Affaire Armstrong: vers un séisme « 30 fois plus important » que tous les autres scandales de dopage à ce jour?

Plusieurs événements sont survenus au cours des derniers jours dans le dossier de l’Affaire Armstrong-USADA. Il est utile de faire le point, question d’anticiper la suite des choses.

Dans un premier temps, le contexte des Mondiaux de cyclisme à Valkenburg a conduit l’UCI à donner quelques conférences de presse, la plupart malheureuses. Il y a d’abord eu les déclarations de l’ex-président de l’UCI, Hein Verbruggen, qui se passent de commentaires.

Il y a ensuite eu Pat McQuaid affirmant que « L’UCI n’a rien à se reprocher » dans le contexte des affaires et de la lutte contre le dopage jusqu’à aujourd’hui. Simplement l’affirmer en dit déjà long, selon moi, sur les sentiments que véhicule l’UCI auprès de la plupart des observateurs éclairés du cyclisme, de même que sur les sentiments de culpabilité au sein même de l’UCI. Et la publication, imminente, du dossier Armstrong devrait nous permettre de bien mesurer si l’UCI n’a réellement rien à se reprocher au cours des dernières années… Chose certaine, l’affaire des « dons » monétaires de Lance Armstrong à l’UCI était source d’embarras pour l’UCI! Et le président de la Fédération du sport cycliste luxembourgeois, Jean Regenwetter, n’y va pas, lui, de main morte dans ses critiques de l’UCI sur le sujet, comparant cette dernière à une « république bananière »!

Dans la foulée, Pat McQuaid a aussi affirmé que l’UCI « veut éradiquer le dopage« . J’ai été surtout intéressé par une déclaration de McQuaid: «Il existait une vraie culture du dopage que nous sommes en train d’éradiquer mais il faut du temps». Il s’agit, à ma connaissance, de la première fois que l’UCI admet que le cyclisme était (est) gangréné par une « vraie culture du dopage » (les mots sont forts). Voilà qui est un pas dans la bonne direction, tout en restant réaliste sur les moyens que l’UCI compte employer dans cette lutte, son mandat principal étant le développement du sport cycliste, mandat pour lequel la diffusion d’une image positive du sport est capital…

Plus récemment encore, le directeur de l’USADA Travis Tygart a donné une très intéressante interview dans le journal français L’Équipe (dont le texte intégral est ici, mais cependant traduit librement en anglais), mentionnant notamment qu’il avait été victime de menaces de mort au cours des derniers mois. Enquêter sur le passé de Lance Armstrong et de ses proches collaborateurs n’est donc pas exempt de tout danger. Mais surtout, il est écrit dans l’entrevue que l’impact de la publication auprès du grand public de la preuve à l’endroit de Lance Armstrong, Johan Bruyneel et les trois autres personnes sous enquête pour un dopage « institutionnalisé » pourrait être « 30 fois plus important » que tout ce qui a été vu jusqu’ici dans le cyclisme. Cette preuve devrait être transmise à l’UCI d’ici la fin du mois et pourrait être rendue publique d’ici la fin de l’année dans le cadre de la contestation par Johan Bruyneel des accusations qui pèsent contre lui. Les choses bougeront donc rapidement désormais.

Il faut avouer que ça promet et que c’est un peu inquiétant pour la suite des choses. J’ai toujours dit que l’Affaire Armstrong  dépassait de très loin ce simple individu et qu’elle était en fait l’occasion d’un très grand ménage dans le sport cycliste, ménage qui apparaît évidemment nécessaire à la vue des affaires de dopage qui ont encore affligé le cyclisme en 2012. Si cette preuve pouvait amener nombre de coureurs cyclistes professionnels à la retraite et encore en activité à parler, ce serait un immense gain pour le cyclisme.

Enfin, l’événement le plus récent est cette déclaration de la ministre des sports français, Mme Valérie Fourneyon, qui met la pression sur l’UCI pour déchoir Lance Armstrong de ses titres sur le Tour de France. J’estime, comme beaucoup d’autres dont l’UCI, qu’il s’agit d’une déclaration prématurée puisque l’UCI doit d’abord examiner la preuve de l’USADA. S’il est en effet souhaitable que l’UCI agisse avec transparence et sérieux dans l’affaire, le gouvernement français n’avait pas à intervenir à ce stade-ci dans le dossier, mais plutôt une fois l’avis de l’UCI rendu. Les réactions françaises pourraient également se limiter à celles de la Fédération Française de Cyclisme ainsi que d’Amaury Sport Organisation, propriétaire du Tour de France.

Bref, il est fort possible que nous soyons actuellement à l’aube d’un grand choc dans le cyclisme professionnel. S’il est raisonnable pour tous les passionnés de ce sport de nourrir certaines inquiétudes, ceux qui ont des choses à se reprocher en nourrissent probablement bien davantage. Espérons que le cyclisme et l’UCI ne passeront pas à côté de cette occasion unique de franchir un pas significatif dans la lutte contre le dopage et de repartir sur des bases plus saines. Des positions fermes sur la validité et les sanctions prévues lors de tests rétrospectifs pourraient être un de ces pas significatifs, de même que l’exclusion de tout rôle au sein d’équipes professionnelles d’anciens acteurs déterminants dans le dopage.

28 Commentaires

  • Stef Toupenet
    Soumis le 26 septembre 2012 à 1:29 | Permalien

    Mais jusqu’où s’arrêteront-ils ???

    Un jour, il n’y aura plus de vélo comme nous le connaissons aujourd’hui.
    Vivement ce jour !!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • EricL
    Soumis le 26 septembre 2012 à 2:45 | Permalien

    Il me semble illusoire de croire que quoi qu’il se passe à l’UCI, que quelles que soient les révélations, cela changera quelque chose à la compétition. L’UCI, ASO, les comportements personnels ne sont qu’une conséquence des choix de notre société, choix qui sont ultimement les notres. Démantelez l’UCI, et une autre prendra sa place, avec les mêmes dérives.
    Peut être qu’un jour, on s’attaquera aux « root causes »…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 7 votes)
  • Soumis le 26 septembre 2012 à 5:05 | Permalien

    Pour Armstrong et Bruyneel la messe est dite avec les aveux de Landis et les différents ouvrages dont celui de Hamilton.
    Il est clair que nous sommes dans un dopage organisé et que si on va au bout de l’enquête et il incombe à l’UCI de poursuivre Armstrong on aurait alors toutes les preuves et tous les protagonistes seraient poursuivis. Car c’est pas un homme qui tombe mais tout un système qui a été duplique dans toutes les équipes de 1er plan.
    Certes avec Armstrong on va se rendre compte qu’il est allé encore plus loin et que le corps médical américain, espagnols sont les grands ordonnateurs du système Bruyneel. Car il ne faut pas se méprendre sans les toubibs et autres laboratoires il n’aurait rien pu faire.
    le professionnalisme de Armstrong s’est exprimé sur les moyens mis en oeuvre au niveau du dopage.
    On finira par comprendre les raisons de sa supériorité et le mythe Armstrong sera tombé.
    Le recours à Motoman et autres artifices attestent de l’existence d’un système très organisé et que le dopage était devenu l’arme fatale. Les coureurs articulaient toute leur saison sur les protocoles de dopage et leur capacité à pouvoir les mettre en oeuvre durant toute la saison.
    Le nerf de la guerre est la dope et non plus les capacités physiques intrensèques.
    Si l’UCI se contente de lui retirer ses victoires c’est une pantomine et non une réelle action. Alors comme ça après avoir constaté qu’il a triché on n’en tire aucune conséquence. Comme si après avoir confondu un voleur on le relâchait sans le sanctionner pour le tort porté à la société et sans indemniser les victimes. Il garderait alors bien tranquillement son butin. Un peu facile.
    Si on va au bout alors je rejoints Laurent sur un possible séisme. Autrement ce sera un tsunami dans un bidet et Armstrong deviendra une icône du dopage car en fait il en aura grassement vécu et n’aura encouru aucune sanction.
    Perdre ses titres est un moindre mal comparé à la perte de sa fortune. Et puis faute de mettre à jour tout le système mis en place il y aura toujours des gens pour le défendre et l’élever au rang de victime.
    Il a fait le bon choix en abandonnant son action judiciaire car ce qu’il veut préserver c’est cette faculté à se présenter en victime, lui qui aide son prochain dans la lutte contre le cancer.
    C’est un beau parallèle avec la bible où les saints sont persécutés. Saint Lance priez pour lui.
    Comme Jesus il a fait des miracles avec ses 7 victoires dans le tdf où d’ailleurs souvent le diable l’accompagnait dans les montées. Et il partage le pain avec sa fondation.
    Certes il n’a pas vu Dieu mais c’est normal puisque sa religion est le billet vert.
    Et comme Jesus ses apôtres sont des judas.
    Fort heureusement il ne donne pas son sang. Le risque d’empoisonnement est trop important.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +20 (from 24 votes)
  • mikael
    Soumis le 26 septembre 2012 à 6:10 | Permalien

    Les mêmes dérives existent partout ailleurs, dans le sport et dans la vie.

    Illusoire de croire que l’on peut faire un « grand ménage » dans le cyclisme sans remettre en cause le reste de la société, et les autres sports notamment.

    L’affaire Puerto? 70% de sportifs autre que des cyclistes, 40% de footballeurs.

    Le docteur Fuentes à beaucoup à déclarer, mais depuis qu’on l’a menacé de mort, il préfère se taire. Tout le monde n’est pas Tygart. A moins que les preuves ne soit pas assez « évidentes » pour son homologue européen.

    Bref, on est encore dans la supercherie. Celle de faire croire, même indirectement, que des sports sont propres puisqu’on trouve ailleurs.

    Je ne sais pas si les cyclistes pro dorment tranquilles, mais les autres sportifs, oui.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +15 (from 15 votes)
  • thierry mtl
    Soumis le 26 septembre 2012 à 8:00 | Permalien

    Ceux qui suivent le vélo avec attention n’auront pas de surprises. On sait ce qui se passe si on lit le moindrement entre les lignes. L’USADA ne fera que confirmer.
    Le livre d’Hamilton par exemple, confirme les soupçons. Il donne des détails, mais dans le fond on savait. Ca fait du bien de se le faire confirmer.

    Hamilton m’a quand même surpris par la technique (RIIS) de bouffer des somnifères en p.m. pour éviter de manger et ainsi perdre du poids… Pour moi c’est bien plus nocif que de prendre de l’EPO.

    L’UCI fut complice d’Armstrong. On le sait.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 9 votes)
  • touille
    Soumis le 26 septembre 2012 à 11:55 | Permalien

    @ mickael
    oui les mêmes dérives existent aussi dans la vie; à quand des sanctions rétroactives contre ces politiciens qui se gavent sans prendre de mesures contre la pollution. Plus de banquise dans 4 ans, et ce n’est qu’un exemple. Bientot on fera du vélo un jour sur 2, le deuxième jour il y aura une tempête!
    Le dopage de quelques sportifs de haut apparaît bien anecdotique…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 4 votes)
  • Sylvain
    Soumis le 26 septembre 2012 à 12:28 | Permalien

    @Mikael

    En te lisant, ça m’a rappelé une chronique de Stéphane Laporte de l’été 2010 dans laquelle il s’émerveillait des succès sportifs des espagnols. En quelques jours, Contador gagnait le tdf, Nadal gagnait Roland-Garros, l’Espagne le Mondial, et Alonso un GP (est-ce que ça compte?)…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • schwartz patrick
    Soumis le 26 septembre 2012 à 1:35 | Permalien

    Pat mc quaid me fait bien rigoler quand il dit:
    « l’UCI n’a rien à se reprocher » ! halucinant ! et
    « pour éradiquer la culture du dopage,il faut du temps »
    mais ils attendent quoi et qui pour s’y mettre ?
    J’ai lu l’article de Travis Tygart dans l’Equipe, édifiant! moi j’adore ce type, son travail, cette lutte
    pareille à la lutte des juges anti mafia en Italie; on
    sent bien la pression, les intérêts, les risques…
    Le genre d’institution où je bosserais bien où la recherche de la vérité et de la justice sont monnaie courante et quotidienne … Quelque grammes d’idéal fin dans ce monde de brutes dopées …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  • Soumis le 26 septembre 2012 à 1:59 | Permalien

    @thierrymtl : dans son livre Racing through the dark, David Millar explique comment étaient utilisés les somnifères chez les pros d’autant plus qu’ils étaient distribués comme des bonbons chez Cofidis.

    Quand je vois que certaines équipes recrutent encore des médecins non condamnés mais avec des casseroles (Sky, Omega Pharma…) c’est consternant !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Vincent C
    Soumis le 26 septembre 2012 à 3:46 | Permalien

    @sylvain

    Le nom à Nadal a sorti dans l’affaire Fuentes

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Batrickp
    Soumis le 26 septembre 2012 à 9:51 | Permalien

    Il est encore possible qu’il ne se passe rien.
    Que les déclarations publiques de Tygart soient un moyen d’essayer de lutter contre les tentatives d’étouffement (la raison principale qui fait que par exemple des juges organisent des fuites, comme dans le Canard Enchainé en France).
    Que les luttes d’influences atteignent le paroxysme précédant le basculement d’un côté ou de l’autre (Armstrong réellement condamné ou pshitt).
    Rappelons-nous les déclarations de Pierre Bordry juste avant sa mise à pied de l’AFLD, les contre-déclaration du Président Nicolas Sarkozy (« Armstrong prend des produits? Qu’on me donne les mêmes », « Armstrong est un modèle pour la jeunesse »)et le triomphe ostentatoire de Lance Armstrong.
    En passant, personnellement ça me touche parce que ce gars m’a semblé droit et que j’ai la digestion lente, Laurent Jalabert donne par son soutien à peine voilé à Armstrong un exemple de plus de son virage du côté des winners (dont celui qu’on appelle le Boss fait définitivement partie): « c’est quelqu’un qui a toujours fait du bien au vélo ». http://www.huffingtonpost.fr/2012/08/24/lance-armstrong-7-tour-de-france-dopage-banni-radie-a-vie_n_1826779.html
    Il faudra bien un jour que tu fasses ton « coming out », Jaja, que tu mettes fin à ces distorsions; sans cela, tu finiras comme Eddy Merckx. Cela ne t’empêchera plus de rester toi aussi du côté des winners, de ceux qui vivront confortablement sans travailler et en bénéficiant de nombreuses portes ouvertes jusqu’à la fin de tes jours.

    Tu as raison, Laurent, le ver est profondément dans le fruit du côté de l’UCI, et c’est bien là qu’il faut porter le fer. A suivre…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • josef koba
    Soumis le 26 septembre 2012 à 11:48 | Permalien

    Je ne suis pas d’accord avec l’idée que le dopage prospère puisque la société le tolère. Le problème a trois faces : l’encadrement sportif (du milieu, avec une culture de la dope )et qui veut gagner, notamment des sous), les diffuseurs (qui veulent gagner de l’argent) et les fédérations qui font la jonction des deux premiers. Le dopage prolifère dans ce triangle. La société, au sens de l’opinion réprouve: les chutes d’audience télé il y a 15 ans le montre (ce qui a provoqué l’occultation par les diffuseurs des questions de dopage); lorsque Sarkozy loue Armstrong, cela le dessert dans son pays …; la politique antidopage de Jospin -Buffet était populaire et soutenue…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Batrickp
    Soumis le 26 septembre 2012 à 11:54 | Permalien

    Joseph
    La fin de ton message contient des affirmations qui posent la question difficile et essentielle de leur évaluation. Personnellement, j’avoue naviguer quant à leur validité, mais ai bien remarqué que la façon dont les audiences télé et sur le terrain du Tour de France sont sans cesse vantées par les télé elles-mêmes et les organisateurs n’expriment qu’une volonté de persuasion et non de vérité.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • EricL
    Soumis le 27 septembre 2012 à 12:13 | Permalien

    La société ne tolère pas le dopage, non. Elle l’impose implicitement en mettant tout le monde en concurrence avec l’obligation de gagner pour vivre. Tout ce que tu cites n’est que symptôme, il faut pousser l’analyse beaucoup plus profondément jusqu’aux causes initiales.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Daniel
    Soumis le 29 septembre 2012 à 10:29 | Permalien

    Déchoir Armstrong de ses titres? C’est Anquetil qui doit se bidonner lui qui s’est dopé toute sa carrière en plus d’acheter des coureurs. Pour les endeuillés d’Armstrong, lisez Anquetil tout seul de Paul Fournel,ça mettra du baume sur vos plaies.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 3 votes)
  • Batrickp
    Soumis le 30 septembre 2012 à 9:02 | Permalien

    La vulgarité est au beaucoup plus dans le fond que dans la forme.
    Entre le baume sur les plaies et la vaseline là où je pense, mon choix est vite fait: faire face.
    Merci à ceux qui ne se plient pas à la surpuissance lâche, merci à ceux qui tentent de faire respecter le droit contre les caïds.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • touille
    Soumis le 30 septembre 2012 à 10:35 | Permalien

    les donneurs d’alertes
    merci Batrick

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Roger Wielgus
    Soumis le 30 septembre 2012 à 12:55 | Permalien

    @ Daniel

    J’ai lu le livre de Fournel et si on a une quelconque culture dans le domaine du cyclisme on comprend vite qu’entre le dopage à la bière brune et aux fléchettes d’amphétamine de maitre Jacques, qui n’a jamais donné un quelconque avantage au coureur normand, et le dopage scientifique pointu organisé par Armstrong, il n’y a pas la moindre analogie et le prétendre et faire preuve d’un piètre connaissance de ce sport.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 1 vote)
  • Daniel
    Soumis le 30 septembre 2012 à 2:01 | Permalien

    @Roger Wielgus.
    Évidemment, je traitais de la chose au niveau de l’éthique, pas au niveau de la pharmaco. Tricher…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Batrickp
    Soumis le 30 septembre 2012 à 2:12 | Permalien

    Il semble maintenant acquis que Lance Armstrong a acheté du monde à l’UCI,et a menacé de violentes représailles diverses personnes.
    Il ne l’est pas que Jacques Anquetil ait agit de la même façon.
    Ca fait une différence d’éthique.
    Et de droit. La question est là. Doit-on laisser la surpuissance plus encore s’affranchir du droit? Dire oui, c’est accepter la police privée, la justice individuelle.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • EricL
    Soumis le 1 octobre 2012 à 3:31 | Permalien

    Pour moi, l’éthique, c’est quelque chose d’assez binaire. Tu en as, ou pas. Un peu comme l’honneur en fait.
    On peut aussi voir la chose d’une autre façon: chacun a triché au maximum des moyens à leurs dispositions. Pour moi, ils ont commis la même faute.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Batrickp
    Soumis le 1 octobre 2012 à 12:39 | Permalien

    Cas d’école: Armstrong assassine un témoin. Ont-ils toujours commis la même faute?
    Si non, où est la limite? En deça ou au-delà des menaces de ruine sur des témoins?
    Dans les deux cas, on peut continuer…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • EricL
    Soumis le 2 octobre 2012 à 4:13 | Permalien

    Si Armstrong fait ce que tu dis, ça ne change rien à sa faute (la triche), mais ça ajoute une seconde faute pour laquelle il devra être jugé séparément et sans lien.

    Si X zigouille son adversaire Y avant la course pour gagner par forfait, a-t-il triché? Non, il a seulement commis un crime.

    Tu connais cette blague? Il n’y a que 10 sortes de personnes: celles qui comprennent le binaire, et celles qui ne le comprennent pas.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • toutouille
    Soumis le 2 octobre 2012 à 11:16 | Permalien

    il y a 3 sorte de gens: ceux qui savent compter et ceux qui savent pas

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • EricL
    Soumis le 3 octobre 2012 à 6:52 | Permalien

    Elle veut rien dire ta blague Toutouille 🙂 Ou bien, ça peut aussi être moi qui ne comprend pas.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • toutouille
    Soumis le 3 octobre 2012 à 3:29 | Permalien

    bon si en plus je dois expliquer les blagues

    http://www.apprendre-en-ligne.net/blog/index.php/2006/09/08/359-citation-de-benjamin-doreca

    en plus il y a la blague du binaire sur la meme page!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • jacques lebeau
    Soumis le 10 octobre 2012 à 11:44 | Permalien

    décevant

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • jacques lebeau
    Soumis le 10 octobre 2012 à 11:47 | Permalien

    j’ai des livres et beaucoup de magazine sur m.armstrons que je vais mettre a la récupératon

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!