Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Boonen la gagne, Cancellara la guigne

Décidément, c’est la saison de la rédemption pour Tom Boonen et la saison de la frustration pour Fabian Cancellara.

Du moins jusqu’ici.

Tom Boonen est entré dans l’Histoire du cyclisme hier en remportant pour la 3e fois de sa carrière le Tour des Flandres. Il rejoint quatre autres coureurs: Achille Buysse, Florenzo Magni, Éric Leman et Johan Musseuw, dont la carrière souffre de grosses casseroles liées au dopage.

Il a surtout gagné pour la troisième fois en seulement quelques jours, faisant le triplé exceptionnel GP E3, Gand-Wevelgem et Tour des Flandres. Chapeau bien bas! Il est d’ailleurs recordman de victoires sur le GP E3 (5 victoires) et a rejoint le cercle des triple-vainqueurs de Gand-Wevelgem. L’année de tous les records!

Et ces performances lui permettent aussi de devenir le numéro un mondial. C’est l’apothéose.

Boonen redevient ainsi le golden boy du cyclisme belge et reprend l’avantage dans le coeur des Belges sur un Philippe Gilbert totalement absent en ce début de saison. Ces deux dernières saisons, Boonen ne gagnait plus et certains le pensaient sur le déclin, moins concentré sur le vélo. Il a su répondre ! Et on peut s’en réjouir, Boonen est un bon ambassadeur du cyclisme car il passe bien dans les médias, sa belle tronche et son franc parlé aidant beaucoup.

J’ai trouvé en tout cas que Boonen a couru intelligemment hier, n’étant visiblement pas dans un grand jour, ce qu’il a d’ailleurs confirmé à l’arrivée. Il a su s’économiser quant il le fallait, et il a su répondre présent quant il le fallait, notamment dans la dernière ascension du Vieux Quaremont où la course s’est jouée. Et il a été parfait dans le final, même s’il était « prisonnier » de deux italiens.

Le carton rouge ira d’ailleurs à Pozzato, une fois de plus. Quelqu’un peut-il m’expliquer pourquoi il ne contrait pas après les attaques de Ballan dans les trois derniers kilomètres? Chaque fois, Boonen y allait. Si Pozzato avait chaque fois contre-attaqué, Boonen y aurait laissé des forces voire aurait été distancé à un moment donné, c’est sûr. Je n’ai pas compris la tactique de Pozzato qui, malheureusement, continue de prouver qu’il lui manque la niaque pour aller à la gagne, un peu comme Hincapie, qui présente d’ailleurs un physique similaire. À ce niveau de compétition, c’est inexcusable.

Du côté de Cancellara, c’est la totale. Mouché sur Milan SanRemo par un « petit » Gerrans, marqué à la culotte sur le GP E3 et Gent-Wevelgem, Cancellara est allé au tapis au 2e ravito hier, la faute à un bidon laissé par terre par un autre coureur, apparemment. Bilan, un beau vol plané et une triple fracture de la clavicule, de quoi le tenir à l’écart pour 4 à 6 semaines. Exit les Flandres, exit Roubaix aussi.

La frustration chez Cancellara doit être à son comble après une saison 2011 déjà frustrante où il était le plus fort, et la poisse cette saison alors qu’il est encore le plus fort. Vraiment, je pense à lui ce soir et lui souhaite de revenir aussi fort, notamment pour les Jeux Olympiques dont il a fait un grand objectif.

Les mentions bien

Alessandro Ballan, qui a tout tenté en attaquant d’abord dans la dernière ascension du Vieux Quaremont, puis en attaquant à plusieurs reprises dans les 3 derniers kms. C’était ce qu’il fallait faire et il n’y a jamais de déshonneur a perdre les armes à la main.

L’équipe Europcar. On a vu Jérome, Voeckler, Gauthier, Pichot, et Veilleux termine bien. Très bien pour une équipe qui n’est pas en WorldTour.

Peter Sagan. LE futur grand de ce type de course. S’il a été un peu court dans le final, étant notamment gêné par une chute devant lui, c’est lui qui fait l’effort d’essayer de rentrer sur le trio Boonen-Ballan-Pozzato devant après le Vieux Quaremont. Encore un ou deux ans et il sera l’épouvantail des Classiques.

L’équipe Omega Pharma Quick Step. Beau collectif, pas d’affolement, et une belle cohésion d’ensemble entre Chavanel, Boonen, Steegmans et Terpstra.

L’équipe Katusha. Ils sont 4 dans les 17 premiers!

En hausse

BMC. Ballan 3e, Van Avermaet 4. Ouf, il était temps! Les autres sont cependant très loin, notamment Gilbert et Hushovd.

Boasson Hagen. On sent qu’il ne maitrise pas encore très bien, mais ça s’en vient, c’est évident.

Les guignols

Rabobank. Nowhere to be seen.

Garmin. Le premier est 30e. Alors qu’avec Farrar devant tôt dans la course, ils étaient bien partis. Bon, Van Summeren a chuté dans le final, c’est vrai.

Les Canadiens

David Veilleux a été le meilleur et termine dans le groupe Gilbert à 4min43 du vainqueur. Go David Go ! Un grand numéro sur Paris-Roubaix?

J’ai bien vu beaucoup de maillots FdJ en tête du peloton sur les 100 derniers kms, mais Rollin, jamais. Il termine à une décevante dernière place sur un parcours qui à priori devait lui convenir. Peut-être est-il malade?

Tuft n’a pas terminé.

Je tiens aussi à souligner l’excellente… 3e place de Joelle Numainville sur le Tour des Flandres féminin. Chapeau bien bas! Je n’attendais pas une telle performance de cette athlète pleine de puissance qui a remporté le sprint du peloton pour s’octroyer cette marche du podium. Bravo!

Partager

Précédent

Lancement des activités 2012 du GP de Gatineau

Suivant

Le Tour de l’actualité

10 Commentaires

  1. plasthmatic

    Quoiqu’il en soit, il faut accorder au moins une chose à ce Pozzato : son coup de pédale. Quelle classe, définitivement. Et quelle puissance.
    Il y a eu le terrible vol de Langeveld, aussi, dans la contre-allée cyclable. Quel dommage de mettre une partie de saison en l’air là-dessus.

    0
    0
  2. G Lambert

    C’est maintenant Omega Pharma Quick Step en 2012.
    Lotto est avec Belisol

    0
    0
  3. PAQUIER

    Un petit peu de respect pour GERRANS ce n’est pas un « petit » coureur dans le final de milan san remo il a profité de la moto cancellara, qui à roulé comme un bourrin sans demandé de relais croyant qu’il battrait un fin t

    0
    0
  4. thierry mtl

    Si Pozzato avait déclenché son sprint une seconde avant, Boonen ne l’aurait pas rattrapé. Son erreur fut surtout de laisser Boonen décidé du départ du sprint. Il est parti avec un coup de pédale de retard et et il a fini deuxième par un coup de pédale. Sa défaite est vraiment une question de « timing ». Au niveau de la puissance et de la fraîcheur, Pozzato était le plus fort.

    Question de timing sur le final(et de connaissance de soi), Boonen est « sur la coche ».

    0
    0
  5. Vincent C

    Quadruple fracture pour Cancellara pas triple 😉

    http://www.cyclismactu.net/news-infirmerie-fabian-cancellara-opere-avec-succes-23430.html

    Pour Pippo, la question est un peu bizarre! « Pourquoi il ne contrait pas après les attaques de Ballan dans les trois derniers kilomètres?  »

    Pour laisser travailler et épuiser le meilleur sprinter des 3. Quelle question?

    0
    0
  6. alain39

    rien à dire. Boonen a couru à la perfection.
    Toujours devant sachant jouer de ses équipiers et il a pris la bonne échappée.
    Face au Quick step il fallait vraiment la jouer fine et quelque part personne n’avait les moyens de s’isoler de Boonen.
    Pas contre Pozzato a loupé son coup en laissant Boonen lancer le sprint. Erreur car il l’a lancé à la bonne distance (250 m) et ne pouvait pas être battu. Ceci étant, c’est bien la preuve de la grande maîtrise de Boonen qui n’a pas paniqué et a joué à la perfection.
    Rien à dire sur cette victoire.
    Cancellara est out et son absence dans le final a énormément joué car il aurait été entouré d’équipiers et sur le patenberg il aurait pu s’isoler avec Pozzato qui était d’un rien le plus fort.
    Gilbert est dans les choux et il ne pourra rééditer ses exploits de l’année dernière.
    Sa campagne des classiques est morte.
    Dimanche PR et Boonen peut faire la passe de 2 sauf à ce que l’équipe Quick-step joue la victoire d’un autre coureur comme Chavanel. Ils ont des ressources.
    Sagan a joué de malchance lors de l’attaque. Dommage car il avait les jambes pour être devant et cela aurait compliqué la vie de Boonen car il va aussi vite que lui au sprint et avec 2 sprinters devant c’est parfait pour un attaquant.
    Après ce seront les ardennaises et je vois bien Cunego et Evans nous sortir des bons numéros tout comme Valverde. N’oublions pas Franck Schleck qui bien qu’en retrait n’a pas connu de pépins et qui peut jouer la surprise. Car en fait c’est bien souvent la surprise qui est la meilleure arme sauf quand on est archi dominateur ou alors très bien entouré par son équipe.

    0
    0
  7. max

    Qu’avez vous pensé du parcours?

    J’étais pas défavorable au changement au départ, mais un peu déçu quand je l’ai vu en vrai. Le Paterberg est bien pentu, mais trop court pour faire une sélection. (On le voit sur la dernière montée: quelques hectomètres de plus et Boonen était mort pour la victoire. Mais c’est passé…)Du coup il ne reste que le Kwaremont pour attaquer, ce qui limite trop les possibilités.

    Ce qui est dommage surtout, c’est la qualité des routes dans le circuit final. Dans mes souvenirs, les routes des 50 derniers kilomètres d’avant étaient étroites, sinueuses, favorables aux attaques. Là on a de la double voie bien goudronnée et bien droite tout le long. Tactiquement, ça empêche de sortir avant le dernier enchaînement de bosses, puisque le terrain est propice à la chasse. ça facilite le cadenassage de course, et « élimine » un peu tous les monts passés avant (même s’ils restent dans les jambes).

    Peut-être faudrait-il limiter l’enchaînement à 2 et placer d’autres monts avant, rajouter le koppenberg comme juge de paix, intercaler des monts très étroits (Taïenberg par exemple) plus près de la fin pour favoriser les cassures, ou tout simplement prendre du petit chemin plutôt que de la grande route pour rentrer en ville? Je sais pas trop ce qui est géographiquement possible ou pas

    Si quelqu’un qui a fait la cyclo et veut nous en parler, ça serait super!

    0
    0
  8. schwartz patrick

    à Thierry mtl
    avec des « si » !,moi, je dirais « oui,mais », Pippo ne l’a pas fait, c’est dans l’instant qu’il faut se décider et dans la tête, comme Chavanel l’année dernière! Boonen était le plus fort dans sa tête et dans ses jambes même s’il a, soi-disant « coincé » dans le Paterberg… Je crois que Pozzato aussi styliste qu’il est n’est pas un vrai finisseur, pas assez fort mentalement,ni assez « rouleur »; mais il faut reconnaitre qu’il a vraiment progressé et c’est un coureur apparemment neuf qui est apparu et çà c’est vraiment bien; Tom a vraiment bien géré sa course et la pression, je peux le dire, j’y étais !,V,S,Dim. , l’ambiance dans les Flandres c’est vraiment « fête nationale »!!!

    à Max
    pour avoir roulé l’année dernière et cette année,je peux dire que l’ancien parcours était plus équilibré, moins dur peut-être, mais si le nouveau circuit est plus sinueux et plus sélectif encore, les coureurs ont peur , prennent moins de risques, sont plus attentistes et la course devient moins nerveuse ; les coureurs font toujours la course et je peux affirmer que les bosses relativement courtes sont sacrément pentues et nombreuses (16), pavées pour la plupart et les routes de campagne très étroites; 250 bornes à 40 de moyenne, il y a de quoi faire! enfin moi, j’aime , c’est la meilleure, cette course je l’adore , le top !

    0
    0
  9. yp78

    Et si Boonen avait été plus malin qu’il n’y parait en ayant forcer le trait sur la derniere ascension afin d’endormir les 2 italiens qui ont fait une coalition italo-régionale.

    En effet en 97 Moncassin avait payé cette entente cordiale entre Sorensen et Ballerini (compagnon d’entrainement en italie)je pense que Boonen a été un fin stratége sur ce final.

    Le parcours tant redouté a été decevant mais il faisait beau et Cancellara a forcement manquer dans le final. Quelle course de Sagan qui a payé cher son inexpérience du « ronde » et du placement, dommage pour lui.

    0
    0
  10. alain39

    Le parcours est toujoures perfectible.

    Ceci étant, les meilleurs étaient devant.
    Donc rien à redire sur la difficulté reste en revanche que le paterberg est un peu court mais il peut toutefois faire la différence.
    Et puis ce sont les coureurs qui font la course et les italiens n’avaient pas les jambes pour sortir Boonen qui en plus était très serein.
    Ils auraient dû l’attaquer chacun leur tour ce qui n’a pas été fait et aussi ils ont fini au sprint.Et là battre Boonen devenait quasi impossible.
    Si Ballan avait eu les jambes pour rester seul devant nous dirions aujourd’hui le contraire et penserions que la topographie des derniers kms est parfaite.
    Cancellara a manqué et il était peut être le seul à pouvoir s’isoler de Boonen.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.