Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Armstrong dans les cordes

Celle-là, Lance Armstrong risque de la sentir passer.

Le département de la justice du gouvernement américain a finalement décidé de porter plainte contre Lance Armstrong et lui réclamer les millions que son équipe et lui a reçu du temps de US Postal.

Raison évoquée? Le ministère de la justice a affirmé que l’USPS ne pouvait pas permettre à Lance Armstrong et aux autres accusés de s’éclipser avec des dizaines de millions de dollars illégitimement acquis», au nom de tous les Américains qui paient des impôts.

On parle ici de 31 millions de dollars, qu’il faut tripler puisque c’est ce que prévoit la loi comme sanction. Donc près de 100 millions.

Autrement dit, c’est la ruine annoncée pour Armstrong car il ne faut pas oublier qu’il a actuellement d’autres procès sur le dos, notamment avec la compagnie d’assurance SCA Promotions qui lui réclame 12 millions, et avec le Sunday Times qui lui réclame 1,2 millions.

Sans compter d’autres éventuelles poursuites de ses ex-sponsors à s’ajouter dans les prochaines semaines, pour avoir porté atteinte à leur image.

Le point tournant

Pourquoi le gouvernement américain a-t-il décidé maintenant de poursuivre lui aussi Lance Armstrong?

Je crois que le point tournant a été ce sondage Forbes montrant qu’au sein du peuple américain, Lance Armstrong se classait désormais 2e au palmarès peu prestigieux des sportifs les plus détestés.

Prenant acte de cela, le gouvernement américain ne pouvait plus se permettre de ne pas poursuivre Armstrong compte tenu des efforts qu’il demande au peuple américain. La situation économique des États-Unis n’est pas reluisante, le chômage est élevé pour ce pays, et le gouvernement laisserait filer un tricheur ayant gagné injustement des millions venant du trésor public?

Cette situation était intenable pour le gouvernement selon moi.

Une bataille judiciaire pas forcément perdue d’avance

La bataille judiciaire n’est cependant pas encore perdue pour Armstrong et ses avocats.

Ils pourront notamment faire valoir que les retombées économiques de ces années où il a gagné le Tour de France dépassent de loin l’investissement assumé par US Postal.

Ils pourront aussi éplucher le contrat signé, pour éventuellement démontrer qu’aucune clause ne faisait explicitement référence à l’interdiction du dopage sanguin. Ou qu’Armstrong l’individu ne peut être poursuivi, puisque le contrat a été signé avec TailWind Sports.

Acharnement?

Certains d’entre vous diront qu’on s’acharne sur Lance Armstrong.

Je ne suis pas d’accord.

D’une part, il ne s’agit pas d’un cas comme les autres, manifestement. Les délits vont bien au delà du simple dopage: intimidation, abus de confiance, incitation au dopage envers ses équipiers, menaces, etc.

D’autre part, il faut aller au bout de la logique pour montrer au reste des coureurs qu’ils n’échapperont pas aux sanctions les plus sévères s’ils sont pris à tricher, incluant le remboursement intégral plus dommages et intérêts de leurs primes de victoires acquises avec la triche. Abandonner maintenant envers Lance Armstrong serait signer un chèque en blanc pour tout le peloton en activité, qui serait alors mort de rire.

Partager

Précédent

La vraie crise du cyclisme en 2013

Suivant

Matos: pneus ou boyaux?

13 Commentaires

  1. Stéphane

    Je ne suis pas d’accord,

    Comme tu dis, je ne suis pas d’accord avec toi. Je crois que le fait d’emmener L.A. en justice pour récupérer les millions est une bonne chose. Par contre, où je ne suis pas d’accord comme tu le dis est la mauvaise foi de s’en prendre qu’à lui.

    Pourquoi pas les Once, Rabobank, Liberty Seguros et les autres. Pourquoi eux peuvent s’en sortir et que tu ne t’acharnes pas sur eux comme tu le fais pour 4 à 5 coureurs que tu mentionnes pratiquement une fois par semaine? Je crois que la justice doit être la même pour tous. Dans tes commentaires, je peux sentir qu’il y a une poignée de coureurs qui devraient payer pour tous les autres.

    La même justice devrait s’appliquer à tous.

    Bonne fin de semaine.

    Stef

    0
    0
  2. Nelson

    En plus cela pourrait devenir un incitatif pour les autres coureurs à comprendre les conséquences que peut amener le dopage parce que jusqu’à présent à part les effets secondaires sur la santé de l’intéressé, peu de coureurs ont subi des conséquences négatives sur leur portefeuille après avoir triché en se dopant.

    0
    0
  3. Dan Simard

    Dacc pour ne pas s’acharner (que) sur Lance.

    Je parie tout de même, malgré que Lance et Cie sont dans la merde, qu’il y en a, se pensant plus rusés, qui poursuivent leur cure de dopage. Mais non, ça n’arrive qu’aux autres de se faire prendre, nous on fait attention! Faites-vous donc commanditer par les compagnies pharmaceutiques, comme ça, un scandale leur fera de la publicité!

    La gloire a un prix (gros contrat, podiums addictifs, sponsors, voitures de luxe, maisons de luxe, statut de vedette, les belles poupounes!)

    0
    0
  4. Vincent C

    @Stéphane

    « Pourquoi pas les Once, Rabobank, Liberty Seguros et les autres »

    Parce que c’est la justice américaine!! Que les autres pays fassent de même et poursuivrent les équipes et les coureurs qui sont enregistrés sur leur territoire. La Fed et l’USADA n’ont probablement aucun pouvoir de poursuivre des équipes outre mer.

    Parlant d’outre mer, j’espère qu’Armstrong a mit sa fortune dans des abris fiscaux. Ça ne m’étonnerait pas du tout qu’une partie de sa fortune est dans un paradis fical.

    0
    0
  5. schwartz patrick

    1 LA doit payer, mais pas que lui
    2 les autres aussi, dans chaque pays, à ce niveau, les
    justices de TOUS les pays doivent se concerter.
    3 @ Vincent c: vrai ce que tu dis, toute son oseille
    il ne doit pas la planquer sous son oreiller !
    4 il n’y a pas de raisons de donner des circonstances
    atténuantes à Pantani ni à d’autres, je persiste, car
    aujourd’hui d’autres encore en prennent,se trouveront
    des excuses et attendront calmement une clémence…
    5 tout le monde est très calme en ce moment, beaucoup
    courbent l’échine, et pas que pour l’aérodynamisme !

    0
    0
  6. Trudo

    Ça serait hypocrite que les sponsors récupèrent leur argent alors qu’ils ont vendu des tas de produits avec Lance comme porte parole. Est-ce que les sponsors vont ensuite remettre le cash aux clients? Ce sont eux qui ont été floués, pas les compagnies qui s’en sont mis plein les poches.

    0
    0
  7. @ schwartz patrick : « beaucoup
    courbent l’échine, et pas que pour l’aérodynamisme », 🙂

    @ Trudo : « Ça serait hypocrite que les sponsors récupèrent leur argent alors qu’ils ont vendu des tas de produits avec Lance comme porte parole. », je vois ça comme un deal : le sponsor est très généreux en échange d’une image clean, mais si l’image devient négative pour cause de dopage, alors le sponsor récupère ses billes. Ça ne me parait pas hypocrite, c’est le jeu.

    0
    0
  8. alain39

    Il est clair que beaucoups de lecteurs ne peuvent comprendre ce qui est reproché à Big Tex. Ainsi on arrive à croire qu’il existe un complot contre Big Tex et qu’il est devenu un bouc-émissaire. C’est faux et il faut remettre cette action judiciaire dans son contexte.
    En fait son sponsor était une société publique et donc avec certaines contraintes inhérentes à ce statut.
    Il est reproché à Armstrong et en fait Tailwing et Bruyneel d’avoir détourné de l’argent publique pour des activités illégales. De la « Fraude » au sens de la loi américaine qui fait que les sanctions sont plus dures avec application des treble damages.
    En l’espèce ce n’est plus le sportif qui est sanctionné mais le citoyen américain. Ca peut paraitre disproportionné mais c’est la loi aux US et Armstrong la connaissait parfaitement (à tout le moins ses avocats). Un crime fédéral, car c’est le cas, est dans la conscience collective américaine quelque chose de très grave et tout citoyen américain sait qu’il s’expose à de grosses sanctions.
    Outre avoir floué les instances cyclistes Armstrong a volé l’Etat américain au sens de la loi et donc s’expose à des sanctions tout à fait normales.Il ne bénéficie d’aucun régime d’exception.
    Il faut faire cette différence entre les sanctions sportives et celles de droit commun appliquées à tout citoyen par la justice de son pays.
    Par ailleurs, il est évident que les européens prennent le vertige quand on parle des montants mais la justice américaine a une orientation différente de la nôtre en assujetissant ses citoyens à de lourdes peines financières.
    Ceci étant, c’est une action très complexe avec des droits de la défense « renforcés » eu égard aux sanctions et donc rien ne dit que cette action puisse prospérer.
    La défense de Big Tex va très certainement tourner autour des dommages subis par US Postal et d’ailleurs on apprend que des tractations ont échoué en raison d’une divergence sur les montants.
    Quelque part cet argumentaire ne revient pas sur la reconnaissance de la fraude mais vise à réduire les sanctions financières.
    Comme je le disais dans un précédent post les aveux de Big Tex s’inscrivent dans une démarche globale qui vise à essayer de limiter ses pertes financières. En droit pénal c’est courant et on appelle ça un plea bargain dans lequel on monnaye une réduction de peine contre une reconnaissance immédiate du crime.
    Là cette négociation se fait hors cadre judiciaire mais elle empreinte la même logique.
    Ca démontre qu’il se moque d’avoir perdu ses 7 tdf et de sa suspension à vie, mais qu’il oeuvre pour conserver sa fortune. Ses aveux à minima étaient seulement un volet de sa défense et donc dénués de toute sincérité. Un bel exercice de communication qui semble avoir échoué.
    Ironie de calendrier car on peut faire un parallèle avec Puerto et quoi qu’en pensent beaucoups la justice américaine fait preuve de bien plus de cohérence que celle espagnole car un voleur se retrouve face à ses responsabilités. Contador, valverde et les autres continuent à oeuvrer alors qu’ils devraient être sportivement morts et financièrement exangue. Le dopage est en droit civil un fait qualifié de vol et doit être sanctionné comme tel.Force est de constater que jamais les dopés européens n’ont été sanctionnés en droit civil. La faute à un milieu complaisant puisque les demandeurs ne peuvent être que les victimes d’un préjudice, soit pratiquemment les coureurs, sponsors, DS, UCI, organisateurs etc… Mais là encore les sanctions sont bien trop faibles comparées à celles de la justice américaine.
    Par contre un vrai bémol par rapport à cette action c’est que Landis peut récupérer 30% des sommes perçues par US Postal alors que lui même a trempé dans cette magouille. C’est une des caractéristiques du système américain qui récompense la délation et c’est vrai que ce n’est pas dans notre culture et que dans la conscience collective ça rappelle des heures sombres de notre histoire. Ceci étant, c’est bougrement efficace mais moralement choquant car à la fin un voleur gagne de l’argent quand bien même il serait repenti. Certes c’est sur le dos d’un autre voleur mais quelque part cette justice heurte mes convictions. Mais là réside toute la question entre le droit et la morale. Vaste sujet qui mérite plus qu’un post.
    Conclusion Big Tex est soumis à la justice de son pays et il n’y a là rien que de très normal.

    0
    0
  9. schwartz patrick

    OK avec Alain 39,excellent post: droit ou morale ?
    Je rajouterai que les sponsors se foutent assez des retombées négatives dues aux problèmes du dopage! comme je l’ai déjà dit, depuis 98, Festina n’a pas arrêté de prospérer et s’il fallait additionner tout ce que ces entreprises ont investi dans le vélo depuis cette date, 15 ans donc, çà nous ferait un sacré « paquet de valises » …
    L’important c’est d’en parler, que le nom soit prononcé
    encore et encore , et puis les gens ne sont plus dupes
    depuis longtemps, alors un peu plus de scandale ou un peu moins … Et puis la montre Festina ne montre pas l’heure plus vite que les autres, alors !

    0
    0
  10. schwartz patrick

    Ok avec Trudo,
    les floués, c’est nous, mais nous nous en doutions, non
    ? Tu n’achètes pas un Trek pour faire plaisir à LA, c’est pour toi, et tu fais vivre les gens de l’usine!
    mais bon, quand tu sais ce que gagne le Texan sur chaque produit badgé « LA », là, évidemment , çà fait quand même un peu mal, même si le produit est de qualité et irréprochable !

    0
    0
  11. Cyclick

    Comme le dit l’adage: « Tout finit toujours pas sa savoir… » Notre Lance national, quand il courait sur les Tours, n’avait-il pas cela en tête? Se disait-il: « Connaitre la gloire et la richesse maintenant, nous gererons les problemes plus tard, s’il y en a.. »? Si cela est son raisonnement, disons que je suis content de ne pas être lui… 🙂

    0
    0
  12. Michel

    L.A est #2 au plamarès des sportifs les plus détestés chez les étatsuniens? Pas étonnant. Ça ne tient qu’à deux chose, la notoriété du personnage dans les médias et cet attribut de la mémoire qu’on connaît tous, elle est bien courte…

    Personnellement, L.A la chaudière, m’en fou un peu. Mais L.A. l’arrogant, l’accusateur, l’intimidateur, le filou, l’escroc, celui là ne passe pas.

    0
    0
  13. mica

    si LA etait Francais il serait consultant sur la chaine de television nationale

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.