Con(quis)tador

Pas trop le moral ces jours-ci, la faute à une blessure inattendue aux adducteurs de la hanche, côté gauche, une blessure qui s'est curieusement réveillée après 36h de repos total vendredi dernier, alors que j'étais… à mon bureau, à travailler ! Depuis, la douleur est présente, les marches difficiles à monter (tout comme mon genou gauche) et le vélo accroché à son clou. Pour moi qui n'a à peu près jamais été blessé, le choc est difficile à encaisser, surtout que j'arrivais en excellente condition, presque comparable à celle dont je disposais l'an dernier fin juin, lors de mon séjour en France.

Anyway, revenons à Contador. 

Ce dernier a remporté dimanche le Giro d'Italia avec plus de 6 minutes d'avance, excusez un peu. La domination a été totale: deux victoires d'étape (Etna et Nevegal), 12 jours en rose, jamais de coup de moins bien, le classement général, le classement aux points, le classement du coureur le plus combatif ainsi qu'une 2e place au classement de la montagne. 

Contador a signé sa 2e victoire sur le Giro, après celle survenue en 2008. Il devient donc, après Indurain qui s'était lui aussi imposé deux fois, en 1992 et 1993, le deuxième Espagnol à figurer au palmarès de l'épreuve.

C'est aussi la 6e victoire de Contador sur un grand tour si on lui ajoute sa Vuelta en 2008 et ses trois Tours de France (2007, 2009 et 2010). Seuls six cyclistes ont fait mieux que lui dans le passé: Eddy Merckx bien sûr, avec pas moins de 11 grands tours à son palmarès (5 Tours, 5 Giro et 1 Vuelta), Bernard Hinault 10, Jacques Anquetil 8 et Fausto Coppi, Miguel Indurain et Lance Armstrong 7 chacun. Si Contador s'imposait sur le Tour ou sur la Vuelta cette année, il rejoindrait donc ces trois autres coureurs dans les prochaines semaines.

La question est donc maintenant de savoir si Contador défendra son titre sur le Tour de France. Une partie de la réponse ne dépend pas de lui mais bien du TAS qui a cependant annoncé que la décision pourrait survenir plus tard en juillet, voire en août. Si la décision ne dépend que du clan Contador, je suis prêt à parier qu'il sera en France en juillet. Un tel champion ne saura pas rester à la maison à regarder à la télé la plus grande course du monde, surtout qu'il a toutes les chances de le gagner. Je pense qu'il s'est baladé sur le Giro et que les quatre prochaines semaines seront suffisantes pour lui permettre de recharger ses batteries et planifier un nouveau pic de forme. 

Et qui sait, si Contador s'imposait en juillet sur le Tour, je ne serais pas surpris qu'il tente de remporter la Vuelta en septembre pour ainsi devenir le premier coureur de l'Histoire du cyclisme à remporter les trois grands tours la même année. Contador et Bjarne Riis sont assez ambitieux pour tenter ce tour de force. 

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!