Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Cyclo Ski Vélo Orford: un bel événement!

Je roulais hier « à domicile » sur la Cyclosportive Ski Vélo Orford, dans la région de Sherbrooke, ma ville natale. Une première participation à cet événement en ce qui me concerne, qui cadrait bien avec les rendez-vous familiaux du week-end.

C’était aussi pour moi l’occasion d’une reprise après plusieurs jours d’inactivité cycliste en raison du retour d’Italie, et du retour au travail.

J’y ai découvert un événement à l’organisation certes discrète, mais rudement efficace et au point.

Le parcours, le tour du Mont Orford, est un grand classique dans la région de Sherbrooke, et mes routes d’entrainement il y a 20 ans. Un parcours très varié, puisque présentant quelques portions de plat permettant de récupérer, mais aussi quelques belles bosses pour provoquer la sélection. Sur le long circuit de 100 bornes, deux tours du Mont Orford étaient proposés. Un parcours usant au fil des kilomètres.

Comme d’habitude, l’épreuve est partie rapidement, avec un peloton très nerveux dans les 10 premiers kilomètres. Et ça n’a pas loupé: une importante chute au km 7,5 a envoyé près d’une dizaine de coureurs par terre (dont mon frère), coupant le peloton en deux. La chute est survenue sur l’avant gauche du groupe, juste à mes côtés, provoquée par un jeune cycliste déstabilisé par la chaussée car il ne tenait pas assez fermement son guidon. On ne répètera jamais assez l’importance de rouler mains en bas du guidon lorsque la vitesse augmente!

La sélection s’est rapidement opérée dès les premières bosses du parcours, dégageant environ 30  participants devant.

Le ravitaillement en eau au terme du premier tour a été apprécié de tous, car il faisait chaud hier.

Les bosses situées à environ 15 kms de l’arrivée ont terminé d’opérer la sélection, réduisant le groupe à environ 15 coureurs. J’ai parfois appliqué la pression dans ces bosses, question d’assurer un rythme soutenu sans attaquer franchement, ceci afin de produire quelques efforts pour que la journée soit aussi payante côté entrainement.

À l’arrivée, rafraichissements et repas-santé attendaient les participants. Tout était au point, il faut féliciter l’organisation pour un sans faute, ou presque.

Deux éléments pourraient en effet être revus en prévision des prochaines éditions.

D’une part, la mauvaise surprise – et ma frustration – d’un stationnement payant (5$) à l’arrivée des participants le matin. Les préposés faisant payer les gens à l’entrée du stationnement, une file d’attente désagréable était en place. Et que dire de ceux qui n’avaient pas d’argent liquide pour acquitter la somme, ce stationnement payant n’étant à ma connaissance annoncé nulle part? L’an prochain, s’ils sont inévitables, pourquoi ne pas inclure ces frais dans l’inscription?

D’autre part, l’annonce par notre hôte lors du débriefing des participants juste avant le départ de la tenue d’une cérémonie de remise des médailles à 12:30. Je demeure fermement opposé à la tenue de telles cérémonies sur la scène des cyclosportives, qui ne sont pas des courses encore une fois. Ce genre d’annonce incite les participants – certains sans grande expérience du peloton – à tous les risques à l’approche de la ligne d’arrivée. Hier encore, les premières places sont occupées par des participants inactifs durant toute l’épreuve, mais qui ont sprinté dans les derniers 200m. Déplorable sur des cyclosportives où l’objectif devrait être d’avoir du plaisir à partager notre passion du cyclisme, tous ensemble. Pour les plus forts, on se fout royalement de la place à l’arrivée, du moment qu’on termine avec le premier groupe!

En terminant, merci à tous ceux venus me trouver pour échanger un petit mot: ça m’a fait plaisir de vous rencontrer. Je vous rappelle également que d’autres cyclosportives intéressantes sont à venir, notamment le GranFondo Garneau, la nouvelle Classique des Appalaches, le Défi Vélo Mag ainsi que Les 100 à B7.

Partager

Précédent

Quintana peut-il gagner le Tour?

Suivant

À ne pas manquer sur le Tour…

  1. Raymond M. SIGOUIN

    Bonjourno Laurent,
    Je ne suis pas d’accord avec toi concernant les classements dans les cyclos, ce n’est pas des courses mais pas des balades non plus. Si dans les cyclos européennes, que ce soit la Haute Route, la Marmotte, etc, il y a toujours des classements, je ne vois pas pourquoi il n’y aurait pas de classements dans nos cyclos québécoises. Devant le nombre croissant de nouveaux cyclistes depuis 10 ans, il est certain que la plus part n’ont pas fait de courses proprement dites ayant débuté sur le tard, les cyclos, c’est selon moi, comme une ligue de hockey de garage et tu veux gagner, et faire le meilleur temps possible et t’améliorer d’année en année, de toute façon, il y a moins d’accident dans les cyclos et les «vainqueurs???», il ne faut pas se le cacher, sont presque toujours des «courseurs», on met une bonne bosse à la fin et ça écrème le groupetto. Bonne fin de saison et j’espère que tu vas venir un jour à la San Donato Le Nordet.

    0
    0
  2. Bonjour Raymond,

    Je demeure aussi opposé aux cérémonies de podium sur les grandes cyclosportives en Europe!

    J’estime que ces cérémonies n’ont pas lieu d’être sur des événements qui ne sont pas des courses formelles.

    Sinon, comment distinguer courses et cyclosportives?

    On n’empêchera jamais des participants de « faire la course », c’est aussi vrai même lors de sorties d’entrainement. Ceci étant, je demeure convaincu que ce genre de cérémonie est un incitatif regrettable à la prise de risque en vue de la ligne d’arrivée.

    Les cyclosportives doivent continuer d’être chronométrée, afin de permettre aux participants de se mesurer à eux-même. J’aime avoir mon temps au Marathon des Dolomites, me permettant ainsi de me mesurer à moi-même si j’y retourne un jour. Mais un podium, ça rime à quoi? Que les coureurs qui ont soif de podiums s’alignent sur des courses sanctionnées, ils y trouveront une vraie compétition.

    L’esprit cyclosportif doit demeurer celui du partage d’une passion, de la convivialité entre participants, dans le but de réaliser un défi et de se dépasser sur une base individuelle.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.