59e édition de la Classique Montréal-Québec

On disputera dimanche entre Montréal et Québec, via le magnifique Chemin du Roy longeant le fleuve St-Laurent, la 59e édition de la "Classique Louis Garneau":http://www.louisgarneau.com/fra/classique.asp. Il s’agit de la plus longue (plus de 250 kms), de la plus ancienne (première édition en… 1931!) et de la plus prestigieuse course au Canada voire en Amérique du Nord. Voici ce qu’il faut savoir sur cette course: *Le parcours*: plat dans ses premiers 180 kms. Les dernières 70 bornes de l’épreuve comportent quelques petites bosses qu’on peut généralement passer sur la plaque. Le juge de paix de l’épreuve se situe à quelques hectomètres de la ligne et se matérialise par une montée sèche d’environ 150 mètres avec un fort pourcentage, suivie d’un faux plat ascendant. Parfait pour casser les jambes des coureurs qui doivent alors passer sur le petit plateau pour la première fois en plus de 4h30 de course! Mais le réel juge de paix de l’épreuve est, chaque année, le vent. Vent de dos, la sélection se fera par l’avant et à n’importe quel moment de la course, mais surtout dans les bosses du final. Vent de face, la sélection se fera par l’arrière dans les bordures entre Repentigny et Trois-Rivières. *La météo*: beau temps en perspective, 23 degrés, une température idéale pour l’épreuve en somme. Le vent devrait être de dos comme c’est habituellement le cas lorsqu’il fait beau. Un festival de la plaque est à prévoir! *L’organisateur*: Louis Garneau. Quelle bonne idée! Il faut être fier de voir une société québécoise défendre un des joyaux du patrimoine cycliste québécois. *Les recordmen de victoires*: Douglas Perron (vainqueur en 1938, 1940 et 1943) et Aurelio Batello (1963, 1964 et 1965) *Deux victoires sur cette épreuve*: Zénon St-Laurent (1931 et 1932), Georges Grave (1936 et 1946), Frank Brilando (1949 et 1950), Giuseppe Marinoni (1966 et 1968), Vincenzo Mecco (1971 et 1972) et Yannick Cojan (1992 et 1994). *Les 5 derniers vainqueurs*: Ryan Roth (2006), Dominique Rollin (2005), Dominique Perras (2004), Tim Johnson (2003) et Peter Mazur (2002). Que du beau monde! *La petite histoire*: Giuseppe Marinoni s’imposait avec plus de… 14 minutes d’avance sur cette épreuve en 1968, alors appelée Québec-Anjou et comportant 162 milles. Marinoni avait complété l’épreuve en près de 8h. Il participait encore à cette course en… 1994, soit 26 ans plus tard et alors âgé de 57 ans (!!!), s’y classant à la 40e place, à un peu plus de 10 minutes du vainqueur, Yannick Cojan. La même année, l’ancien double vainqueur (1971 et 1972) Vincenzo Meco complétait également l’épreuve juste derrière Marinoni. Allucinant! *La liste des engagés*: "disponible ici":http://veloptimum.net/velonouvelles/7/COMM/8aout/ClassiqueLouisGarneau17.html. Toutes les meilleures équipes du Québec sont présentes: Louis Garneau-Crocs, Volkswagen-Trek, Calyon-Litespeed, Sleeman Clear, Vallée de l’Aluminium (EVA). L’équipe canadienne Jet Fuel ainsi que l’équipe américaine AEG-Toshiba sont également de la partie, de même qu’un coureur québécois courant pour l’équipe américaine Jittery Joe’s, David Veilleux. Malheureusement, "les quatre derniers vainqueurs de l’épreuve ne sont pas au départ":http://veloptimum.net/velonouvelles/7/ART/8aout/MediaMatinQc17.html, ce qui est bien dommage. *Les favoris*: c’est toujours difficile à dire, la liste des engagés n’étant pas disponible. Mais il faudra assurément se méfier de la sensation brésilienne Kleber Ramos Da Silva qui a gagné trois Mardis cyclistes de Lachine récemment et qui court pour Garneau-Crocs, une équipe qui sera particulièrement motivée dimanche. D’autres coureurs seront à surveiller: Charles Dionne s’il est présent ainsi que David Veilleux, qui voudra accrocher cette course à son jeune palmarès, mais aussi Jean-François Laroche, actuel leader du cumulatif es Mardis cyclistes de Lachine ou certains sprinters comme Erik Lyman, 3e l’an dernier. *Les grands absents*: ils sont nombreux: Charles Dionne, Dominique Rollin, Dominique Perras, Ryan Roth (vainqueur sortant), François Parisien. *Le vétéran*: l’innusable Czeslaw Lukaszewicz. On a abandonné de compter le nombre de ses participations à cette course, mais il terminait déjà 6e de l’épreuve courue en 1992. N’oublions pas non plus que c’est un ancien vainqueur, s’étant imposé en solitaire sur l’épreuve de 1998. *Les autres épreuves*: en marge de la Classique, "Louis Garneau a eu la bonne idée de mettre sur pied d’autres épreuves répondant à d’autres besoins, tout le monde n’étant pas coureur cycliste chevronné capable de parcourir 250 bornes en 5h":http://veloptimum.net/velonouvelles/7/ART/8aout/Canoe16.html. C’est ainsi qu’un Challenge Québec-Trois Rivières sera disputé samedi, une course destinée aux jeunes coureurs, question de préparer la relève. Dimanche, la cyclosportive Louis Garneau – Cascades sera également courue avec comme intention d’amasser des fonds pour l’organisme les petits frères des Pauvres. C’est donc à un week-end d’événements cyclistes que Louis Garneau convie tous les passionnés de ce sport ce week-end. Il convient d’encourager, en participant nombreux, ces initiatives afin qu’elles perdurent. *La Flamme Rouge*: faute d’une équipe des Rouleurs de l’Outaouais, c’est la mort dans l’âme que La Flamme Rouge ne prendra pas le départ de cette édition. Nous reportons toutes nos ambitions sur 2008 ou nous planifions enchaîner la Marmotte en France en juillet et la Classique Louis Garneau en août au Québec. Ce week-end, nous continuerons notre préparation en vue de ces objectifs. À cet effet et pour poursuivre notre petit jeu, nos plus récentes données sont J-325, poids (128 livres), cumul km (920kms), puls repos (49), puls maxi (182). Y’a encore du boulôt!

4 Commentaires

  • Soumis le 16 août 2007 à 8:12 | Permalien

    Je ne crois pas que Symetrics fassent le déplacement, j’ai vu une liste d’engagé sommaire ou on retrouve en autre :Garneau, Calyon, EVA, VW, Sleeman, Jittery, Ride with rendall, Jet Fuel, CIBC, Aerospace… et plusieurs autres.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • M
    Soumis le 17 août 2007 à 6:29 | Permalien

    Parisien est en repos à Gérone en Espagne, il vient de terminer le Tour du Portugal. Je serais donc surpris de le voir au départ!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Pierre Dumais
    Soumis le 17 août 2007 à 11:06 | Permalien

    Pour l’histoire, il faut souligner que Évariste Lavoie, décédé il y a 2 ans , a participé à 20 reprises Québec-Montréal et a abandonné 1 fois. Il se classait toujours dams les 15 premiers.

    Pour le record de vitesse pour cette épreuve, en 1967, Dominico Muro accompli 168 milles, soit du Château Frontenac à Ville d’Anjou en 6 heures 35minutes et 24 secondes suivit de Marinoni.

    Pierre Dumais

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Soumis le 18 août 2007 à 7:41 | Permalien

    Excellent post que celui-ci,

    128 livres… wow maintenant je comprends que tu montes l’alpes d’Huez avec un 39 dents.

    Moi j’ai vraiment besoin d’un plateau de 30 dents pour monter mes 186 livres au sommet.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Fouillez nos archives!