Alejandro, en mémoire de Michele

C’est tout le petit monde du cyclisme professionnel qui a été secoué par la disparition tragique ce week-end de Michele Scarponi, le sympathique coureur italien qui roulait pour l‘équipe Astana.

Scarponi venait de s’imposer sur une étape du Tour des Alpes (l’ancien Tour du Trentin) plus tôt dans la semaine, et préparait son Giro. Il était le père de jumeaux, deux petits garçons qui n’ont probablement pas encore 10 ans.

Moi, ça me fout un cafard…

C’est en ce sens que la victoire d’Alejandro Valverde sur la Doyenne hier m’a redonné le moral, ce dernier ayant promis que s’il s’imposait, tous ses prix iraient à la famille de son ami Michele. À l’arrivée, il a rajouté ceux de la Flèche Wallonne.

Valverde entretenait une amitié avec Scarponi, et le coureur était très ému en évoquant sa mémoire à l’arrivée (voir ci-bas).

Sinon, la course hier a été longue à se décanter, peu de mouvement des favoris survenant avant la côte de la Redoute. C’est surtout dans la côte de St-Nicolas que les choses ont bougé, parfaitement maîtrisées cependant par les Movistar qui auront su jouer leur carte avec brio, plaçant Valverde en position de gagner dans la dernière ascension vers la ligne.

Le reste n‘était que formalité, l’aisance avec laquelle Valverde est allé chercher cette victoire laissant tout simplement pantois.

Mention très bien également à Dan Martin, qui a au moins osé défier Valverde dans les derniers hectomètres, à Tim Wellens qui a attaqué dans le final, à Romain Bardet excellent 6e, et au Canadien Mike Woods, excellent 9e d’une telle course. Payez-vous ses données Strava de l‘épreuve: impressionnant!!!

24 Commentaires

  1. Wolber
    Soumis le 24 avril 2017 à 1:48 | Permalien

    la flèche wallonne insipide, liege bastogne liege , n en parlons pas…ceux qui gère ce sport ne se sentent pas concernés ?
    Combien d équipes voulaient réellement faire la course hier?
    J ai meme le sentiment qu on pourrit délibérément les courses d ado…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 4 votes)
  2. rocheto
    Soumis le 24 avril 2017 à 1:56 | Permalien

    C’est un peu foufou comme il gagne valverde là non ? On aurait dit le sprint des jo de Londres entre Uran et Vinokourov.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 5 votes)
  3. Wolber
    Soumis le 24 avril 2017 à 2:13 | Permalien

    Pardon , je voulais écrire aso …
    Je n en peux plus de ces équipes qui font quasi systématiquement échouer les échappées .
    Le sport cycliste au niveau wt crève à petit feu…qui bientot pour regarder des courses pareil?
    Il a ete beau le week-end ardennais.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -3 (from 7 votes)
  4. mica
    Soumis le 24 avril 2017 à 6:50 | Permalien

    @ wolber: Là, je ne te comprends pas trop; il est tout de même normal et logique que le peloton, donc « ces équipes  » fassent tout pour revenir sur les échappés. Il serait pire que tout, qu’ une fois une échappée dessinée, le peloton « laisse faire ».
    Quelques garçons certes sympatiques « s’ échapperaient » et on laisserait faire jusqu’ à l’ arrivée? Ce serait du n’ importe quoi, d’ autant plus que l’ échappée matinale procéde, dans le meilleur des cas, d’ un pur hasard, ou pire encore du sillage bienveillant d’ une moto, voire d’ une voiture.
    S’ il reste encore un brin de sportivité dans ce sport, il faut au moins que le peloton fasse son boulot.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 12 votes)
  5. thierry (mtl) bécyk
    Soumis le 24 avril 2017 à 8:43 | Permalien

    J’ai toujours aimé Valverde, mais son niveau en course par étape et en course d’un jour est stupéfiant depuis qqs semaine. Une domination incroyable. Il a même pris son temps avant de dépasser Dan Martin dans le dernier tournant. Il a ensuite placé une accélération canon avant de prendre le temps de savourez la victoire. Vous avez vu la mine de Martin après la course ?

    Ses récentes accélérations en haute montagne ont subjuguées tous ses adversaires. Même en CLM, il bat maintenant Contador.

    Le retour de « l’imbattable « ?… Cet adolescent surdoué des années 90.

    Si ce n’était des aspirations de Quintana, Valverde serait aujourd’hui le favori pour le Tour.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +9 (from 9 votes)
  6. Wolber
    Soumis le 24 avril 2017 à 8:59 | Permalien

    L optimisation du jeu d équipe tue le cyclisme à petit feu.
    Il me paraît parfaitement anormal que ds les 40 derniers km , aucune tentative sérieuse ne soit tenter.
    Ces équipes rouleau compresseur infatigables toujours plus fortes que les échappées sont la plaie ,entre autre , du cyclisme moderne.
    La réduction des écarts se fait d une manière systématique, mécanique.
    Pourquoi certaines équipes atteignent cette capacité?

    Que le peloton roule, c est normal mais c est sa main mise sur les courses qui m insupporte.
    Sur un parcours Comme hier les équipes devraient perdre leur membres mais ce n est pas le cas. (Ceci pas d attaques)

    Ce type de comportement est estampillé wt .le final du Tro bro leon , par exemple ,nous a montré un final étonnement très différent ou les échappées sont allés au bout.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 8 votes)
  7. alain39
    Soumis le 24 avril 2017 à 11:49 | Permalien

    Ce LBL est venu conforter mon intuition sur ce je pressentais.
    A savoir un resserrement des niveaux avec pour conséquence des arrivées en peloton, ou encore des écarts ridicules comme sur le tour des Alpes. J’avais encore quelques doutes avec les victoires de Gilbert qui ponctuaient de belles échappées ou attaques.
    Mais voilà depuis ce début de saison on constate que les moyennes sont très élevées comme aux plus belles années de l’EPO.
    On constate également que les grandes équipes arrivent à bien cadenasser les courses et qu’il est impossible de s’échapper et que la sélection se fait sur les tous derniers km. Malgré le nombre d’équipiers réduit on a le sentiment que certaines équipes disposent d’une puissance illimitée pour boucher les trous et annihiler les tentatives d’échappées.
    Les écarts sont devenus anecdotiques.
    Ce LBL s’est limité à une longue accélération sur les tous derniers km avec un Valverde qui a attendu les 500 derniers mètres pour sortir des roues.
    Rarement vu un vainqueur aussi peu présent durant toute la course. Nous ne l’avons jamais vu devant durant toute la course y compris la Roche aux Faucons et autres montées. Nada, rien pas une seule fois devant toujours à l’abri derrière ses équipiers.
    Sûr de son équipe, des autres équipes pour cadenasser la course il a attendu la toute fin de la course pour sortir de sa boîte comme un beau diable.
    Pourtant c’est pas faute de disposer d’un joli parcours qui aurait dû permettre une sélection.
    Et puis voir Valverde à 37 ans disposer d’une telle giclette et gagner sans peine est assez frustrant.
    Il est plus fort qu’à 28 ans alors qu’il se dopait à mort.
    Et puis voir le peloton régenté par ces mêmes équipes avec les mêmes coureurs qui appliquent la même tactique aux mêmes moments avec les mêmes effets. On tourne en rond.
    Cette campagne ardennaise me laisse un goût amer car je ne vois toujours pas une nouvelle génération gagner sur ces belles courses alors que leur exigence devrait être leur terrain de prédilection. Pire, les jeunes sont battus sur leurs qualités intrinsèque: l’explosivité.
    Une fois encore une vieille chaudière espagnole a gagné les classiques belges.
    Ca fait plus de 15 ans que Valverde occupe le devant de la scène et il gagne encore plus que par le passé.
    Certains ont trouvé la fontaine de jouvence.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 15 votes)
  8. Edgar Allan Poe
    Soumis le 24 avril 2017 à 2:16 | Permalien

    @Alain 39 : je partage ton analyse dans son intégrité.
    Il est évident que certains ont trouvé LA nouvelle potion magique et/où on découvert l’électricité !
    Valverde et Gilbert dominent de manière insolente les courses auxquelles ils participent, Contador à un degré moindre et même Michèle Scarponi que j’appréciais beaucoup, mais qui marchait du tonnerre de dieu depuis l’an passé ! Ces coursiers ont en commun d’avoir tous vécu la grande époque de l’EPO et du bidouillage sanguin.
    Un ex-manager de Lampre commercialise actuellement des vélos de course électriques, enfin du moins un système de batterie électrique qui se loge dans le tube vertical du cadre, quel que soit le vélo, sa marque ou sa configuration. Il distille le nom de ses clients. Cela amène une autre vue de la course.
    Bardet (et d’autres) font une grosse perf sur LBL, même s’il est à fond dans la dernière bosse. Et Papi arrive, jette un regard sur ses adversaires, lève le cul de sa selle sur 50 mètres, et prend 10 mètres aux jeunots…
    En injection !
    Formidable…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -3 (from 7 votes)
  9. Bernard
    Soumis le 24 avril 2017 à 9:37 | Permalien

    D’une part, nous avons tous été touchés par l’attitude de Valverde à l’égard de Scarponi, grand champion au visage si sympathique, ouvert et souriant
    Ensuite je livre à la sagacité de ceux qui croient impossibles les performances des « vieux  » cet article de Nicolas Fritsch: http://www.velo101.com/magazine/article/le-point-de-vue-de-nicolas-fritsch–16916
    Talent, passion, « entrainabilité », énormes capacités physiologiques, peuvent expliquer bien des choses sans qu’il ne soit nécessaire d’invoquer EPO et chaudière. Pour Valverde, je crois que le nombre de jours de course l’an dernier lui est profitable maintenant. D’une façon générale, il faudra s’attendre à ce que la tranche d’âge 35-40 ans reste performante.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +10 (from 10 votes)
  10. Yvon
    Soumis le 25 avril 2017 à 12:11 | Permalien

    J ai surtout été frappé par l etat de fraîcheur de Valverde juste après l’arrivée. Il répondait au journaliste avec un visage bien frais et à peine essouffle’. J’ai rajeuni de 20 ans.. Je pense avoir le même avis que vous tous.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 4 votes)
  11. Edgar Allan Poe
    Soumis le 25 avril 2017 à 9:32 | Permalien

    Ce que Nicolas Fristch écrit est intéressant et certainement empreint de réalisme. Néanmoins, il ne faudrait pas nous faire croire que le combat se limite à des ascètes qui font le métier, – dont beaucoup ont quand même eu des problèmes avec la douane – et d’autres qui seraient des pratiquants en dilletante !
    Pour être en contact direct et indirect avec des coursiers pro, chez AG2R, par exemple, on ne rigole pas avec le métier! On a d’ailleurs vu récemment que les gains marginaux de la Sky n’étaient que des mensonges destinés à noyer le poisson (ou le poison !). Après les descentes de police des années 2000 et les dénonciations ou piratages de boite mail de la décennie actuelle, quels seront les moyens pour dévoiler les scandales?
    Nicolas Fritsch est conseiller auprès d’un agent. Il est aussi un ancien coureur de la fumeuse équipe Saunier-Duval. En mars 2005, dans l’Humanité, il déclaait qu’un dopage organisé au sein d’une équipe n’était pas possible…Deux ans plus tard, Stéphane Heulot, ex coureur français et responsable des relations publiques chez Saunier Duval dénonçait ce dopage organisé. On connait le naufrage qu’a connu cette équipe.
    Donc, si Nicolas Fristch merite le respect au regard de sa carrière, il peut lui aussi se tromper.
    Nous n’avons aucune preuve à ce jour. Mais force est de reconnaitre que le début de cette saison 2017 est bizarre, les moyennes très élevées et le déroulement des courses assez symptomatique d’un changement, d’une évolution des capacités de certains coureurs.
    A l’opposé, plusieurs études scientifiques, dont certaines publiées dans l’excellent magazine « Sport et Vie » revèlent que les effets liés à la prise d’EPO restent présents bien au delà de la durée « prévisible » des effets du produit et vont même jusqu’à perdurer quelques années après les prises : vascularisation des tissus, production de fibres musculaires, gain de puissance, augmentation des capacités respiratoires, maintien élevé des processus enzymatiques concourant au transport de l’oxygène dans le sang vers les muscles…etc…
    Je fais une hypothèse : un coureur qui aurait consommé en part importante de l’EPO il y a quelques années, ne pourrait-il pas réenclencher certains effets exogènes par la consommation de micro-doses quelques années plus tard?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  12. noirvélo
    Soumis le 25 avril 2017 à 12:35 | Permalien

    Ok, longtemps, j’ai éprouvé de l’indifférence pour Valverde comme pour toutes les équipes espagnoles et leurs coureurs; avec les « affaires »,ça s’est plutôt aggravé ! mais bon,évitons les discriminations,l’époque est assez difficile pour se prendre la tête dans son sport « chéri »… Je reviens de LBL après avoir été sur le Ronde, j’en conviens les rapports avec les Flamands,les Hollandais,les Anglais,les Italiens sont
    plutôt tièdes…un peu chacun pour sa g….e !!!
    Mais revenons à « Rallerandro »;
    il a pour lui quand même un gros « moteur » et depuis toujours, sa prime jeunesse!; il est complet,ultra-polyvalent, (grimpeur et sprinter tous les deux très « honnêtes »)!mais surtout,c’est un « suiveur-suceur » toujours bien placé à l’avant, un électron libre super protégé par une équipe dévouée , motivée par la qualité de ses prestations et son sérieux…Il a la science de la course,le placement,le nez ,ok,tout çà je l’ai déjà dit…
    Mais je pense que surtout, il aime ce qu’il fait et depuis toujours, il ne change pas physiquement,on dirait que ses saisons sont copiées-collées les unes après les autres. Une bonne gestion de courses,jamais de flandriennes (il doit être au repos!)un entraînement
    régulier,répétitif avec une hygiène de vie stricte …
    A-t-on déjà entendu (hors affaire Puerto)le moindre écart de ce coureur? De plus, j’ai l’impression de l’avoir toujours vu avec la même tenue « Movistar »,gage
    de fidélité et de sérieux .
    Je l’apprécie vraiment (juste un peu moins que Philippe Gilbert) malgré le fait qu’il ne soit pas « flamboyant »…Il faut reconnaître qu’il ratonne jusqu’au bout quite à prendre la plus mauvaise roue du coursier le plus usé de la course et attendre le tout dernier moment pour le flinguer et revenir sur la tête
    et lorsqu’il prend un (tout petit relais),c’est du « laborieux-calculé au plus juste »…
    Ok ,il semble flinguer comme un ado effronté, ok, on peut le suspecter de tous les maux (moi aussi et même en premier!) mais dans ce cas les 2e,3e,12e sont tous cleans ?
    Pour moi, comme je l’ai dit, c’est un très bon, qui a su bien vieillir en gérant très bien ses saisons,avec une hygiène plus que parfaite et l’amour du métier…
    Pour le reste,je suis comme vous tous, je reste à l’affut…
    D’ailleurs, on ne parle même plus de dopage,ni médical,ni mécanique, c’est le calme très plat …avec des Classiques extraordinaires d’intensité et de « moyennes »… Et pour ceux qui ont trouvé LBL ,ennuyeuse, je les invite à rouler sur les différents parcours de la « cyclo »! ça rend très très humble, croyez moi, même à allure « cyclo » …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  13. Edgar Allan Poe
    Soumis le 25 avril 2017 à 1:54 | Permalien

    Ta description de Valverde, Noirvélo correspond à la vision que j’ai de ce coureur : un raton, selon l’expression du milieu, gros moteur, électron libre avare de ses efforts, calculateur donc doté d’une grande intelligence de la course – quel sang froid dans les Ardennaises alors qu’il avait tout le monde sur le porte bagage – et très certainement un vrai passionné du vélo.
    Parce que, ne nous trompons pas, dopage ou pas, les coureurs pro… c’est un autre monde ! Ta réflexion sur le parcours de LBL (4500 mètres de dénivelé positif) ajoutée au fait que le niveau global du peloton est en progression, et que les niveaux entre coursiers ont tendance à s’anihiler, font que l’on doit quand même conserver un immense respect pour ces sportifs.
    Ce qui ne fut pas toujours le cas lors des affaires Festina ou après les révélations d’Armstrong, les mêmes qui encensaient ces coureurs, les descendaient alors sans pitié !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  14. legafmm
    Soumis le 26 avril 2017 à 7:12 | Permalien

    des courses cadenassées cette année ???

    heu, les classiques 2018 ont été merveilleuses sauf les 2 dernières, et cela uniquement parce le parcours de la fleche et de Liège obligent les coureurs à rester cacher jusqu’aux 500 derniers mètres.

    Si ASO avait un minimum de bon sens pour pondre un parcours qui favoriserait les attaques, on aurait eu des attaques de gros bras loin de l’arrivée sur leur 2 classiques.

    Mais non, ASO s’obstine à empiler les côtes dans le final de leur courses, ce qui a pour effet de retarder les offensives des leaders.

    Pour en revenir au débat, la campagne de classiques 2017 est la plus belle qu’il m’ait été donnée d’assister. Non les courses n’ont pas été cadenassées, dès que le terrain s’y prêtait, on a assisté à de belles échappées victorieuses, du jamais vu depuis des lustres (jamais me concernant).

    On a même vu un trio se faire la malle dans le poggio, et aller au bout, chose rarissime ces dernières années.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +8 (from 8 votes)
  15. Wolber
    Soumis le 26 avril 2017 à 2:31 | Permalien

    Tout les courses organisées par Aso ont perdu de leur intérêt meme Paris Roubaix…
    Le parcours de LBL est propice , à mon sens,
    à de nombreuses attaques , du moins à une course de mouvement malgré un final en bosse, qui est peut être de trop , mais n aurions nous pas un sprint de 40 coureurs le cas échéant?
    Maintenant si toutes les arrivées en haut d une cote tuent les courses alors…
    Il faudrait éventuellement revenir au parcours des années 80 pour voir , mais je doute du résultat .
    Pour moi on ne fait pas la course ds les Ardennes. On roule vite , trop vite …
    Pourquoi ce qui est fait en Flandres ne se fait pas ds les Ardennes ou en Hollande?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  16. noirvélo
    Soumis le 26 avril 2017 à 2:56 | Permalien

    @ Legafmm et Wolber,

    A part les oreillettes, les DS s’obsèdent à avoir un leader unique (emblématique et populaire,bancable donc!)
    les autres sont des porteurs d’eau qui roulent pour leur leader jusqu’au tout dernier moment, quite à perdre la course…C’est lamentable, tout pour Sagan,GVA
    Boonen,Nibali, Kristoff ou Valverde… Un leader désigné et des plans « b » foireux ! A quand des DS un peu fêlés qui lancent tout de suite dans le grand bain des » ptits d’jeuns » qui en « veulent »,ambitieux et arrogants, en brouillant les cartes, en cassant les codes ? Les organisateurs n’y sont pour rien, ce sont les coureurs qui font la course, personne d’autre !et si
    le leader n’a pas la gnac, se mettrait -t-il au service
    du jeune qui en veut (avec la bénédiction du DS) ???

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  17. Chouchou
    Soumis le 26 avril 2017 à 3:01 | Permalien

    @Wolber, pour répondre à ta dernière question, peut-être parce que les flandriens sont de très bons rouleurs alors que les grimpeurs/punchers le sont moins (sauf Valverde qui est très bon dans tous les cas mais qui n’a pas besoin de rouler et dépenser de l’énergie puisqu’il est le meilleur puncher du lot, et qu’en + il n’est pas attaqué par les leaders mais seulement par leurs équipiers dont ses équipiers peuvent se charger de les reprendre) ?

    Depuis plusieurs années j’en arrive à préférer les rouleurs car au moins avec eux on a du spectacle : attaques de loin et aussi bordures que j’adore. Il y a très peu de grimpeurs qui arrivent encore à me faire rêver, trop de suceurs de roues parmi eux et rarement de prise de risque avant les tout derniers km du dernier col.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  18. Wolber
    Soumis le 26 avril 2017 à 3:26 | Permalien

    Très juste Noirvelo, 90% des coureurs roulent pour10% restant. À pleurer. Les coureurs ne décident plus de leur course , ils font ce qu on imposent à savoir rouler pour UN leader ou pour mettre en place une pseudo stratégie mise en place par un ds qui n à souvent jamais été capable de faire ce qu ils imposent.
    Mais gardons à l esprit le niveau exagérément élevé de certaine équipes .

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  19. legafmm
    Soumis le 27 avril 2017 à 6:18 | Permalien

    Le parcours de l’Asmtel n’est pas plus « hard » que celui de LBL et pourtant la décision s’est faite très tôt car le final (nouveau cette année) ne permettait aux hommes forts de faire des différences.

    Les favoris ont donc été obligés de sortir du bois loin de l’arrivée, et on a eu une très belle course, le plus beau Amstel depuis 15/20 ans, juste en allégeant le final (le vent a bien aidé aussi a usé les équipiers).

    Les coureurs ne sont pas idiots, s’il y a de grosses difficultés dans les derniers kilomètres, ils ne vont pas prendre le risque d’attaquer avant.

    Il faut retirer Ans, Saint-Nicolas et La Roche aux faucons du parcours de LBL, et vous allez voir, il y aura bcp plus d’écarts à l’arrivée, il y aura rarement 30 coureurs ensemble à la flamme rouge.

    ASO doit se mettre à la page, ce sont les plus grands organisateurs de courses cyclistes et ce sont les plus mauvais (j’exagère à peine)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  20. Wolber
    Soumis le 27 avril 2017 à 10:52 | Permalien

    Le probleme est que ces dernières années les finals de course plats permettaient le retour des équipiers et tout finissait par un sprint…d ou bien souvent un final vallonné .
    Ceci dit je suis quasi convaincu que certaines équipes pourrissent volontairement les courses .Aso. (La gueguerre Vêlon -uci Aso)
    Apres Aso essaie d obliger le consommateur… et pardon téléspectateur à rester jusqu au bout devant la TV .
    Quand on voit les formats d étapes sur le Tour de France , on se doute bien que l audience est leur seul motivation.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  21. Bertrand
    Soumis le 31 mai 2017 à 4:01 | Permalien

    Encore!!
    La championne du monde de cyclo-cross, Pauline Sabin-Teyssèdre, percutée par une voiture en plein entraînement : http://www.francetvinfo.fr/sports/cyclisme/la-championne-du-monde-de-cyclo-cross-pauline-sabin-teyssedre-percutee-par-une-voiture-en-plein-entrainement_2215300.html#xtor=CS2-765-%5Bemail%5D-

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  22. Edgar Allan Poe
    Soumis le 1 juin 2017 à 2:30 | Permalien

    Et oui, plusieurs fois par semaine, pour ne pas dire chaque jour, nous constatons que la liste des cyclistes du dimanche aux compétiteurs affirmés, heurtés par des voitures, s’allonge…avec une régularité et une absence de prise en compte des autorités déconcertantes. Le réseau routier français, outre la mauvaise qualité du revêtement dans certaines régions, multiplie sans discernement les îlots directionnels, sensés faire ralentir les automobilistes et marquer/sécuriser les carrefours, mais qui deviennent de vrais coupe-gorges quand les voitures y doublent un cycliste.
    Ce problème, plus prégnant pour moi depuis la mort de Scarponi – j’ai pris conscience que je ne suis jamais sur de rentrer d’une sortie de vélo sain et sauf -, abordé maintes fois avec des amis et/ou connaissances, amène quasiment toujours à la même conclusion : oui, les cyclistes sont en danger sur la route… »mais l’autre fois, il y en avait deux qui roulaient de front »…etc…etc…avec la conclusion sous-jacente : les cyclistes nous emmerdent, NOUS, les automobilistes!
    Je réponds toujours de la même manière : on ne tolère pas un cycliste qui va nous faire ralentir et perdre 2 ou 3 secondes dans notre course motorisée contre le temps (!), alors que lorsqu’il s’agit de suivre un camion ou un tracteur pendant des kms, personne ne pipe mot.
    Et il est un fait que l’on ne peut nier : un cycliste n’a pas d’armure métallique qui le protège comme un automobiliste. Tant que ce dernier ne sera pas sensibilisé à cette réalité, rien n’y fera !
    Le code de la route a énormément évolué en 25 ans. Mes enfants sont en train de le passer. Mais je n’ai vu, ni constaté aucune attention particulière qui soit consacrée au sujet, aucune information adéquate qui soit apportée aux futurs automobilistes, qui, aujourd’hui, pour la plupart, ne sont quasiment jamais montés sur un vélo à la différence d’il y a 20 ans et plus où tous les enfants, futurs conducteurs, avaient eu l’occasion de réellement rouler sur la route en vélo.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  23. wolber
    Soumis le 1 juin 2017 à 11:36 | Permalien

    Oui Edgar, très bien résumé, ils roulent a deux de front alors on a le droit de les raser, de leur faire peur…
    Et comme ils sont aussi susceptibles de le faire, alors on les frôle pour bien leur montrer…qu ils sachent qu on ne gène pas impunément les automobilistes.
    Prendre le risque de TUER un cycliste parce qu il gène…on en est la

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  24. wolber
    Soumis le 1 juin 2017 à 11:38 | Permalien

    Voila la sentence , mourir pour avoir rouler a deux de front.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!