Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Amstel Gold Race

amstelbeer.gifCréée en 1966, l’Amstel Gold Race, qui se déroulera dimanche aux Pays-Bas, représente la première course de ce qu’on appelle les « Ardennaises », ces grandes classiques d’avril qui ont la caractéristique de présenter des profils accidentés. Le nom de la course vient par ailleurs de son sponsor principal, la bière Amstel, grande marque des Pays-Bas.

Les coureurs auront à affronter dimanche pour la 38e édition 251 kms de course (départ à Maastricht à 10h15, arrivée prévue à Valkenburg vers 16h30 soit 11h30 heure avançée de l’Est au Canada), dont pas moins de 31 monts, les plus redoutables étant le Cauberg (3 ascensions, soit au km 63, au km 173 et à l’arrivée), l’Eyserbos (Km 230) et le Keutenberg (Km 239).

Depuis l’an dernier, l’arrivée est donc jugée au sommet du Cauberg, limitant les possibilités de victoire des sprinters, par le passé plus à la fête sur cette course. L’Amstel est la course que doivent gagner les Rabobank, à domicile sur ce terrain. Boogerd et Dekker l’ont d’ailleurs remporté par le passé et semblent en excellente condition actuellement, donnant à cette équipe deux atouts majeurs pour la victoire dimanche. C’est leur ancien directeur sportif Jan Raas qui détient le record des victoires sur l’Amstel : 5, entre 1977 et 1982.

Parmi les autres favoris, on compte surtout Peter Van Petegem, revanchard suite à ses échecs sur le Ronde et dans l’Enfer du Nord. L’équipe Lotto-Domo a également grand besoin d’une grande victoire en ce moment… L’équipe T-Mobile ont également un excellent coup à jouer avec les Vinokourov (champion défendant), Wesemann, Ivanov, Kessler et Nardello. Les Italiens ne seront pas en reste par ailleurs avec Bettini, Bartoli, Di Luca et Scarponi, tous assez en forme pour prétendre gagner dimanche. Il ne faudra pas oublier non plus Franck Vandenbroucke et Juan Antonio Flecha…

Le Canadien Michael Barry est par ailleurs annoncé au départ.

Les grands absents: Lance Armstrong (USA), Jan Ullrich (ALL), Igor Astarloa (ESP), Alejandro Valverde (ESP). Armstrong, en particulier, avait fait de cette course, par le passé, son premier test de la saison sur la route du Tour. Cette année, on verra plutôt l’Américain à l’oeuvre aux tats-Unis sur le Tour de Georgie la semaine prochaine.

Les derniers vainqueurs:

1994: Johan Museeuw
1995: Mauro Gianetti
1996: Stefano Zanini
1997: Bjarne Riis
1998: Rolf Jaermann
1999: Michael Boogerd
2000: Erik Zabel
2001: Erik Dekker
2002: Michele Bartoli
2003: 1. Alexandre Vinokourov ; 2. Michael Boogerd (PBS) à 04 sec ; 3. Danilo Di Luca (ITA) à 04 sec.

Cyclingnews tiendra, comme d’hab, un live! report. On vous invite par ailleurs à consulter le site officiel de la course, extrèmement bien fait.

Partager

Précédent

Salut au lion des Flandres

Suivant

Rebellin… finalement !

3 Commentaires

  1. SCHIPPERS

    Nous avons roulé ce matin dans la région, il faisait un vent pas possible. Celui qui gagnera sera certainement un malin doublé d’un fort

  2. SCHIPPERS

    Nous avons roulé ce matin dans la région, il faisait un vent pas possible. Celui qui gagnera sera certainement un malin doublé d’un fort

  3. SCHIPPERS

    Nous avons roulé ce matin dans la région, il faisait un vent pas possible. Celui qui gagnera sera certainement un malin doublé d’un fort

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.