Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Accident dans le Parc: espérons du jugement

Les promenades du Parc de la Gatineau sont ouvertes à la circulation automobile depuis le 18 mai dernier.

12 jours.

Il n’aura fallu que 12 jours pour qu’un drame se produise: deux jeunes adultes (20 ans) se sont tués mardi soir près de 23:45 lorsque leur voiture a fait une violente sortie de route, pour finir sa course dans le bois, contre des arbres.

Imaginez la vitesse…

Du coup, tous les bien-pensants y vont de leurs analyses autant dans les médias traditionnels que sur les médias sociaux. Le médiocre côtoie la connerie… et on a évidemment mis dans le coup des cyclistes, leur demandant si le Parc était dangereux. Évidemment, de part leurs réponses (bien sûr qu’il est dangereux), les cyclistes se mettront encore davantage à dos une partie de la population (surtout celle qui conduit des F150), exacerbant les tensions déjà grandissantes entre automobilistes et cyclistes.

De mon côté, j’ai une réelle inquiétude. Elle concerne le jugement. Que voulez-vous, beaucoup de nos semblables humains en ont très peu.

Car évidemment, qu’est ce qui va se passer? Il y a fort à parier que la présence policière sera très renforcée dans le Parc au cours des prochains jours et semaines, et que ces policiers s’attaqueront autant aux automobilistes qu’aux cyclistes.

C’est là que ça risque de déraper. Les cyclistes paieront pour cet accident malheureux qui n’a pourtant rien à voir avec eux.

Parce que deux cyclistes qui roulent côte à côte, ça n’a à peu près jamais conduit à deux morts sur le coup…

Il est autrement plus dangereux de conduire à tombeau ouvert un véhicule de plusieurs centaines de kilos dans le Parc de la Gatineau – un parcours sinueux, avec une visibilité parfois réduite – que de rouler à vélo à 30km/h deux par deux…

Certes, il faut partager la route entre automobilistes et cyclistes, et il faut que chacun respecte le code de la route. Mais il m’apparait autrement plus important de mettre un terme à ces courses de voitures et de motos bien connues dans le Parc que de s’attaquer aux autres usagers paisibles qui viennent se mettre en forme dans le Parc.

D’autres solutions sont-elles envisageables, comme de fermer aux voitures et motos la route du Parc le soir après une certaine heure? Tout est possible bien sûr, mais il faut voir à l’intérêt de la majorité. L’exemple malheureux du circuit du Centre Asticou est là pour nous rappeler que les solutions extrêmes briment surtout une vaste majorité d’utilisateurs pourtant paisibles et qui ne veulent qu’utiliser un endroit pour se mettre en forme…

Partager

Précédent

Marc Kluszczynski: les questions du Giro

Suivant

Dauphiné Libéré: ca sera sans répit!

  1. Le facteur

    Bonjour Laurent,
    Je pratique le vélo depuis plus de 20ans ( montagne et route) et a chaque fois que je vois un commentaire du genre  »surtout celle qui conduit des F150  » je ne peux m’empêcher de voir un commentaire facile et dénué de toute réflexion. Des cons il y en a autant qui roule avec des voitures subventionnées par la population. ( voiture électrique ) Oups! commentaire facile.
    Malgré notre divergence d’opinion lâche pas, très bon blogue et j’adore te lire.

    0
    0
  2. En France, le code de la route nous autorise à rouler côte à côte. Mais les cyclistes roulent en file par respect des autres usagers de la route et par sécurité.

    Ils nous arrivent de rouler côte à côte en montée sur des petites routes désertes puis de nous rabattre quand l’on entend le bruit d’un moteur afin de faciliter le dépassement ou le croisement avec le véhicule.

    Sur les routes où il y a de la circulation, tous les cyclistes roulent exclusivement en file… Sinon, leur espérance de vie serait grandement diminué.

    0
    0
  3. Martin C

    J’habite à Gatineau et je partage totalement tes craintes. Bien que l’accident s’est produit en pleine nuit, il aura une plus importante présence policière le jour et les cyclistes seront ciblés. Et je ne crois pas que les consultations menées par la CCN vont améliorer les choses.

    0
    0
  4. Brutus

    Pourquoi permettre la circulation automobile sur les Promenades du parc de la Gatineau? Certainement pas en raison de l’importance du lien routier que constitue les Promenades, elles sont fermées en hiver! D’un point de vue de gestion du réseau routier les Promenades n’ont aucune importance.

    L’argument voulant que permettre la ciculation automobile permet à plus de gens de découvrir le parc est un faux argument. Si tel est l’objectif de la CCN, alors pourquoi ne pas privilégier un système de navettes avec arrêt à chaque point d’intérêt (Belvédère, stationnements, McKenzie King etc.).

    La CCN n’est pas reconnue pour être la plus proactive des organisations. Vaut mieux s’en remettre à la répression policière et accepter quelques accidents plutôt que changer les vieilles façons de faire…

    0
    0
  5. Vincent C

    Et bien, faites comme à Montréal sur le Mont-Royal et interdisez le transit dans le parc.

    Tes craintes sont tout à fait fondées Laurent, dès que l’administration Plante a baisser la vitesse sur le Mont-Royal à 40km/h, un sensionnaliste de petit journaliste de merde a décidé d’aller faire du radar avec la police pour voir si les cyclistes respectaient aussi la limite…. 40km/h en descendant le mont-royal franchement. Fini le discernement au Québec.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.