Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Commission indépendante de l’UCI: je n’ai pas confiance

Ca y est, on connaît les noms des trois personnes qui devront, au cours des prochains mois, se pencher sur les actions – et les inactions – de l’UCI à l’égard de la lutte contre le dopage, et particulièrement liées à l’Affaire Armstrong.

Le rapport de l’USADA avait en effet soulevé de sérieux doutes à l’endroit de l’UCI, laissant entendre que l’instance dirigeante du cyclisme avait même caché des contrôles positifs ou suspects de Lance Armstrong, en plus d’agir à sa demande auprès d’autres cyclistes qui menaçaient la suprématie du coureur américain.

Ces trois personnes sont deux britanniques, Philip Otton, un juge, Tanni Grey-Thompson, une ex-athlète para-olympique, et un australien, Malcolm Holmes.

Le président de l’UCI Pat McQuaid s’est félicité de la nomination de ces trois personnes, estimant: « Some of our critics have suggested that this Commission would not be fully independent. They were wrong. The UCI had no influence on the selection of the Commission members. »

C’est vrai, l’UCI n’a pas eu d’influence sur le choix des trois personnes puisque c’est John Coates, président du Tribunal arbitral du sport, qui l’a fait.

Sauf que c’est l’UCI qui a chargé Coates de nommer les membres de la Commission indépendante! McQuaid nous prend vraiment pour des imbéciles…

Rappelons que Dick Pound, le Canadien ex-directeur de l’Agence Mondiale Anti-dopage, a déjà affirmé avoir des doutes quant à l’impartialité de Coates dans ce dossier. Il faut savoir que Coates et McQuaid sont tous les deux membres du comité olympique international…

Je partage tout à fait l’opinion de Dick Pound, à savoir que l’UCI aurait dû se contenter de demander à l’Agence Mondiale Anti-dopage de mener enquête sur ses actions en matière de lutte anti-dopage. L’UCI n’aurait pas dû nommer quiconque en charge de trouver des personnes membres d’une commission, ni même n’aurait dû s’exprimer sur la forme que cette enquête aurait pu prendre. Pourquoi en effet avoir rejeté une enquête policiaire? À ce que je sache, seuls les policiers peuvent avoir des mandats étendus pour perquisitionner. Au lieu de ça, la Commission indépendante devra demander à l’UCI ses dossiers… c’est très différent, car cela suppose la collaboration de l’UCI. L’UCI a certes promis de collaborer, mais elle garde quand même le contrôle sur ce qu’elle donnera ou ne donnera pas à la Commission.

Le rapport de la Commission indépendante devra se pencher sur les questions suivantes:

1 – les allégations du rapport USADA à l’endroit de l’UCI sont-elles fondées? On peut déjà anticiper la réponse: non.

2 – L’UCI savait-elle ce qui se passait chez US Postal? On peut déjà anticiper la réponse: officiellement, non. On ajoutera, pour être crédible, que certains membres de l’UCI avaient des doutes, mais qu’ils ne pouvaient rien faire dans le cadre légal en vigueur.

3 – Les mesures anti-dopage de l’UCI sont-elles adéquates ou sont-elles insuffisamment appliquées? On peut déjà anticiper la réponse: elles sont adéquates, les plus avancées du monde du sport. Mais elles ne sont pas suffisantes (ca donnera un nouveau mandat à l’UCI!)

4 – L’UCI avait-elle des preuves du dopage dans le cyclisme et pouvait-elle agir autrement? On peut déjà anticiper la réponse: bien sûr que non.

5 – L’UCI a-t-elle échoué sa détection du dopage lors du retour à la compétition de Lance Armstrong en 2009? On peut déjà anticiper la réponse: bien sûr que non. Tout au plus dira-t-on qu’on avait Lance Armstrong a l’oeil.

6 – Lance Armstrong a-t-il payé l’UCI et était-ce approprié? On peut déjà anticiper la réponse: oui, Armstrong a payé l’UCI. Mais c’était pour l’achat d’équipements visant la lutte contre le dopage. Et il était approprié, mais pas éthique, d’accepter l’argent.

7 – L’UCI a-t-elle découragé des gens à dénoncer le dopage? Sur cette question, difficile d’anticiper la réponse de la Commission. Évidemment, tout le monde sait bien que la réponse est oui. L’UCI n’a cherché qu’à discréditer les témoins gênants durant les années 2000, que ce soit Bassons, Simeoni, Landis, Hamilton, Jaksche, et bien d’autres encore.

8 – L’UCI a-t-elle collaborée adéquatement avec l’USADA? On peut déjà anticiper la réponse: oui, elle a fourni à l’USADA ce qu’elle demandait. En fait, ici, c’est la question qui est mal posée. Elle devrait être: « pourquoi est-ce l’USADA, et non l’UCI, qui a eu le leadership de l’enquête à l’endroit d’Armstrong? » Si nous n’avions eu que l’UCI, Lance Armstrong serait évidemment encore le vainqueur acclamé de 7 Tours de France…

9 – Les ex-dopés devraient-ils pouvoir travailler dans le cyclisme une fois descendu de vélo? Difficile d’anticiper la réponse de la Commission sur ce point. S’ils ont du courage, la réponse sera la bonne: évidemment que non!

10 – L’UCI était-elle en position de conflit d’intérêt entre son but de promouvoir le cyclisme, et sa responsabilité d’enquêter sur Armstrong? La réponse est évidemment oui, mais il est difficile d’anticiper la réponse de la Commission sur ce point-là. Là encore, si elle a du courage, elle dira oui.

11 – Les contrôles anti-dopage dans le cyclisme sont-ils adéquats et en ligne avec le travail de l’AMA? On peut déjà anticiper la réponse: non, les contrôles anti-dopage ne sont pas adéquats, et oui, ils sont en lien avec les régles de l’AMA.

Bref, pour résumer, je suis convaincu qu’il ne faut pas attendre grand chose de cette Commission indépendante pour réformer le cyclisme. Il m’apparait très clair que nos vrais espoirs résident plutôt avec des initiatives comme ChangeCyclingNow, initiatives qui découlent de personnes indépendantes des instances dirigeantes et qui luttent depuis des années contre le dopage dans le cyclisme.

Partager

Précédent

Le Tour 2013 devrait-il passer par le col de Sarenne?

Suivant

Greg LeMond, président de l’UCI?

  1. Vous aurez quelqu’un à la réunion à Londres ce weekend? Vos onze demandes/idées ci-dessus devront etre transmises dans ce genre de conference! Bonne courage.

    0
    0
  2. BP

    Hors sujet de ton article, pardon Laurent.
    Lu sur Cyclism’Actu:

     » Lors de la 11ème étape du Tour de France, dans la montée de la Toussuire, on a pu assister à l’une des scènes les plus marquantes de cette 99ème édition. Alors que Vincenzo Nibali semblait piocher, Chris Froome monte sur ses pédales et pose une accélération que seul Thibaut Pinot (FDJ BigMat) arrive à suivre, laissant donc sur place ses rivaux, mais surtout Bradley Wiggins, porteur du maillot jaune.

    Le vainqueur du Tour de France revient sur ce moment dans son autobiographie « My time ». Il rapporte le dialogue qu’il a tenu avec son compatriote à ce moment là (comme l’on peut le voir dans la vidéo, ci-dessous) : « Chris, ralentis un peu ! ». Ce dernier a répondu : « Non, j’attaque de nouveau, je veux attaquer et me débarrasser de Nibali ». Dans le même temps, Sean Yates, directeur sportif présent dans la voiture quelques hectomètres derrière : « Froome, attends le feu vert de Brad pour attaquer ! »

    Wiggins, qui remportera la Grande Boucle quelques jours plus tard, écrit dans son livre : « C’était comme aller à une guerre et que tout d’un coup, vos soldats décident d’attaquer l’ennemi, de manière inopinée, et sans suivre les règles de la hiérarchie. » Il ajoute qu’il a même failli claquer la porte : « J’en avais assez, je voulais claquer la porte et rentrer chez moi. Puis, Dave Brailsford m’a convaincu de rester. Mais à partir de cette étape, je ne savais pas à quoi m’attendre de Chris… »

    Evidemment, il n’a jamais le moindre soupçon d’envie de quitter le Tour.
    Outré qu’un équipier puisse être peut-être plus fort que lui, du haut de son statut de chef non assumé à la pédale, le gars ose la comparaison guerrière.
    « vos soldats »…, pffft, chris le traitre
    Je lui propose de visionner par exemple « Johnny s’en va en guerre », pour lui remettre du plomb dans une cervelle bien vide. Sinon à aller faire un tour sur les lignes de fronts par exemple en Afghanistan.

    Encore un minus. Mais lui est non dopé puisqu’il dénonce la triche passée de Lance Armstrong…

    0
    0
  3. plasthmatic

    « C’était comme aller à une étape de montagne et que tout d’un coup, votre équipier décide d’attaquer l’adversaire, de manière inopinée, et sans suivre les règles de ma hiérarchie qui se voulait toute-puissante et se découvrait là si fragile, totalement à sa merci. »

    C’était comme.

    C’est pas vrai : il a pas écrit une auto-ou pas-biographie ?!

    0
    0
  4. Zut

    Il faudra que tu reprennes ces questions et que tu les comparent unes à unes avec les recommandations de la commission…
    J’ai bien hâte de voir et ça risque d’être gênant…

    0
    0
  5. bikelarue

    Question à toi Laurent, Lemond, est ce qu’il ferait un bon président?

    0
    0
  6. Christian

    C’est évidemment une bonne nouvelle mais les risques sont élevés pour Greg. Il risque d’y avoir un lâcher de boules puantes. Genre, des ex-coéquipiers qui affirmeront avoir des soupçons sur ses performances, voire pire…

    Bref, un traitement à la Daniel Breton. Greg, tu payes tes impôts et ton loyer à temps et tu ne roules pas sans permis j’espère?!!

    Attachez vos tuques, ça risque de brasser!

    0
    0
  7. wigwan

    Hors sujet, mais David Boily ne courra pas chez Cannondale l’an prochain; l’équipe a préféré signer Lucas Sebastian Haedo..

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.