Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Camp Groupe Centrifuge: jour 5

Le Blue Ridge

Sortie impossible la semaine dernière en raison du froid, les cyclistes participant au camp d’entrainement du Groupe Centrifuge en Virginie ont aujourd’hui pu se faire un classique dans le coin, la sortie du Blue Ridge Parkway. Au programme, 120 kms et près de 5h de selle sous un soleil généreux mais par temps frais. Le profil de l’étape du jour est disponible ici.

Situé à quelques 40 kms du camp de base, le Blue Ridge parkway est une route panoramique au sommet d’une chaîne de montagne. On y accède généralement après une montée régulière (7-8%) d’environ 5 kms. La vue depuis la route, fermée aux véhicules commerciaux, est intéressante, le regard plongeant à des kilomètres à la ronde. La qualité du revêtement et le peu de voitures y circulant en font un petit paradis pour cyclistes. 

La personnalité

Virginie Gauthier. Coureur junior de l’équipe des Espoirs de Laval, membre de l’équipe du Québec au sein du programme "Relève" de la FQSC, cette jeune femme nous aura impressionné durant toute la journée, grimpant et roulant avec un groupe de coureurs Maîtres entraînés et progressant à une allure soutenue par moment. Il fallait tenir la longueur aujourd’hui (5h de selle) et cela ne semble pas avoir été un problème pour elle. Virginie est assurément sur la bonne voie. La relève progresse!

La dénivellée

Près de 2400 mètres de dénivellée aujourd’hui. Il nous faudra être capable d’en couvrir près de 5000m le 5 juillet prochain, pour notre grand objectif de la saison, la Marmotte. 

Dément

Certains coureurs du groupe "A" (le plus rapide), non content de se satisfaire des 120 bornes et des 5h de selle de la journée, ont rempilé en fin de journée pour un autre 60 kms. Total de la journée, 180 bornes. Le 2 avril. Dément.

Le mot de la semaine

Visser. Ca parle décidemment beaucoup de "visser" au camp du Groupe Centrifuge. Et ca visse effectivement parfois. Il y a des moments où on a la poignée dans l’angle.

Jack

Jack, c’est le petit chien de Marc Dufour, célèbre pour avoir pris part à une étape des Mardis cyclistes de Lachine sur le dos de son maître. Il faut croire qu’il est lui-aussi en période d’entrainement lors des 6 semaines passées en Virginie, Marc refusant que les participants lui donne de la nourriture. Ce malin de Jack a toutefois réussi à se soustraire à l’attention générale hier soir et à se glisser dans les cuisines, où on l’aura retrouvé plus tard, probablement bien repu. Le plancher des cuisines était propre!

Partager

Précédent

Camp Groupe Centrifuge: jour 4

Suivant

Camp Groupe Centrifuge: jour 6

  1. Patrick B

    Qui n’a pas remarqué l’arrivée en forme de Magnus Backsted à l’approche des Flandriennes, forme démontrée par le toujours révélateur chrono?

    Allez, Laurent, les 180 bornes et même 200 avec 4000 m de dénivelée cette fois, le petit cyclosportif que je suis les a effectués début février en France, seul, avec le passage du Col de Turini enneigé; et autant le lendemain.

    Et aussi Laurent, sauf ton respect, je me permet de te suggérer d’employer aussi la première personne du singulier.

    0
    0
  2. LucF

    Pour Patrick B. Patrick, c’est qu’au Québec, il faut cesser de rouler en octobre, la coupure est un peu plus longue que chez toi. Le retour est d’autant plus difficile.

    Je suis d’accord avec toi concernant la remarque stylistique. L’utilisation du ‘nous’ fait inutilement compassé.

    0
    0
  3. Mitch

    Effectivement, ca fait spécial entendre un mec se décrire au féminin! Let’s go ma belle flamme, lâche pas! J’imagine ta teinte se roser légèrement au froid ! LOL

    0
    0
  4. Michel

    j y étais la semaine derniere, et nous avons fait
    le Blue Ridge le jeudi
    2 parcours de soumis, 1 de 80 bornes et un deuxieme de 120

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.