Confirmé: Hesjedal sera au Tour de France!

Très bonne nouvelle pour le cyclisme canadien: Ryder Hesjedal, récent vainqueur du Giro, sera de l’équipe Garmin sur le prochain Tour de France et bénéficiera d’un statut de leader.

Il pourrait disposer, à ses côtés, d’excellents coureurs comme Zabriskie, Millar, VanDe Velde, Danielson et surtout Martin, de quoi l’épauler efficacement notamment en haute montagne.

J’aime surtout l’approche de Hesjedal quant à son prochain grand objectif puisqu’il affirme vouloir « profiter de la forme de sa vie » (il a bien raison) et partir sur le Tour sans pression aucune, ayant déjà réussi sa saison. Voilà en effet une attitude très positive pour lui, et il n’a effectivement rien à perdre sur le prochain Tour.

Avec moins de montagne, plus de chrono, le Tour devrait très bien lui convenir, comme il convient bien à Cadel Evans.

Très honnêtement, je ne vois pas Ryder Hesjedal battre à la pédale Cadel Evans sur le prochain Tour de France, mais dans sa forme actuelle, je pense que tout est possible. Evans demeure, sur le papier, supérieur dans le chrono et au moins aussi bon en montagne.

12 Commentaires

  • Batrick P
    Soumis le 5 juin 2012 à 11:08 | Permalien

    D’abord, c’est plutôt joli, de venir s’exposer au Tour après sa victoire au Giro. Il a du chien, le gars.
    Je persiste à lire que Hesjedal est moins fort en clm qu’on veut bien le dire, mais plus fort en montagne.
    Tu dis ne pas le voir battre Evans à la pédale sur le Tour. Mais dirais-tu qu’Evans l’aurait à la pédale battu sur le Giro (sur lequel il est venu, pour la gagne, en 2010 je crois, un beau Giro d’ailleurs), lui et donc tous les autres? De plus, le Tour ne se jouera peut-être pas « à la pédale ».
    Mais surtout, il n’y a pas dans une course de vélo un vainqueur et tous les autres perdants. Et une belle place, c’est déjà une victoire.
    Alors, je me répète: bravo à Hesjedal pour sa venue (quand elle s’avèrera). Et n’oublions pas le droit à ne pas performer (beurk, ce mot). A lui comme à d’autres. Comme par exemple à Andy Schleck sur le Dauphiné et ailleurs. Nombre d' »amateurs » du vélo professionnel ont des exigences vis-à-vis des coureurs qui sont assez effrayantes… Et ce jusque dans les catégories amateurs. Se gausser d’un gars qui ne marche pas (comme on le voudrait! De quel droit?), d’un gars qui ne marche plus (itou), beurk aussi!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • alain39
    Soumis le 5 juin 2012 à 11:38 | Permalien

    Dur de faire le doublé giro tdf. Qui plus est, le giro a été très disputé et il y a laissé des forces.
    Enfin c’est oublier ce que faisaient les anciennes générations et le doublé giro tdf a été fait par bon nombre de champions.
    Il a 31 ans et donc de l’endurance.
    Donc on ne sait pas ce qu’il peut faire au tdf et s’il arrive à conserver sa forme qui semblait aller crescendo on peut imaginer qu’il aura encore une belle forme en juillet.
    Il grimpe, il roule et il n’est pas un favori alors sur une course de mouvement il peut tirer son épingle du jeu.
    Les favoris vont se regarder et entre Evans et Andy il y a peut être la place pour un troisième larron.
    Lui et Wiggins peuvent en tirer profit et en plus ils ont déjà une belle saison derrière eux et donc moins de pression qu’Andy ou Cadel qui ont tout misé sur le tdf.
    Et puis Evans a 34 ans et commence très certainement à ressentir les effets de l’âge. Andy semble hors de forme et le profil du tdf ne lui convient pas trop.
    Hesjedal peut surprendre les favoris un peu comme sur le giro. N’oublions pas que sur la première arrivée au sommet il avait montré des lacunes et pourtant il a ensuite été intraitable.
    Il est en forme et n’a rien à perdre. Mieux il est euphorique et donc peut tenter des choses qu’il n’aurait jamais tenté. Pour sûr il sera à surveiller.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Eric Tardif
    Soumis le 5 juin 2012 à 11:49 | Permalien

    Je pense que lorsqu’on aime un sport il est normal d’avoir des attentes envers certains coureurs. Qu’il y ait des journées difficiles ou bien même des saisons difficiles je pense que ça fait partie du métier et les amateurs doivent l’accepter. Qu’on parle beaucoup de ses performances futures, qu’on critique le travail des autres mais pas le sien et qu’au final on ne livre pas la marchandise ça n’a pas à voir avec le cyclisme mais plutôt avec un manque de jugement et cette caractéristique est très bien distribuée dans toute les strates de la société, des amateurs aux professionnels.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Marmotte
    Soumis le 5 juin 2012 à 2:54 | Permalien

    @ alain

    Je suis d’accord avec tout ton commentaire, sauf pour une chose. C’est pas Wiggins l’outsider, c’est Andy.

    Il y a 100km de chrono cette année… Wiggins peut perdre 30 secondes à quelques reprises et bouffer 5 minutes en tout sur les chronos.

    Je pense que sauf incident (chute, blessure, maladie), Evans & Wiggins ont toutes les chances de faire 1-2. Pour les places d’honneur, on aura Nibali, les Schleck, peut-être Hesjedal, …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • max
    Soumis le 5 juin 2012 à 5:29 | Permalien

    J’ai douté de lui avant le giro, je vais douter de lui avant le tour.

    D’une, faire le doublé devient très compliqué et tous s’y sont cassé les dents ces dernières années. De deux, maintenant il va être marqué beaucoup plus qu’il ne l’était au giro. Ce sera dur pour lui, pour la victoire du moins.

    Après, s’il ne s’effondre pas, et s’il ne s’enflamme pas, il a le top 10 dans le jambes. Je pense quand même qu’il sera derrière Wiggins, Evans et Nibali (j’en fais mes trois favoris pour le podium. Je crois beaucoup au dernier nommé, dont les qualités de descendeurs pourront s’exprimer, et qui aime monter au train comme ça se fait sur le tour)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Bins
    Soumis le 5 juin 2012 à 5:43 | Permalien

    Si,andy retrouve la forme en 1 mois, ce serait un scandale total. Ou alors, il se laisse aller au général pour être libre d,attaquer dans l’étape de Montagne du dauphine? Je cherche des excuses mais je n’y crois pas moi même…
    Wiggins sera l’homme,à battre cette année au tour.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Andy Lamarre
    Soumis le 5 juin 2012 à 7:14 | Permalien

    Quelle surprise si il se placait parmis les 3 premiers. Allez le Canock, on pense a toi pour ce TDF.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Batrick P
    Soumis le 5 juin 2012 à 10:12 | Permalien

    N’oublions pas un des facteurs principaux pour le classement général du Tour de France: les chutes de la première semaine!
    L’an passé, elles ont éliminé Wiggins, Van Den Broeck, Gesink (du haut du classement), Zabriskie, Vinokourov, affaibli Contador, favorisé Voeckler. Et j’ai fait vite, la liste sera complétée…
    Lequel Tour 2011 ne s’est donc pas joué à la pédale.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • alain39
    Soumis le 6 juin 2012 à 2:50 | Permalien

    Il ne faut pas enterrer Andy aussi vite.
    Qui plus est, le profil peut à son avantage du tdf doit l’amener à changer sa tactique.
    Il va lui falloir attaquer en montagne (ou en moyenne montagne) et de loin et s’il trouve des alliés il peut changer la donne.
    C’est sur une course de mouvement que Hesjedal Andy Nibali Voeckler et d’autres outsiders doivent miser.
    Ce qui avait manqué à Andy sur l’étape du Galibier était d’être accompagné par un autre cador. Imaginez cette même étape avec un Hesjadal à ses côtés et la course aurait été très différente.
    Evans aurait dû s’exposer plus tôt avec le risque d’un contre.
    Bruyneel est un fin stratège avec cette faculté d’adapter sa tactique.
    Les 2 frères Schleck en grande forme avec une tactique offensive et la course risque d’être bien différente de ce que nous imaginons.
    Evans, Wiggins vont miser sur une course d’attente et gérer leurs efforts. Le poids de la course va peser sur ces 2 équipes et donc les autres vont avoir une plus grande marge de manoeuvre.
    Franck a raison de vouloir être en forme au tdf car s’ils veulent gagner il leur faut être tous les 2 devants.
    Beaucoup de coureurs sont très proches et on peut couper le peloton en 2. Ceux qui visent une victoire sur les chronos et les autres qui doivent prendre du terrain en montagne ou ailleurs.
    Plus le nombre de prétendants est élevé plus la course risque d’être dur à cadenasser.
    Rappelez vous les tdf 83 ou 87 avec aucun vrai favori et des attaques incessantes. Aucune équipe ne pouvait cadenasser la course qui était imprévisible.
    Idem sur le tdf 90 ou malgré un Lemond archi favori mais trop préoccupé à marquer Fignon avait laissé partir une échappée fleuve qui a bien failli lui coûter la victoire.
    Ce sont les coureurs qui font la course et cette année ils sont au moins 5 a pouvoir gagner avec des tactiques forcément différentes. Et puis Evans a 34 ans et rien ne dit qu’il aura la même forme que l’année dernière. Qui plus est, il avait bénéficié du mauvais départ de Contador, de la chute de Wiggins et d’autres aléas de course qui lui avaient été favorables. Pas certain que cela se reproduise.
    Et n’oublions pas la météo qui peut aussi avoir son mot à dire.
    La seule conclusion qui s’impose est de constater que sur le papier c’est un tdf ouvert et donc plus difficile à gérer.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Christophe
    Soumis le 6 juin 2012 à 6:59 | Permalien

    J’espère me tromper, mais je pense que le Tour va être ennuyeux cette année.
    Parmi les « favoris » ou outsiders, beaucoup ont intérêt à ce que ça monte au train, vite, mais au train : Evans, Wiggins, Nibali, Hesjedal. Ce qui fait au moins 4 équipes qui vont rouler. Bref, il va falloir attendre les 2-3 derniers kilomètres pour voir quelque chose, sauf grosse défaillance. Comme sur le dernier Giro, mais de façon encore plus marquée.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • thierry mtl
    Soumis le 6 juin 2012 à 8:48 | Permalien

    Hesjedal ne pourra pas faire un top 3 sur le Tour cette année et n’est pas une menace pour les favoris.

    Pour deux raisons:
    1)Au sommet de sa forme, il n’est pas au niveau de Wiggins (le favori), Evans, Nibali (et évidement Contador, mais cela n’est pas important ce juillet)… Il est légèrement en deça de ces coureurs.
    2) Hesjedal ne sera pas au sommet de forme en juillet prochain. Le Tour d’Italie provoque des séquelles. Pas facile ce genre de doublé. Le corps fini par être taxé.

    Il a quand même des couilles pour tenter le coup et il a bien raison d’essayer. La vie est trop courte pour remettre à plus tard. S’il fait top 10, ce sera déjà excellent.

    Il se reprendra probablement sur les routes du Tour 2013. Cette fois, bien préparé pour cet objectif.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • alain39
    Soumis le 7 juin 2012 à 5:23 | Permalien

    Il est très difficle au départ d’un tdf avec autant de coureurs très proches d’anticiper comment il va se dérouler.
    Qui plus est, la lutte contre le dopage semble avoir changé la donne et nous assistons moins à des équipes cadenassant la course.
    Il me semble un peu prématuré de mettre Wiggins en super favori au même niveau d’un Evans pour la simple et bonne raison qu’il n’a jamais fait un podium. Certes il fait une super saison et il semble en grande forme. Ceci étant, est-il capable de rester à ce niveau d’ici mi juillet?
    Qui plus est l’équipe SKY devra aussi bosser pour cavendish et risque donc de perdre des forces.
    Si lui et Evans ont intérêt à une course d’attente ce n’est pas le cas pour les autres.
    Nibali, les Schlecks, Hesjedal, Voeckler, Gesink, Rolland et même un Kreuziger ont intérêt à mettre en place une course de mouvement pour arriver aux chronos avec un peu d’avance. Et ca fait pas mal de coureurs à surveiller avec de possibles alliances.
    Et puis il y a tous les baroudeurs du type Gilbert, Valverde, Boasson qui peuvent sur des étapes semer le trouble.
    Avec autant de coureurs intéressés par une course de mouvement il sera difficile de contrôler la course surtout si ils font des alliances.
    Bruyneel qui est un fin stratège doit bien avoir sa petite idée sur la chose et rien ne dit qu’il ne va pas opter pour une tactique très offensive dès les 1er jours. Car Andy ou Frank ne peuvent gagner le tdf sur les seules étapes de montagne. La moyenne montagne les bordures et autres terrains doivent être mis à profit. rappelez vous l’attaque d’Armstrong en 2009 sur une bordure.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!