les deux cas) Tu exagères peut-être un peu, non?
    Viens de regarder l’avant-dernière étape du Giro ( https://www.youtube.com/watch?v=pNhsk54cMV0 ). Putain le spectacle, putain ce qu’ils se mettent! On a beau dire, les grands cols, les très grands cols, ça peut finir par faire des dégâts.
    Nibali bien sûr, Chavez, mais aussi Kruijzwijk, Majka, Jungels (la classe!), Scarponi, Uran, Dombrowski, Tangert, et plein d’autres, putain!
    Et Taramae. Si j’étais journaliste, j’étudierais cette étape (avec les précédentes) de près. Tiens, Taramae, disons moins doué que Nibali, en échappée au long cours, il va plus vite que l’italien les 20 derniers kilomètres! Ce serait donc plutôt Chaves qui a cédé. Mais alors tous les autres aussi.
    On fait abstraction des mauvais côtés (sans les oublier), et on se dit qu’une course de vélo, ça peut être beau.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • touille
    Soumis le 12 juin 2016 à 5:13 | Permalien

    non j’exagere pas du tout: vu ici:
    http://www.cyclisme-dopage.com/actualite/2014-07-11-cyclisme-dopage.htm

    « « L’Africain », comme il est parfois surnommé, sait mettre ses mains tantôt devant sa bouche, ses yeux ou ses oreilles. Il termine 84ème du Tour, en développant 318 watts étalons à l’Alpe d’Huez, à moins de 100 watts de son potentiel actuel.
    …..
    C’est donc à la stupéfaction générale des experts-maquignons qui dirigent les plus grands que, sur cette Vuelta, tout en travaillant pour son leader, Froome l’équipier, explose. Il termine 2ème derrière Cobo, un espagnol soudainement tellement fort qu’aucune équipe décente ne lui offrira de contrat ensuite. Froome se paie le luxe de le battre dans une étape d’anthologie sur le col final de l’étape qui mène à Pena Cabarga, en développant 470 watts étalons pendant 17 minutes ! Il mute. Il est gardé chez Sky avec un zéro de plus à son salaire.

    de nos jours, et au moins depuis 2010, tout est question de microdosage.

    Tu t’emballes beaucoup, mais c’est en étant naif qu’on est heureux, non?
    moi j’avoue que je regarde tous les jours le vélo
    pour plusieurs raisons dont une que je tairai… 😉
    Vivement mes pyrénées cet été 😉

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  • Régis
    Soumis le 12 juin 2016 à 3:30 | Permalien

    Touille,
    Ce qui me chipotte sur ton excellent lien http://www.cyclisme-dopage.com/actualite/2014-07-11-cyclisme-dopage.htm
    c’est qu’on considère une vo2max de 92 à 96 comme impossible.
    Pourtant Kilian Jornet en a une de 92, court ‘seul’ dans son coin, n’a pas du tout la préparation scientifique d’un Froome, mélange les sports : ski, trail, alpinisme.
    Il ne cache pas ses entrainements (strava), accepte les tests, n’est pas maigrichon rachitique mais pourtant, sa vo2 est énorme :
    https://www.youtube.com/watch?v=sniZs_D_RFQ

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • alain39
    Soumis le 13 juin 2016 à 4:53 | Permalien

    Après l’arrestation de Beltran on apprend dans l’équipe que l’UCI aurait fait fuiter des infos en 2015 sur le vélo électrique pour éviter des contrôles. On découvre que les intéressés sont Varjas (l’inventeur), Gibbings (propriétaire d’une société qui commerciale des vélos électriques) et Barfield (membre de l’UCI).
    C’est énorme car on comprend avec preuve à l’appui que le monde du business est totalement impliqué dans le quotidien. ça se confirme avec les sponsors des équipes qui depuis 10 ans sont redevenus des fabricants de vélos comme dans les années 50. Des fabricants anglo-saxons bien souvent ou issus de conglomérats (BMC). Treck, specialized, Cannondale, Giant, cervelo (racheté par PON conglomérat hollandais). Ces sponsors investissent beaucoup d’argent et le pro tour est la vitrine mondiale de leur business tout en étant un outil de marketing. Ces fabricants n’ont plus rien à voir avec les petits artisans des années 80 et ils font des CA de plusieurs dizaines de millions € dans un marché mondial et non plus local.Lequel marché avec les cycles électriques est en forte croissance.
    Il est évident que depuis 20 ans le business model anglo-saxon a pris le dessus et d’ailleurs nous avons simultanément assisté à l’éclosion d’une génération de coureurs anglo-saxons. La prise de pouvoir des anglais avec Sky est le symbole de ce cyclisme business. C’est le top du top car le sponsor est un média qui d’ailleurs en opposition aux autres équipes anglo-saxonnes roule sur du matériel italien. Il dispose de sa propre force de frappe mais fait partie intégrante de ce business dont il actionne tous les ressorts.
    Sky ne veut pas partager son pouvoir mais vit de ce système qu’elle alimente en $ avec sa couverture médiatique.
    Des sponsors internationaux qui sont loin de nos Cofidis, Française des jeux et autres sponsors à vocation nationale. Ceci dit pas pour longtemps, avec Lapierre qui a été acheté par Accell groupe (hollandais) on perçoit que le mouvement va également vers une industrialisation de ce sport.
    Dans ce monde du business on comprend vite que les coureurs et instances sont devenus des serviteurs du grand capital comme diraient certains. Ils ne sont plus le centre de gravité mais juste des acteurs d’un grand cirque mondial qui draine des centaines de millions $.
    Un monde où les intérêts ne sont pourtant pas tous convergents et où on voit poindre une opposition entre les organisateurs et les sponsors. Ces derniers fort de leur force financière sont attirés par l’appât du gain émanant des fees tv. Tinkoff quitte le cyclisme pour cette raison. Non content de gagner des clients avec la pub ils pourraient encore plus rapidement amortir leur investissements. Mieux encore le sponsoring deviendrait un investissement doublement rentable et cette rentabilité serait assurée. Mieux que la privatisation des autoroutes puisque la manne financière des droits tv est connue et anticipée. reste plus qu’à partager.
    Dans cette guerre de pouvoirs et du fric, le dopage est relégué au second rang et donc quand un événement pourrait remettre en cause ce fragile équilibre on fait tout pour le cacher et ce avec l’aide de l’UCI qui est depuis quelques années gérées par des représentants de ce monde du business.
    On ne peut pas sortir de ce marigot sauf à casser le business model avec tous les risques que ça comprend.
    Les Sky et autres équipes qui utilisent le dopage comme un élément de cette équation connaissent cette dimension fric et en abusent car elle forme un véritable rempart.
    Il est regrettable que personne ne fasse le lien mais c’est aussi l’un des ressorts du business que d’avoir un voire 2 coups d’avance.
    Dormez en paix on va vous vendre des beaux vélos que des coureurs dopés vous aurons vendu avec des exploits que vous ne serez jamais en mesure d’approcher. Un business model simple, pendant que des coureurs se gavent de produits dopants, des sponsors se gavent de $. Si les coureurs gagnent plus c’est parce qu’il y a plus de fric et généralement les acteurs en captent 10%.
    Pas belle la vie et si la roue tourne ce n’est pas dans le bon sens.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  • alain39
    Soumis le 13 juin 2016 à 11:32 | Permalien

    En France les médias commencent à parler du scandale UCI. Prudhomme a donné une interview et on apprend que Lappartient a écrit à Cookson sur le dopage mécanique juste avant ce reportage.
    Il est manifeste qu’une guerre larvée jusque là s’expose au grand jour. Une guerre organisateurs Vs UCI/sponsors.
    Les sponsors (fabricants) sont devenus de plus en plus forts et dorénavant ils disposent de moyens énormes. Des sponsors qui sont des acteurs majeurs de cette industrie. Nous sommes loin des La vie claire, Renault, Gis, Molteni, Festina, Once, Banesto etc… qui étaient issus d’autres industries et pour qui le vélo était un média de communication sans plus.
    Ces nouveaux sponsors veulent tout gérer car ils tirent tous leurs profits de ce sport et donc ils veulent avoir la main mise sur toute la chaîne industrielle et militent en faveur d’une sorte d’intégration (entente) verticale.
    Les organisateurs sont donc devenus gênants et surtout captent trop d’argents.
    Tinkoff qui est tout sauf idiot a bien compris que tout est vérolé et que sa banque n’a pas les mêmes centres d’intérêts et que cette guerre ne la concerne pas. Il va donc se retirer car il n’a rien à gagner.
    Il y a une véritable consanguinité au niveau de l’UCI. Entre le fils Cookson qui travaillait à la SKy (maintenant Dimension Data), Les ententes UCI/ fabricants.
    Si on n’y prend pas garde on va vers un cyclisme centré sur lui même géré comme une industrie et non plus comme un sport. Les sponsors et instances ne seront plus que des fabricants de vélos et équipements dont les seuls intérêts seront financiers. Un mélange des genres qui s’appelle le sport/business incestueux.
    En effet, vous connaissiez vous Typhoon comme fabricant? Pas moi or c’est cette société qui travaille avec l’UCI. Elle fait combien de CA et vend combien de vélos? date de création? Qui sont les actionnaires?
    Aucune idée pour ma part. C’est qui ce Gibbings qui vit à Monaco? Tiens Monaco? Rappelez moi qui vit à Monaco? Froome. Comme par hasard.
    On comprend vite qu’il y a un petit monde qui a pris une partie du pouvoir et qui veut régner sur tout. Un monde d’affairistes qui s’est lancé sur le marché du vélo par le seul appât du gain. Marché mondial et diversifié = $ rapidement. Ce marché n’était pas structuré (consolidé pour les affairistes) avec une multitude de petits fabricants il est donc pénétrable.
    L’UCI n’a pas été conçue pour gérer ça. Tout cet afflux de fric a ouvert les appétits et certains se sucrent au passage. Alors on ne va pas les emmerder avec des histoires de dopage.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  • touille
    Soumis le 13 juin 2016 à 12:41 | Permalien

    pourquoi stade 2 a publié son reportage en avril? pour éviter le scandale de vayer qui filme en juillet avec une caméra thermique.
    pourquoi l’equipe a publié le mensonge armstrong le mois après la retraite d’armstrong?
    Réveillez vous, les coureurs ne sont que des pions au service du fric

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  • Ludovic
    Soumis le 13 juin 2016 à 12:57 | Permalien

    Et après, certains semblent s’offusquer quand je parle de spectacle et non pas de sport…

    Le sport, je le pratique le soir ou le week-end sur mon vélo. Le spectacle je le regarde à la télé, filmé sur les routes de France et d’ailleurs.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • touille
    Soumis le 13 juin 2016 à 2:51 | Permalien

    Tu as bien résumé
    seuls ceux qui mettent des pouces en bas lorsqu’on écrit qqch continuent à ne rien comprendre
    pour eux je conseille le foot et plus belle la vie

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 3 votes)
  • touille
    Soumis le 13 juin 2016 à 3:36 | Permalien

    notamment à celui qui vient de m’en mettre un

    http://www.francetvsport.fr/videos/moteurs-ca-tourne-episode-2-339837

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!