Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Cette France qui gagne!

Les derniers jours ont été fastes pour les jeunes coureurs français et ça fait franchement plaisir à voir.

Rappelons que les coureurs français sont passés à côté de leur Tour de France cet été. Thibault Pinot s’est effondré, Pierre Rolland a loupé ses objectifs d’une bonne place au général ou d’un maillot à pois, et la France a dû attendre la… 18e étape pour voir l’un des leurs s’imposer grâce à la superbe victoire de Christophe Riblon à l’Alpe d’Huez. Ce fut cependant la seule…

Dernièrement, la France s’est bien reprise et c’est de bonne augure pour les prochains Mondiaux.

Comme quoi il ne faut jamais juger au seul Tour de France…

Thibault Pinot nous fait une excellente Vuelta et était au beau milieu de la bagarre hier pour la victoire d’étape à Formigal. Ses craintes lors des descentes seraient en passe de s’améliorer et force est de constater qu’il n’a probablement pas supporté la pression du Tour de France en juillet dernier.

Le jeune Warren Barguil, 21 ans seulement, se révèle également sur cette Vuelta, ayant signé hier sa 2e victoire d’étape sur l’épreuve, excusez-un-peu.

Ce qui convainc le plus, c’est sa maitrise dans le final face à un coureur à priori plus expérimenté et plus puissant dans les cols que lui, Rigoberto Uran. Barguil a eu la sagesse d’attendre patiemment pour produire son effort au bon moment, malgré les coureurs qui rentraient derrière. Il fallait du cran pour faire ca!

La question qui tue: pourquoi diable Barguil court-il chez Argos-Shimano et non au sein d’une équipe française comme FDJ, Europcar ou AG2R-La Mondiale? Comment les directeurs sportifs français ont pu laisser ce jeune coureur plein de promesses signer à l’étranger?

Autre belle victoire française ces derniers jours, celle d’Alexandre Geniez dans l’étape reine de la Vuelta, au sommet de Peyragudes. Près de 6 heures 20 minutes d’effort pour le coureur de la FDJ, dont les 30 derniers en solo. Chapeau!

Il y a encore eu la victoire de Nacer Bouhanni (FDJ) au Grand Prix de Fourmies dimanche dernier, devant nul autre qu’Andrei Greipel. Là encore, c’est probant et ca démontre que les jeunes coureurs français peuvent être dans le coup partout. Troisième sur l’épreuve, un autre jeune français qui monte, Bryan Coquart chez Europcar.

Ajoutez à ce topo les Arnaud Demare, Arnold Jeannesson, Pierre Rolland, Thomas Voeckler, Jérémy Roy, John Gadret, Romain Bardet, Jean-Christophe Peraud, Sylvain Chavanel, Christophe Riblon, Tony Gallopin, Sébastien Turgot, Jérome Cousin, Maxime Bouet, Johan LeBon et Francis Mourey et vous avez là la meilleure génération de coureurs français depuis la fin des années 1980 selon moi.

Avec un peu de réussite de la part de ces coureurs, la France pourrait de nouveau en gagner des belles en cyclisme dès l’an prochain. Si le prochain vainqueur français du Tour n’y est peut-être pas, vous avez parmi ces coureurs de redoutables coureurs d’un jour capables de s’illustrer autant pour les victoires d’étape sur les grands tours que dans les Classiques.

Allez, il suffit de croire en vous les mecs!

Partager

Précédent

GranFondo Mont Tremblant: parfaite sortie d’automne!

Suivant

Mardis cyclistes de Lachine vus par Cycles DeVinci

  1. Zardoz

    Belles démonstrations de Geniez et Barguil. Ça fourmille de jeunes talents en France depuis deux ans : Rolland, Jeanesson et Coppel sur le Tour 2011 ; Pinot sur le Tour 2012 ; Bardet sur le Tour 2013. Impressionnant, quand on pense aux 10 années écoulées où ça s’extasiait dès qu’un jeune de 23-24 ans se glissait dans une échappée sur les routes de la Grande Boucle.

    Si je suis un peu sévère, je ne cache pas avoir une petite déception quant à la saison de Pinot, qui est sans doute LE talent prometteur du cyclisme français. 7ème sur la Vuelta…Mmh…Je suis peut-être gourmand mais j’en attendais plus du gars qui, à 22 ans, tenait en respect tout le groupe des leaders coalisés lors de sa victoire d’étape sur le Tour de l’an dernier, où qui était le plus solide des adversaires du duo Sky sur certaines étapes de montagne. Il a le temps de voir venir, mais il ne s’agirait pas qu’il prenne trop de retard sur un Quintana s’il veut devenir un jour un grand leader.

    0
    0
  2. marten

    Warren Barguil a été contacté par Argos-Shimano bien avant sa victoire au Tour de l’Avenir. Les équipes françaises ont attendu trop longtemps. Je crois que dans cette équipe d’Argos la pression sur Barguil est moindre par rapport à ce qu’elle serait dans une équipe française. C’est très important pour un néo-pro.

    0
    0
  3. alain39

    Oui il y a 3 victoires mais aucun français ne joue le général.
    Pinot est bien mais un cran en dessous des meilleurs.
    Barguil court intelligemment et ses 2 victoires sont magnifiques. Ce gars a un sacré potentiel mais bon il lui reste encore du chemin et à ce stade il est prématuré de tirer des conclusions.
    Une fois encore la vuelta semble s’offrir a un second couteau un éphémère. Certes un vieil qui brille par sa longévité mais un éphémère car il est évident qu’à 42 ans on ne va plus beaucoup le revoir à telle fête.
    Pensez il est le plus vieux porteur d’un maillot de leader dans un grand tour. Les précédents avaient pour eux un sacré palmarès si on prend par exemple Zoetemelk.
    Sa supériorité en montagne est inexplicable tant en raison de son âge que de ses antécédents. Certes il a toujours été un bon grimpeur mais n’a jamais fait montre d’une supériorité. Il lâche tout le monde quand il veut et semble pouvoir répéter à l’envie ses accélérations. Et puis surtout il faut voir son visage. Il rigole. Je mens pas, allez sur youtube. Contrairement à Froome il ne mouline pas mais sur un développement « normal » lâche ses adversaire sur une seule accélération qu’il maintient jusqu’au sommet.
    cette vuelta est d’ailleurs devenue une succession de courses de côtes. Du spectacle mais pas du grand cyclisme.
    Une fois encore l’Espagne est le lieu de tous les miracles. C’est le pays où on peut tenter des choses du point de vue dopage, le dernier eldorado.
    Ceci dit cette soudaine explosion de Horner indique que la Radio shark a trouvé le bon protocole. Aussi 2014 pourrait voir la renaissance de Andy. Imaginez si le traitement de Horner a les mêmes effets sur Andy. Il va exploser tout le monde car en plus il est un grimpeur de longue haleine.
    Froome a peut être du souci à se faire car la concurrence semble rattraper son retard.
    Et puis sa fin de tdf a démontré une certaine baisse de régime.
    Donc un bon point à Radio shark qui a su profiter de cet espace de liberté pour préparer la saison 2014.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.