Affaire Armstrong: pourquoi nous sommes tous perdants

Plusieurs penseront que je me réjouis de la chute de Lance Armstrong qui a décidé de ne pas contester les sanctions imposées par l’USADA à son endroit dans le cadre de son procès pour dopage durant sa carrière.

Et bien non.

Car dans l’affaire, nous sommes tous perdants, du moins pour le moment. Il n’y a vraiment pas de quoi se réjouir.

Lance Armstrong est évidemment perdant. Il est désormais reconnu de dopage durant toute sa carrière. Il perdra probablement ses sept victoires au Tour de France, peu importe ce qu’il en dit. Son image est à jamais ternie, il est désormais reconnu comme un tricheur. Sa fondation en souffrira probablement, mais peut-être pas tout de suite. En attendant, Armstrong s’est placé en mode “damage control” et continue sa manipulation de l’opinion publique, faisant soudainement passé son statut de survivant du cancer à l’avant plan de ses communications, et reléguant son statut de champion cycliste derrière. Il cherche désespérément à garder le contrôle, notamment en essayant de se placer au dessus des lois, ce qui est évidemment insupportable et une preuve que ce type n’a aucun respect pour ses semblables, c’est à dire ses fans, vous et moi.

Lance Armstrong est cependant probablement moins perdant qu’on le croit. Car en acceptant de ne plus se battre contre l’USADA, Armstrong s’est assuré d’une chose fondamentale pour lui: que la preuve demeure privée. Cela lui permet d’entretenir le doute dans l’esprit des gens, ce qu’il s’efforce admirablement de faire durant les derniers jours. Je suis convaincu que les avocats d’Armstrong lui ont conseillé d’accepter la sanction de l’USADA car le plus important, c’est désormais de faire du “damage control” tout en s’assurant que le grand déballage n’aura pas lieu.

L’UCI est également perdante dans l’affaire. Sa crédibilité a été une fois de plus très malmenée dans l’affaire. Se tenant loin au départ, l’UCI a en effet très maladroitement essayé de prendre le contrôle de l’Affaire Armstrong il y a quelques semaines. Et voilà qu’Armstrong la place dans une situation très embarrassante en ne contestant plus l’USADA: l’UCI est désormais la seule à pouvoir contester, devant le Tribunal d’Arbitrage du Sport, la sanction de l’USADA. Bref, en clair, Armstrong a refilé l‘épineux dossier à l’UCI. C’est bien joué.

La situation est très délicate pour l’UCI. Si elle conteste l’USADA, elle a beaucoup à perdre. La preuve serait alors rendue publique et l’UCI sait que cette preuve pourrait porter encore davantage atteinte à sa crédibilité, des preuves qu’elle aurait protégé Armstrong pouvant faire surface. Elle sait aussi la preuve solide, donc c’est très risqué que de contester puisqu’on l’accusera assurément de prendre parti pour Lance Armstrong malgré la solidité du dossier.

Je pense donc que l’UCI se taira et acceptera les sanctions, comme Lance Armstrong l’a fait. Cela leur permet de garder la preuve privée, donc de limiter les dégâts et d’entretenir le doute.

L’USADA est également perdante car elle n’a jamais rien eu à gagner dans cette affaire et elle porte atteinte au sport cycliste, bien malgré elle. L’USADA n’a rempli que son mandat qui est de garantir l’intégrité du sport aux États-Unis. Devant les accumulations de preuves de dopage à l’endroit de Lance Armstrong, notamment les déclarations de ses ex-équipiers, elle n’avait d’autres choix que d’instruire cette enquête afin de remplir son mandat.

Enfin, nous sommes tous perdants, nous les fans et le public, car cette affaire risque d’en rester là. En l’absence d’une contestation par l’UCI, la preuve demeurera privée, nous empêchant de connaître les détails du système Armstrong, nous empêchant de comprendre, et donc de donner un grand coup de balai dans le cyclisme. Je suis convaincu que la preuve accumulée par l’USADA, notamment les témoignages, auraient pu nous permettre de bien comprendre comment fonctionne le dopage dans le cyclisme, et donc de condamner d’autres acteurs et de faire avancer la lutte contre le dopage.

Ce sera donc une immense frustration d’une occasion manquée si jamais l’affaire Armstrong en restait là, ce que je crois par ailleurs qu’il va arriver, l’UCI ayant trop à perdre si jamais elle contestait l’USADA. Le dopé et menteur Lance Armstrong va continuer à raconter ses inepties au public pour entretenir sa crédibilité auprès de gens peu au fait de la situation. Johan Bruyneel va continuer d’opérer dans les coulisses des équipes pros. Michele Ferrari continuera de doper des athlètes de divers sports. L’UCI continuera de régenter le cyclisme avec un seul but, préserver son image, peu importe les moyens pris.

Bref, dans toute cette histoire, je ne vois absolument aucune raison de nous réjouir. C’est même d’une tristesse infinie.

Réaction au texte de Pierre Foglia

Comme beaucoup d’autres, Pierre Foglia laisse entendre, dans un récent texte, que comme tous les adversaires d’Armstrong étaient aussi dopés à l’EPO, c’est tout de même le meilleur qui a gagné. Il écrit “Lance Armstrong a triché comme tout le monde“.

Ce raisonnement ne tient pas la route.

Ce que beaucoup de monde ne réalise pas, c’est que d’une part, tout le monde n‘était pas dopé. Il faut tout de même le dire et l‘écrire, ne serait-ce que par respect pour Christophe Bassons et d’autres encore! Donc Lance Armstrong a bel et bien volé le palmarès de nombreux coureurs intègres, de la même façon que Geneviève Jeanson a volé le palmarès d’autres filles, et notamment de Lyne Bessette.

Il faut ensuite réaliser que le raisonnement de Foglia sous-entend une hypothèse, celle que les dopés sont dopés égal. C’est évidemment faux! Entre un Lance Armstrong multi-millionnaire pouvant s’offrir les cures de préparation de Michele Ferrari et un autre coureur, aussi dopé, pointant 23e du général, il y a un monde de différence dans les produits dopants utilisés! On sait que le programme annuel de dopage de Richard Virenque lui coûtait 300,000 euros en 1997 chez Festina! C‘était probablement beaucoup plus encore pour Lance Armstrong.

Bref, il ne faut jamais oublié que sur une ligne de départ d’une course professionnelle, il y a des coureurs non-dopés, il y a des coureurs “un peu” dopés et il y a des coureurs “très dopés” avec les meilleurs produits du moment. L‘éthique sépare les non-dopés des autres, le portefeuille sépare les peu dopés des très dopés.

20 Commentaires

  1. Ludowijk
    Soumis le 30 août 2012 à 6:02 | Permalien

    Après les nombreuses réactions indigentes auxquelles nous avons eu droit de la part du monde de cyclisme, lire ce texte limpide est un vrai réconfort même si je partage votre pessimisme mesuré. Un petit lien pour rire un peu (il le faut bien), quand Lance discourait doctement sur la lutte anti-dopage : http://www.youtube.com/watch?v=AG4odJP-Zuw

    J’en profite pour ajouter, car je ne commente pas souvent, que j’ai commencé à fréquenter la flamme rouge justement pour son traitement des affaires de dopage. Mais finalement, j’ai pris infiniment plus de plaisir à lire tous les jours vos comptes-rendus de la Haute-Route (c’est à dire tous les jours sauf un, évidemment). Du sport, du vrai, celui-fait de l’effort gratuit et sincère et cette satisfaction inestimable d’être allé au bout de soi-même : Un grand merci de nous avoir transmis ces émotions qui, à titre personnel, m’inspirent beaucoup.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  2. bikelarue
    Soumis le 30 août 2012 à 7:06 | Permalien

    « L’homme était imbuvable, arrogant, un despote à pédales toujours à menacer tout le monde. Le coureur, c’était la même chose, sauf que l’arrogance devenait panache, sauf que lorsque tu aimes le vélo, tu ne pouvais pas ne pas admirer sa prodigieuse intelligence de la course. »

    Vous allez en parler encore plusieurs années de ce Lance. Quand j’entend des commentaires comme ceux de Novak Djokovic face à cette histoire je trouve cela pas mal plus con.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 4 votes)
  3. sebastien
    Soumis le 30 août 2012 à 7:41 | Permalien

    Il faut taper. Mal peut-être, mais c’est mieux que rien.
    Micula De Mateis, Philipo Simeoni, Christophe Basson, ils sont nombreux.

    Pierre Harvey, Pierre Lavoie, Clara Hughes, Lyne Bessette. Nous avons plein d’exemples à célébrer chez nous.

    Il y a plein de héros qui passent sous le radar à cause des usurpateurs menteurs tricheurs.

    Pablo Escobar n’était pas plus honorable ni moins criminel parce qu’il a payé des terrains de foot aux pauvres de Medellin et de Bogota. De même Armstrong peut donner tout l’argent qu’il a pour lutter contre le cancer, il n’achètera pas son paradis.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +9 (from 9 votes)
  4. Andy Lamarre
    Soumis le 30 août 2012 à 8:19 | Permalien

    Martin,
    En général je suis en accord avec toi, mais dans l’affaire ou tu mentionne que seulement Armstrong était drogué, je ne suis pas en accord avec toi.
    Tu viens de vivre 6 jours de dure travaux avec tes performances dans le cols Français. Tu étais épuissé après 6 jours, imagine ce que serait ta souffrance et ton épuissement après un tour de France (25 jours).
    Si Armstrong avait gagné par plusieurs minutes en avance, peut etre que je penserais comme toi, mais la différence entre le premier et même jusqu’au dixième était tellement minime que je crois que tous les coureurs ont access a des produits aidant… leurs performances.
    Ceci ne m’enpècheras pas de continuer a te lire.
    SALUTATION.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  5. David Siméon
    Soumis le 30 août 2012 à 9:03 | Permalien

    Le vélo est mort…
    Vive le vélo!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  6. Vincent C
    Soumis le 30 août 2012 à 9:10 | Permalien

    @Andy

    Regardez comme il faut les classements généraux;

    1999, Lance fini 7m37 devant Zulle
    2000, Lance fini 6m02 devant Ullrich
    2001, Lance fini 6m44 devant Ullrich
    2002, Lance fini 7m17 devant Beloki
    2003, Lance fini 1m01 devant Ullrich
    2004, Lance fini 6m19 devant Kloden
    2005, Lance fini 4m40 devant Basso

    Armstrong a gagné plusieurs minutes d’avance sur des chaudières pendant 6 Tour.

    6 minutes, se n’est pas ce que j’appelle une avance minime.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  7. thierry mtl
    Soumis le 30 août 2012 à 9:25 | Permalien

    L’UCI et ASO ne retireront pas les titres d’Armstrong sur le TOUR, principalement à cause du délais de prescription et pcq que cela ne ferait pas de sens de le donner à ses poursuivants du top 10. Il mettront un astérix à ses victoires, sans plus.

    Je ne peux m’empêcher de penser, avec un profond dégoût, à certains à ses délateurs, principalement ses anciens coéquipiers. Des gars comme Hamilton ou Hincapie qui ont amassé les cagnottes pendants des années grâce à la « méthode Armstrong ». Aujourd’hui, ils le dénoncent et le salisse, mais eux gardent leurs titres (surtout Hincapie) et les salaires énormes qu’ils ont engrangés au cours des années. Maintenant ils se cachent avec leurs millions dans un relatif anonymat. Sales profiteurs et vendus qui se cachent derrière l’arbre qui les a nourrit.

    Pendant ce temps, LIVE, Chris Froome, sans palmares avant 26 ans, devient un incroyablle CLM et grimpeur. Et maintient un pic de forme (ou pic de Froome, ou pic de fraude) titanesque pendant 4 mois.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 7 votes)
  8. Fore
    Soumis le 30 août 2012 à 12:06 | Permalien

    Foglia réagit comme Phil Liggett en Angleterre, tous ces prétendus experts du cyclisme ont mangé dans la main d’Armstrong, comme J-René Godart en France qui arborait sans complexe son bracelet jaune. C’est à vomir, et à mon avis aussi à cause de leur manipulation qu’Armstrong est passé au travers des gouttes en s’achetant une image de « vrai » champion.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 6 votes)
  9. Dan Simard
    Soumis le 30 août 2012 à 12:28 | Permalien

    Peut-être arrogant mais est-ce que ça n’en prend pas à ce niveau?

    Si vous ne l’avez pas pris sur le fait (après des centaines de tests) alors laissez-le tranquille! Quand on a plus à perdre qu’à gagner, alors chercher une autre « victime ». Pourquoi s’acharner sur lui au lieu de se concentrer sur les cyclistes actifs

    Ses fans du coté du cancer, à qui il a donné tant d’espoir, en ont rien à foutre de tous ces petits journalistes à la recherche du sensationalisme qui VEND leur petits journaux insignifiants

    Lance était de passage à Montréal hier
    http://www.youtube.com/watch?v=ZYQETcnxFq4

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -7 (from 17 votes)
  10. Binz
    Soumis le 30 août 2012 à 2:35 | Permalien

    Voici un resume d’une discussion avec un qui en est a son 6 ou 7eme tour parmi les Equipes televisuelle.
    Avant, ils dormaient dans les même hôtels que les coureurs. Il voyait des sacs contenant des poches de transfusion tous les matins dans les couloirs!
    Aujourd’hui, aso ne met plus les journalistes dans les même hôtel et réserve les hôtels pour les journalistes ailleurs .

    Je ne sais pas s’il y a un lien entre les 2 histoires mais bon..?

    Allez regarder les vidéos sur l’INA .. Remarquez bien que les journalistes complaisant sont encore tous à l’antenne.
    http://www.ina.fr/sport/cyclisme/video/CAB8302392501/controle-dopage-et-tour-de-france.fr.html

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  11. Cyclick
    Soumis le 30 août 2012 à 2:37 | Permalien

    Je suis d’accord avec Vincent C. ci-haut, ca fait quand meme plusieurs minutes d’avance sur plusieurs chaudieres sur plusieurs années sur chaucn des Tours… Ullrich, Zulle, Basso, Kloden, etc., ont tous été suspecté sinon convaincu de dopage, non?

    De mon coté, je n’ai jamais voulu porter le bracelet jaune de la fondation de Armstrong, et ce dès le début. J’ai beaucoup de difficultés avec la triche, pourquoi j’aurais endossé et j’endosserais aujourd’hui une fondation menée par un tricheur?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  12. Roger Wielgus
    Soumis le 30 août 2012 à 3:29 | Permalien

    Et on oublie l’autre grande injustice devant le dopage, une fois l’injustice économique mise de côté, c’est la tolérance à toutes ces molécules qui ont des effets secondaires et des effets paradoxaux lourds.
    Le médecins de l’université de Fribourg, en Allemagne, qui a dopé Ullrich avait avoué que le coureur avait des problèmes de tolérance à l’EPO.
    Rien de plus facile à comprendre. Nous avons tous pris des médicaments pour se soigner en ayant des effets secondaires ou paradoxaux que n’avaient pas la majorité des patients. il n’est pas question d’aspirine, bien bien de molécules très très difficile à manipuler.

    Armstrong, c’était le « système » le plus organisé, le plus professionnel, et par là même le plus pourri, car emballé dans un « story telling » lié au cancer. Combien de nigauds sont tombés dans ce piège.
    Du médecin au soigneur en passant par les conseillers techniques de l’industrie pharmaceutique, aucun maillon de son système n’était négligé.
    C’était ce que certains, et aussi icertains ici sur ce site, appelaient une préparation rigoureuse qui n’avait rien à voir avec la préparation de fainéants des coureurs français.

    Personne ne pouvait combattre une telle armée de voleurs. Des voleurs qui ont braqué le Tour de France sept années de suite, comme d’autres braquent une banque. Les uns sont encore vue en héros par quelques cyniques, ou quelques décérébrés, et les autres vont directement à la case prison. Alors pourquoi Lance Armstrong, qui s’est enrichi de près de 100 millions d’Euros grâce à ces braquage, n’irait pas en prison?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  13. Jean-Sylvain Gauthie
    Soumis le 30 août 2012 à 3:45 | Permalien

    Le plus triste, c’est de voir la réaction du « milieu ». En écrivant ça, je me croirais parler de la mafia… Exemple pathétique, Phil Liggetthttp://velonews.competitor.com/2012/08/news/video-liggett-says-armstrong-witnesses-bought-usada-lacks-jurisdiction_236877

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  14. stéphane
    Soumis le 30 août 2012 à 5:09 | Permalien

    Laurent,

    Je ne soutient pas les commentaires de Foglia. Parcontre, comment peux-tu être certain toi aussi que tous les coureurs n’étaient pas dopés? Je crois que tu te base sur du vide. Tu n’as aucune preuve de tes commentaires.

    Les commentaires de Foglia sont aussi bons que les tiens car ils ne sont basés sur aucune preuve.

    Stéphane

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 6 votes)
  15. regis78
    Soumis le 30 août 2012 à 6:30 | Permalien

    shit je suis un Crétin, car merde j’aime Armstrong.
    Pas le business-man mais le sportif, car au-delà de tout ça le fric le dopage ?? ce mec aime le sport l’effort la souffrance et franchement quand on revient d’un cancer on se dit « chouette » je vais me faire plein de fric ça serait ça sa motivation ???? franchement je ne crois pas.
    Pour moi il reste un performer un athlète tout simplement qui aime avant tout se faire mal, aider bien sur mais et les autres ??? quand on dit qu’il y a plusieurs minutes entre lui et les autres n’est-ce pas le cas en général sur tous les grands tours????
    Et puis quelle précision et motivation dans sa préparation physique car ce que l’on oublie c’est que sans l’entrainement le dopage ne sert à rien c’est évident non, il ne suffit pas d’une piqure pour rouler plus vite.Pourquoi il ira en prison ??? dans ce cas désolé mais il faut mettre au trou les 25 premiers au classement des 7 tours qu’il à gagné.Toute la caste du vélo des journalistes aux directeurs sportifs savent et savaient alors stop a la langue de bois, on savait tous et même encore aujourd’hui que les performances ne sont pas naturel.Par contre ceux qui m’écœurent ce sont vraiment les anciens co-equipiers qui ont balancés alors qu’ils ont bien profité du système.
    Sorry but i like Armstrong for a long time !!!
    Et j’aime toujours suivre les courses de vélo chaudières ou pas !!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 10 votes)
  16. Zut
    Soumis le 30 août 2012 à 7:42 | Permalien

    Maintenant que l’on sait que le Père Noël n’existe pas, on peut commencer à apprécier Noël…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  17. dans le 1000
    Soumis le 30 août 2012 à 9:43 | Permalien

    Il y a eu le Tennis. Le vieux sport tradionnel. Aujourd’hui c’est le Tennis morderne, l’air  »OPEN » qui a débuté dans les années soixantes avec un déblocage définitif sur le statut professionnel de ce sport.

    Devrait-on tracer la ligne qui sépare le vieux cyclisme du cyclisme moderne à la fin des années 90 début 2000, lorsque les labos ont enfin pu détecter à peu près tous les produits dopants?

    Ce serait alors bien triste.

    Lorsque je regarde des visuelles de vieilles courses des années 80 et 90, avec des coureurs ne portant pas le casque, où les lunettes de vélo avaient des formes parfois bien étranges. Lorsque je regarde une époque où il n’y avait pas vraiment de tests scientifiquement valable pour dénicher quelque produit que ce soit, je me dis parfois que le monde du vélo était peut-être bien mieux dans son ignorance.

    Un peu comme l’alcool au volant. Jusqu’à la fin des années 70 voir début 80, l’Alcool au volant était certe illégale mais la société ne s’en préoccupait pas réellement. La police voyait de la bière ouverte dans l’auto ou interceptait un chauffard en boisson, on lui confisquait simplement son alcool et on lui demandait de rentrer chez lui. Pas de perte de permis, pas de mauvais regard sur sois venant de la société. Tant et aussi longtemps qu’aucun accident venait bien entendu.

    Dans le cyclisme c’était un peu la même chose. Les produits ont toujours existés, les équipes tollèraient puis tout le monde en prenait.

    Dîtes-moi ici.. Qui oserait soupsonner le grand Eddy Merckx de dopage? Qui oserait le soupsonner même si il a évolué à une époque où aucun tests n’existaient? Comment a t’il remporté toutes les courses, pas nécessairement avec une demi roue d’avance mais bien souvent avec des chevauchés légendaires de plusieurs minutes.

    La pire chose que nous puissions faire c’est de retourner dans le passé. Je suis bien entendu contre le dopage à la base mais il y a une grande différence entre accuser un coureur de dopage quelques semaines après le fait et accuser un coureur qui a remporter sa dernière grande course il y a 7 ans maintenant car pour cette dernière cause, il n’y a aucun bénéfice pour aucun parti.

    Je crois donc que les victoires de Lance sont en bonnes partis légitime. Car si il est vrai que les coureurs n’était peut-être pas tous dopé, tous les leader d’équipe eux l’était. Des leader pour lesquelles des équipiers travaillaient. Lance n’a pas volé de victoire du Tour au profit d’équipiers n’es-ce pas? Lance n’as également pas volé de victoire du Tour à des leader d’équipe de type sprinter, qui étaient peut-être propre mais ne jouaient pas pour la gagne du Tour.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 9 votes)
  18. Xavier
    Soumis le 31 août 2012 à 2:12 | Permalien

    @ dans le mille : on peut effectivement discuter de la légitimité des concurrents d’Armstrong, par contre ta comparaison avec l’alcool au volant est au minimum plutôt « maladroite » !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  19. Roger Wielgus
    Soumis le 31 août 2012 à 2:37 | Permalien

    Pour Regis 78, la performance d’Armstrong n’a rien de plus déterminé que celle d’un truand qui va braquer une banque avec tout les risques que cela comporte. C’est un état d’esprit. Le coup d’Adrénaline pour le fric, mais aussi et surtout pour le pouvoir que va apporter ce fric.
    Ces types sont des prédateurs qui ont privilégié le développement de leur cerveau reptilien au dépend de leur intelligence émotionnelle. Admirer une telle capule a quelque chose de pathologique. Désolé.
    Il en arrivé là par son ‘story telling », pour faire accepter ce comportement de « winner » prédateur vis à vis d’un public un rien crédule et bas du front.

    Pour « dans le 1000 » je voudrais rappeler qu’il ne sert à rien de se poser la question de savoir si les grands champions d’autan se sont dopés ou pas.
    La réponse est claire: ils se sont tous dopés.

    Mais il y dopage et dopage et le système phénoménal mis en place par Armstrong n’a rien à voir avec la fléchettes d’amphétamines-cortisone et la gourde rempli de bière brune, oui vous avez bien lu, Anquetil marchait à la bière brune.

    Tous les champions ont usé de produits aidant à supporter la douleur et se donner du courage. La plupart, comme Anquetil l’on avoué sans autre forme de coquetterie.

    Le problème d’Armstrong, c’est que dopage qu’il a pratiqué a fait de lui un champion, alors qu’à la fléchettes d’amphétamines, ce type ne serait jamais rentré, ou alors par accident, dans les cinquante premiers d’un classement. Il n’avait pas les capacités naturelles de ces champions. Il les a acquis artificiellement grâce à des protocoles. Et, dites vous le une fois pour toute, il ne s’est pas plus entrainé que les autre coureurs qui finissent dans les dernières places du Tour.

    Combien de fois faut-i le répéter. Le dopage sanguin, et plus particulièrement le système Armstrong qui est allé jusqu’à une protection de l’UCI, n’a rien mais alors rien à voir avec l’automédication de coureurs comme Merckx Hinault Anquetil etc…

    L’autre aspect insupportable du prédateur Armstrong, c’est son « story telling », la main sur le coeur, jurer ne se pas se doper par respect pour tous les cancéreux de la planète. Cet aspect là fait de cette crapule un être répugnant qui ne mérite que le rejet dont il fait l’objet.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +9 (from 13 votes)
  20. David Maltais
    Soumis le 31 août 2012 à 8:22 | Permalien

    100% d’accord avec ce texte Laurent. Je travail dans le public, on m’en parle beaucoup et ça ne donne pas toujours de bons résultats. Il faudrait que je les envoie lire ça.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!