Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Contador sauve son Tour

Contador le grand gagnant de cette étape vers Luz-Ardiden ?

Je ne suis pas loin de le penser. 

Contador n'était vraiment pas au mieux dans l'étape, en particulier dans la montée finale. Grimaçant, on sentait que son coup de pédale était lourd.

Tout le monde l'a vu. Les commentateurs télé l'ont vu. Je l'ai vu. Tout le monde? Apparemment, pas ses principaux adversaires !

C'était selon moi le temps de mettre Contador hors jeu dans ce Tour de France. Szmyd avait pourtant préparé le terrain pendant de nombreux kilomètres, condamnant nombre d'équipiers de Contador ainsi que Nicolas Roche. C'est Franck Schleck qui en a profité et qui s'est échappé, et il a eu raison: il va chercher une vingtaine de secondes sur ses adversaires directs, et 33 secondes sur Contador. C'est donc confirmé: Franck Schleck est très bien sur ce Tour de France.

Pourquoi les autres n'y sont pas allés ? Basso ? Evans ? Andy Schleck ? Tous auraient pu se passer le mot: on roule ensemble sur cette étape pour sortir le no1 Contador et on s'expliquera après, au Plateau de Beille ou dans les Alpes.

Au lieu de ca, Contador a bluffé, répondu aux attaques au pied de la montée en se dépouillant et n'a perdu qu'une poignée de secondes sur la ligne. Considérant qu'il aurait pu être à deux minutes, c'est inespéré pour lui.

Et si les frères Schleck, dont Franck est le plus fort c'est confirmé, s'étaient trompés de cible et devraient plutôt se préoccuper de Cadel Evans et d'Ivan Basso plutôt que de passer leur temps à épier les moindres gestes de Contador? Le très regretté Fignon avait exprimé ses doutes quant à l'intelligence en course des frères Schleck ; je l'avais trouvé sévère l'an dernier. Je commence à penser que Fignon avait raison !

Quoi qu'il en soit, demain, Contador pourra continuer de se refaire une santé. L'Aubisque est loin de l'arrivée à Lourdes et les favoris voudront récupérer en vue du Plateau de Beille samedi, le prochain grand rendez-vous à ne pas louper.

La victoire d'étape est allé à Samuel Sanchez qui gagne sur les terres de l'équipe Euskaltel-Euskadi, quoi de mieux? Et pour le 14 juillet, Thomas Voeckler préserve son maillot jaune et s'offre un sacré beau bonus sur ce Tour de France. Un petit mot aussi pour Jérémy Roy, décidemment un coureur très offensif sur ce Tour: il est devant presque tous les jours!

Les autres enseignements

Jelle Vanendert. Je dois avouer en toute modestie que je ne connaissais pas. Je connais maintenant. Encore une autre source de satisfaction pour l'équipe Omega Pharma-Lotto que tout réussi sur ce Tour ! Agé de 25 ans, Vanendert a un palmarès très limité chez les professionnels, mais a terminé 6e de la Flèche Wallonne cette année. C'est son premier Tour de France.

Autre belle perf, celle du Français Arnold Jeannesson (FDJ), nouveau maillot blanc ce soir. Et un maillot blanc bien accroché puisque Rein Taaramae est à 1min37 et Rigoberto Uran à plus de 2 minutes ! C'est jouable pour le garder plusieurs jours s'il continue à ce niveau !

Aussi, travail impressionnant de Szmyd dans le final au profit de Basso qui avait manifestement donné des consignes de durcir la course. C'est une confirmation que Basso se sent bien sur ce Tour de France et qu'il faudra compter avec lui. Il termine d'ailleurs l'étape dans le même temps qu'Andy Schleck et Cadel Evans…

C'est décidemment la guigne pour l'équipe RadioShack sur ce Tour: après Brajkovic, Horner et Leipheimer, voilà que Kloden a chuté durant l'étape et a perdu toutes ses chances pour le général. 

Le Tour n'est pas encore gagné pour personne, mais il est définitivement perdu pour le Canadien Ryder Hesjedal, pour Robert Gesink, pour Nicolas Roche, pour Levi Leipheimer, pour Tom Danielson, pour Jérome Coppel, pour David Arroyo ou pour Tejay Van Garderen. Un top-10 sera difficile pour ces coureurs. Cunego, de son côté, poursuit son petit bonhomme de chemin et est 6e du général !

Partager

Précédent

Quatrième chronique du Tour

Suivant

Un modèle de tactique de course

14 Commentaires

  1. Fignon voyait vite et bien, les Schleck ont un peu de mal question stratégie.

    0
    0
  2. JOCELYN

    CONTADOR? je ressens la meme chose, ils ne l’ont pas « estoqué », ils ont tous peur de se faire contrer, mais s’il se refait la cerise comme je le crois, lui, il va pas hésité…Pour l’article précédent sur les chutes, elles ont toujours existées, mais là il y a trop de monde, 20 équipes de 8 coureurs serait bien au départ à mon avis (sans revenir ai tour d’antan avec 100 partants environ). Marrant si CANCELLARA a vraiment dit que les routes sont trop étroites, lui qui va se bagarrer avec les flahutes dans les classiques de nord, sur des routes étroites et pavés, avec des conditions athmosphériques souvent plus dures….

    0
    0
  3. Voeckler et Rolland transportés par le maillot jaune, qui terminent l’étape à une poignée de secondes des ténors, ça, c’est toute une révélation. Si Voeckler continue à grimper ainsi, il pourrait causer une surprise à Paris….top 5?

    À la fois impressionnant et louche?!

    0
    0
  4. thierry mtl

    Le problème des Schreck est le fait qu’ils soient deux et que tous leurs mouvements de courses soient dépendants de cela. L’un veut toujours amené l’autre, ou l’aider. Ainsi, ils se nuisent très souvent. Ils s’attendent et ils attendent. Leurs adversaires le voient le savent et en tire profit. Franck serait parti plus tôt si ce n’était pas de mettre son frère en échec.

    Basso a assumer du leadership et a tenté de se démarquer au train, sa spécialité.

    Les propos de Contador aux médias s’avèrent toujours fiable depuis des années. Il ne bluff pas. Quand il dit qu’il ira mieux dans qqs jours, c’est probablement vrai.

    0
    0
  5. toutouille26

    rolland mont luz ardiden bouche fermee quand même!

    0
    0
  6. zboy

    Si Contador atomise, on va dire qu’il a mangé beaucoup de viande au clenbu !!! Il a donc intérét dans ce tour à ne pas trop en faire et manger du poulet de grain…

    0
    0
  7. Cyclick

    Le visage de Voeckler à l’arrivé à Luz en disait long: ce fut pénible pour lui, si je compare aux visages des autres coureurs à ses côtés qui semblaient moins en douleur.

    À moins que Voeckler bluffe, ce qui m’étonnerait, mais bon. C’est quand meme bien de voir un Francais en jaune. pour quelques jours encore espérons-le…

    0
    0
  8. Daniel

    À voir le niaisage entre les Schleck et Contador, qu’est-ce que je m’ennuie des duels Armstrong-Ullrich. Allez-y doucement sur le bouton « désapprouver »

    0
    0
  9. toutouille26

    Demain, Antoine va nous expliquer comment un viking de 90kg a grimpé presque aussi bien l’aubisque que deux grimpeurs probablement propres de 62kg, comment il a fait une superbe descente car il était encore lucide puisqu’il était pas à fond dans la montée, et comment il a enrhumé roy et gagné l’étape, sans fatigue et avec le sourire

    0
    0
  10. delirium89

    qui de gerard holtz ou thierry adam va remporter la palme du plus con. Ils jouent avec le chauvinisme des supporters à nous dégouter d’aimer le velo. bon ok les supporters sont partout pareil heu quoi que y a des sports calmes je crois que je vais me mettre au curling

    0
    0
  11. Sébastien

    Moi, ça m’a fait penser au Tour 2003 : Armstrong qui flanche un peu dans la fin de la montée de Bonascre (port de pailhères) et Ullrich qui s’en rend compte tardivement ne lui prend même pas 10 sec.

    L’étape d’après ils finissent tous ensemble.

    Et le surlendemain, Armstrong les atomisent dans la montée de Luz Ardiden.

    On verra demain au plateau de Beille…

    0
    0
  12. toutouille26

    « Du côté du directeur sportif de SaxoBank, Bradley McGee, on se veut rassurant : «C’est le troisième jour de montagne, et la fatigue peut tout changer. Certes, dans la dernière ascension de l’étape de jeudi, on n’a pas vu le Contador qu’on avait connu. Mais je suis confiant, c’est quelqu’un qui a un gros réservoir». »
    Purée, et c’est son DS qui le dit!!!

    0
    0
  13. PANTARULES

    A l’occasion de ce tour ennuyeux, en grande partie à cause de l’attentisme ( voir la niaiserie ? ) des SCHLECK, je constate que s’installe une nostalgie de PANTANI….
    Faut dire qu’avec lui, il n’a avait aucune question à se poser :
    LE dernier col : Pan, il attaquait, quitte à se faire rejoindre comme à HAUTACAM ( 94 et 2000 ).
    C’était le bon temps!!!
    Même les FESTINA apportait du piquant et rendaient les étapes attrayantes…
    De nos jours, un ANDY SCHLECK déclare que le Plateau de Beille n’est pas dur et qu’il serait suicidaire d’attaquer !!!!

    A t il vu le pRofil du Galibier Face Sud ????

    RENDEZ NOUS PANTANI !!!!!

    0
    0
  14. toutouille26

    sebastien le port de pailheres c’est le col juste avant
    vivement ma virée dans les pyrénées début aout!!!

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.