Tous les jours, la passion du cyclisme

 

4h sur un (putain) de boyau!

Lao Tseu l’a dit, il faut savoir coller un boyau.

Pas si simple que ça, en fait.

L’affaire a commencé hier en fin d’après-midi, à la faveur d’une sortie bien sentie (musculation sur 50-14 dans toutes les bosses du Parc de la Gatineau): toc toc toc.

Je ne supporte pas.

Ceux qui me connaissent savent que je ne supporte pas le matos en mauvais état. Top condition, rien de moins. Vous me le dites si vous voyez une tache s’il vous plait.

Le hic, c’est que je ne suis pas parvenu à savoir ce qui pouvait bien causer ce bruit insupportable, hormis que ça venait de la roue avant, récemment l’objet d’un nouveau boyau.

Valve qui tape sur la jante? Possible.

Caillou dans le boyau? Ce fut vite fait de vérifier. Non, c’était pas ça.

Moyeu en fin de vie? Possible aussi.

Boyau mal collé? Encore possible.

J’ai donc entrepris une vérification en règle, tout le bordel. Première opération, entretien du moyeu, jamais encore fait sur cette roue avant, une Campagnolo.

Après avoir trouvé le manuel d’instruction, j’ai tout démonté (pas si simple) et remonté. Merde, la roue ne tourne presque plus!

En fait, l’ajustement du serrage d’un moyeu est très délicat. Trop serré, la roue ne tourne plus, ou tourne sur le métal. Trop mou, et vous avez un jeu dans le moyeu. Il faut trouver le bon dosage. J’ai fini par trouver: 1h plus tard… Merdeuuu… Encore heureux que Campi ne nous a pas usiné sur ce moyeu une de ces pièces qui nécessite absolument l’outil Campi qui va avec…

Deuxième opération, le boyau. Tiens, les enfants sont déjà couchés.

Après l’avoir enlevé, misère, la jante est pleine de vieille colle. C’est parti: acétone, pinceau, eau chaude, éponge et serviette. Une heure de travail. Oubliez l’éponge, y’en a plus. Quel bordel que la colle à boyau! C’est ta nouvelle fragrance, cette odeur qui a envahi toute la maison chéri?

Test ensuite (dehors, quand même!), avec un boyau simplement posé sans colle: plus de bruit. C’est donc le boyau qui était mal collé, probablement de façon inégale. Pourquoi ça faisait toc toc toc? Aucune idée. Demandez au mécano de Boonen.

Pose du boyau, cette fois-ci avec le rim tape Tufo, fort pratique par ailleurs. M’en commanderez 3 boites… L’opération de pose ne prend que quelques minutes, si on sait bien centrer le boyau. Ce qui n’est manifestement pas mon cas!

Une autre heure plus tard (sur les boyaux Vittoria, il faut aussi savoir gérer les prolongateurs de valve, échangeables… n’oubliez pas le scellant de plomberie…), ça y est, le boyau est en place, collé, centré, gonflé. Je pose l’electric tape pour fixer la valve… et me rend compte qu’avec tout ça, c’est maintenant la jante qui est pleine de résidu de colle… tout comme mes mains.

Une demi-heure de plus à frotter pour enlever tout ça (je parle de la jante), surtout dans la zone de freinage. Il est 22h quand je termine.

Morale? Les boyaux, c’est super: super-rendement, légers, confortables. Le « senti » est incomparable. Mais nom de Dieu, quel bordel lorsqu’il faut les changer! Pose délicate, matériel couteux, travail long… on est loin de l’opération d’un changement de chambre à air.

Une fois par saison, ça me suffit! De toute façon, il me faudra bien un mois pour me débarrasser de toute la colle accumulée sur mes mains!

Partager

Précédent

Le Tour de l’actualité

Suivant

Le Tour de l’actualité

46 Commentaires

  1. delirium89

    Et encore tu n’as pas éssayé de réparer un boyaux crevé. ça c’est du sport aussi. Découdre juste ce qu’il faut, sortir la chambre réparer et recoudre. Que du bonheur

    0
    0
  2. françois

    cela fait envie ! Le tubeless c’est peut-être une bonne alternative

    0
    0
  3. Marmotte

    Franchement sur les routes du Qc, je ne vois pas l’avantage de rouler sur des boyaux à 160psi. Compte tenu de la condition de l’asphalte, ça ne roule pas plus vite. Mes prochains pneus d’entraînement de route seront des 25 d’ailleurs.

    0
    0
  4. Stef Toupenet

    Longtemps j’ai roulé à boyaux (depuis 1985)
    Le collage et la réparation n’était pas un problème pour moi.
    Mais depuis plus d’un an, je me suis équipé de roue en Tubeless.

    Je me suis fait monter deux paires de roue artisanalement
    par une entreprise française qui est devenue une référence chez nous.

    Ils développent leur technique, font fabriquer leurs moyeux, leurs rayons et même leurs jantes.

    Au début ils montaient surtout des roues de VTT
    Mais depuis ils sont sur la route aussi.

    Je suis passé chez eux pour les rencontrer et voir comment ils travaillent.

    C’est une petite structure proche de Lyon en France.
    http://www.asterion-wheels.com/

    Le rapport/qualité/prix est très bon.

    J’ai une paire de roue Campagnolo Eurus 2-Way Fit
    Bien, mais pas nerveuse.

    Les Tubeless Astérion sont faites à partir de jantes Notubes, des ZTR Alpha 340 (350 gr la jante)
    Des moyeux Tune et des rayons Sapim CX Ray (fabrication spéciale pour Astérion)
    Astérion peut aussi monter des moyeux Chris King ou autre moyeu haut de gamme. Ils sont en train de fabriquer un moyeu à leur marque.

    Poids de la paire de roue, environ 1350 gr (ce qui est light)

    Le fond de jante est collé et il faut juste monter un pneu Hutchinson (il existe 3 modèle à l’heure actuelle)
    Le Intensive en section 25 très résistant
    le Fusion en section 23 résistant et avec un bon rendement
    et l’Atom en section 23 qui est le plus light et qui rend le mieux.

    dans le pneu il faut mettre une dose de latex Notubes et gonfler moins fort qu’un pneu ou un boyau.

    Gros avantage du tubeless, en cas de crevaison lente ou rapide, le pneu ne peut pas déjanter.

    Le fait de ne gonfler qu’à 6.5 bars au lieu de 8 permet au pneu d’être confortable, de ne pas rebondir sur la route et surtout de ne pas se couper ou s’user très vite.

    Le caoutchouc n’est pas sur-tendu par la pression.

    En 2011, j’ai fait 13 000 kilomètres sur les routes du Limousin, d’Auvergne et aussi un peu en Belgique (tour des Flandres) PAS UNE CREVAISON.
    Alors qu’en temps normal je compte 4 à 5 crevaisons par an (pneus ou boyaux)

    Pour moi, ce montage tubeless est ce que j’ai rencontré de mieux depuis 1985.

    Voilà quelques photos de mon titane avec les roues tubeless, j’espère que le lien va marcher https://plus.google.com/u/0/photos/115707054376465642482/albums/5721292524823491745
    Sorry pour la qualité des images, mais il faisait gris ce jour là en France.

    Ah oui, j’allais oublier, ils sont aussi sur Facebook.
    https://www.facebook.com/AsterionWheels

    Le Tubeless, c’est l’avenir. (dixit le mécano d’un ancien vainqueur de Paris-Roubaix qui va terminer sa carrière pro dimanche soir à Roubaix)

    Stef 😉

    0
    0
  5. franzz

    De toute façon, il me faudra bien un mois pour me débarrasser de toute la colle accumulée sur mes mains!

    JIG-A-LOO !

    0
    0
  6. Vincent C

    Juste un mot pour décrire la chose : « rookie »

    Ah! Laurent, laisse les pros toucher à ce genre de chose, tu vas éviter bien des ennuis. (un cône Campy piqué, un boyau qui déjante, etc)!

    0
    0
  7. Paul

    Laurent, une question m’est venue en tête : à la Haute Route, tu devras porter un casque. Pratiques-tu ça aussi à l’entrainement ?

    Sans rancune ( mais mets ton casque bonyenne ! )

    0
    0
  8. Sébastien

    Je préfère rouler sur des pneus et un vélo un peu sale, et faire les devoirs, le bain, lire des histoires aux petiots!

    Je dis ça comme ça ; )

    séb

    0
    0
  9. Hahaha!!! Je viens de faire le saut également aux boyaux et j’ai collé mon premier boyau il y a 2 semaines. Je me retrouve tellement dans ton texte!!! Moi j’ajouterais un : ben non chérie ça va me prendre 10 minutes! J’ai descendu tous les saints du ciel! Mais je suis certain que mon prochain va me prendre la moitié moins de temps 😉 Vive l’expérience qui rentre 😉

    0
    0
  10. Bizarre, quand je discute avec les inconditionnels du boyau je n’entends jamais parler de la mécanique (tout au plus le refrain classique : « changer un boyau sur crevaison au bord de la route, ça prend autant de temps que de changer une chambre »)…
    Un peu du même avis que Sébastien (même étant célibataire et sans enfants) : je passe énormément de temps sur la selle chaque semaine, autant simplifier l’entretien et la mécanique au maximum 😉
    Donc fidèle au pneu/chambre… et tant pis si je me prive de jantes carbone et d’un poil de rendement supplémentaire (même en France les très belles routes « fréquentables » sans danger pour les cyclistes sont rares).

    0
    0
  11. Etienne

    Le mythe du boyau… Le seul avantage qui reste aux boyaux sont des roues plus légères…

    http://www.conti-online.com/generator/www/de/en/continental/bicycle/general/downloads/download/tourtest_gp4000s_en.pdf

    0
    0
  12. Christophe

    Moi qui me tâtes pour passer à la roue carbone/boyau … Ça me fait encore plus hésiter.
    Alors, carbone/boyau, alu/tubeless ou classique, alu/pneu ?
    C’est pas gagné !

    0
    0
  13. pierre lacoste

    Pour nettoyer les jantes maculées de colle excédentaire: WD-40, excellent pour se dégommer les mains, aussi. Pour la jante, passer ensuite un chiffon mouillé avec un peu de savon à vaisselle et le résidu du WD-40 sera éliminé, ensuite re-chiffon simplement mouillé. Voilà.
    Saviez-vous qu’il est possible de monter d’abord le boyau et y mettre la colle ensuite? Ça, personne en parle, pourtant: parfaitement sécuritaire et alignement du boyau impeccable. Ouais…depuis une quarantaine d’années.

    0
    0
  14. p'tit lucien

    il a vraiment dit ça, Lao Tseu ?
    et qu’après il faut te couper la tête aussi alors ?

    0
    0
  15. schwartz patrick

    Quand j’étais plus jeune (pas jeune,plus jeune !) nous ne roulions qu’en boyaux (VITORIA CRITERIUM et CLEMENT STRADA 66!pour les anciens!)en compet’ et je n’avais pas autant de problèmes, bon la colle, ce n’est pas ce qui est de plus drôle et çà n’a pas changé; l’an dernier, je me suis monté à nouveau des roues à boyaux (après presque 30 ans!), jantes AMBROSIO CHRONO, moyeux TUNE, rayons DT Swiss Aérolite et Révolution, 28t, boyaux CONTINENTAL Compétition en 23″ que j’ai vu sur les vélos des pros (çà ne peut être que bon!) et çà l’est! 2 tours des Flandres sans crevaisons et sans voiler les jantes…Ces boyaux ont la réputation d’être assez durs,ils le sont,et fiables,jusqu’à preuve du contraire ils le sont également, pas de coupures, pas d’usure de la chappe!
    Faut dire, qu’une fois achetés, je les ai laissé sécher
    1 an gonflés sur de vieilles jantes, pour se détendre et bien prendre la forme, un des secrets,gonflés à bloc le premier jour et gonflés à 4kg par la suite; de plus ces boudins se dégonflent vraiment très doucement…
    Maintenant, si tous les pros roulent en compétition en boyaux ce n’est pas par hasard,même pas du marketing puisque l’équivalent « pneu » existe dans leurs marques!
    De mon côté, je roule la plupart du temps en pneus Schwalbe z1 sur Shamal et çà « envoie » bien !
    Pour Stef Toupenet, superbe ton vélo! racé et apparemment très homogène (sauf la selle pour moi),le reste,bien recherché, bien composé sur ce cadre magnifique, que du beau,que du très bon, « vive le titane »
    Pour ce qui est du « tubless », apparemment çà n’a pas pris,il doit bien avoir de vraies raisons,depuis le temps !…

    0
    0
  16. schwartz patrick

    j’oubliais, Laurent, allez courage et persévérance, c’est le métier qui rentre! çà doit faire partie de la passion que tu as pour le vélo! c’est comme avec certaines femmes(pas toutes) il y a leur côté « ch.ant » qu’il faut savoir gérer …

    0
    0
  17. Dan Simard

    Méchante galère en autant que tes enfants n’attendaient pas sur le bord de la rue à la garderie 🙂

    Tu n’avais qu’à monter le volume sur ton iPod et voilà, parti le bruit 🙂

    Rubans Tufo en route.

    0
    0
  18. jsg

    Je suis retourné aux boyaux depuis maintenant trois ans et, heureusement, n’ai pas eu de problèmes semblables. Quelques petits trucs que je me permets humblement de te suggérer:

    • pour enlever la colle, le « Goof-off » est nettement plus efficace que l’acétone. Aucune comparaison possible. Et disponible chez tout bon détaillant du « Pneu canadien ».

    • pour éviter d’avoir à nettoyer les surfaces de freinage, appose du « masking Tape » avant de te lancer dans l’aventure du collage. Ça prend un peu de temps de préparation, mais disons qu’on a moins tendance à vouloir descendre tous les saints du ciel!

    • et finalement, rien ne bat un support pour dévoiler les roues au moment d’appliquer la colle.

    Bon courage.

    0
    0
  19. zboy

    Issscccchh là tu me rappel des souvenirs de cadet-junior arrrrkkk !!!

    Sur les roues de CLM,

    pas plus que ça, tant pis pour mon cul !

    0
    0
  20. Stef Toupenet

    Pour ne pas avoir de problème avec les boyaux, il faut les acheter à l’avance, les monter sur jante et les gonfler à 4 bars. Les stocker dans un endroit sec et aéré. A l’abri de la lumière du jour et aussi des rayons de lune (mauvais pour le caoutchouc)
    Vérifier tous les mois la pression.

    Le boyau va sécher (et perdre du poids en même temps)
    Ce séchage va faire que la chape en caoutchouc sera moins sensible aux coupures et le boyau percera moins facilement.
    Perso j’ai toujours fait sécher mes boyaux au minimum un an. (il sera détendu et se montera plus facilement)
    Quand je veux monter un boyau sec sur une roue, je nettoie la tresse avec un coton et de l’acétone pour bien dégraisser.
    J’applique une fine couche de colle sur la tresse du boyau.
    Une bonne couche sur le fond de jante, j’attends entre 5 et 10 minutes (suivant la colle utilisé, la continental sèche plus vite)
    Puis je colle le boyau sur la jante. Le boyau est très peu gonflé, le centrage se fera plus facilement

    Pour se nettoyer les mains ou la jante il est possible de le faire avec du white spirit.

    J’ai testé aussi l’hiver dernier le latex liquide Notubes dans le boyau. J’ai remarqué qu’il perdait moins vite la pression. J’ai usé le boyau jusqu’à la toile. Je pense que j’ai dû percer mais le latex a bouché le trou en trois tour de roue.

    0
    0
  21. Stef Toupenet

    Merci Patrick pour mon titane.

    C’est un Le Vacon sur mesure en Reynolds 3/2.5
    C’est la dernière série Reynolds.
    Le tube de selle est conique, le boite en BB30 et la douille en 1 pouce 1/8

    J’ai tout testé depuis 1985 à part les cadres en magnésium.
    Je n’ai rien trouvé de mieux que le titane.

    0
    0
  22. Vincent C

    @Étienne

    Ah c’est n’importe quoi ce PDF!

    Le machin avec lequel ils testent les pneus n’a pas le même centre de gravité qu’un vélo. En plus, le test à l’air archi subjectif. Y’a pas de Veloflex, les pneus avec le moins de friction de la planète. Ils nous montrent que les résultats des pneus, aucune comparaison avec les boyaux.

    Les boyaux ce n’est pas un mythe. Demander aux Pro ce qu’ils vont vous répondre.

    Quand tes roues sont 300-400g de moins à boyaux… mythe? lol

    0
    0
  23. schwartz patrick

    C’est vrai que le titane offre une magie dans tous les sens que ne peuvent offrir aucun des autres matériaux sauf peut-être l’acier haut de gamme comme le
    Columbus Spirit ; titane et acier sont des métaux qui « vivent »,je dirais presque « respirent »; mon Seven dans les Flandres pour la 2e fois, c’est notre récompense à lui et à moi, quel plaisir! et je suis
    depuis un moment le superbe travail de mr Levacon, un
    nouveau grand du « TI » …

    0
    0
  24. Vincent C

    @Pierre Lacoste

    Dans l’ordre:
    -On étire nos boyaux sur des vieilles jantes, gonflé à 80-100
    -On laisse sécher la carcasse un bon 6 mois dans un endroit pas trop humide
    -On imbibe le boyau de colle
    -1 couche sur la jante / 20 minutes de séchage
    -1 couche sur le boyau / 10 minutes de séchage
    -1 autre couche sur la jante pour les peureux / 10 minutes
    -On mets le boyau, il sera facile à mettre parce qu’il a été étiré.
    -Pas de résidu de colle, propre, la colle va rester sur le boyau au décollage.

    Voilà pour les meilleurs de mes connaissances.

    P.S : Pour réparer les boyaux? … Useless, time is money!

    0
    0
  25. pierre lacoste

    @Vincent C: Vraiment! Tout ça?!!

    0
    0
  26. Vincent C

    Ouais, pour un rendement optimal. Surtout l’étirement et le séchage.

    L’étirement permet la pose facile et que le boyau soit droit.

    Le séchage permet au boyau d’être plus résistant aux crevaison.

    0
    0
  27. Zut

    Je viens de m’y mettre aussi…
    Juste pour voir…
    Pas encore changé de boyaux moi-même, mais ça viendra…
    Je vais aller faire mes devoirs sur you tube…

    0
    0
  28. Stef Toupenet

    En plus d’un titane, Jean Pierre Le Vacon m’a fait un inox Reynolds 953.
    Moins nerveux, mais très confortable.
    Pour le 10 juin sur Paris Roubaix cyclo j’aurai sur ce cadre inox une fourche en titane pour remplacer la carbone actuelle. http://www.levacon.com/Images/fourcheti.JPG

    Voilà le lien de la fabrication du cadre inox
    https://www.facebook.com/media/set/?set=a.1693761394567.2093408.1553763502&type=3&l=efdb28172a

    L’arrière du cadre n’est pas chromé, il est poli miroir.
    2 ans après, rien n’a bougé, je lave le vélo au nettoyeur haute pression.

    Un copain s’est fait faire un Columbus Spirit avec le tube de selle et l’arrière en carbone par Pascal Picot un cadreur de Limoges (France). Avant il avait un Déda 16.5 avec arrière carbone qu’il trouvait très bien, mais il dit que son Columbus est supérieur.

    A bientôt
    Stéphane

    0
    0
  29. Marmotte

    Je suis allé voir le site des roues Asterion…

    Intéressant, ils ont une roue avec jante de carbone de 38mm dont la paire pèse 1kg. Par contre, côté marketing, c’est le même baratin que toutes les autres compagnies.

    « Le modèle à la polyvalence exacerbées et sans compromis, offrant tout à la fois une grande rigidité latérale, un poids exceptionnellement bas (998g en moyenne) une solidité à toute épreuve et un profil aérodynamique pourvoyeur d’accélérations fulgurantes, de facilité de roulage, et de précision de conduite hors norme. »

    Questions:

    1) Est-ce qu’un polyvalence peut être exacerbée en vélo de route? Il y a tant de qualités différentes que l’on recherche. Si qqn fait de la descente de vélo de montagne, du cyclocross, des courses sur routes, un CLM & se rend au travail sur les mêmes roues, j’accepterai « polyvalence exacerbée ».

    2) Profil aérodynamique pourvoyeur (déjà ça bloque ici…) d’accélérations fulgurantes? Hmm… se sont-ils trompés avec l’inertie de la roue? Je ne pense pas qu’une Zipp 404 ou qu’un disque accélère plus rapidement qu’une Ksyrium…

    3) Précision de conduite hors norme? Genre, je mets ces roues-là sur mon cadre puis soudainement la conduite est plus précise?

    Vraiment n’importe quoi.

    0
    0
  30. Col

    C’est pas si chiant les boyaux, il faut juste savoir quoi faire.

    Pour centrer le boyaux, avant d’avoir appliquer la colle tu mets le boyax sur ta roue et tu le centres, puis tu fais le tour du pneu avec un stylo juste au dessus de la jante. Après tu enlèves le boyau pour appliquer la colle. Il reste à le replacer en suivant ta ligne de stylo.

    Pour appliquer la colle si tu n’as pas de « dévoileuse » ça va bien en laissant la roue dans la fourche en virant le vélo à l’envers sur la selle. Tu prends des gants de latex et tu appliques avec ton doigt si tu as de la colle continental.

    Réparer des boyaux c’est pas la fin du monde non plus. Il y a de nombreux tutoriel sur internet, il suffit d’être moindrement manuel. J’ai jamais pris du « fil à boyaux » toujours de la soie dentaire pour recoudre et ça marche comme un charme.

    Après tout, il n’y a rien de mieux que des Ambrosio Nemesis 32rayons pour affronter les nids de Poules québécois

    0
    0
  31. Vincent C

    @Étienne

    Le 1er lien parle de la résistance au roulement. Comme je l’ai dis précédemment, c’est les Veloflex qui ont le meilleur rendement, pneu et boyaux (la bande de roulement est construite de la même façon). C’est aussi le pneu le plus léger sous les 200g.

    Ils le disent même :

    « The best rolling tubular tires also include Latex inner tubes, which reduces rolling resistance even further compared to a Butyl inner tube. Generally they aren’t present in tubular tires with high puncture resistance qualities, as the addition of an extra low rolling resistance inner tube will have almost no effect, unless the tire casing is extremely supple as well. »

    Bien des boyaux ont des tubes latex et sont de loin supérieur en souplesse et en qualité de roulement à des pneus.

    Le second lien?
    Le champion du monde avec une roue avant clincher? « Big Deal »… ça prouve pas grand chose.

    0
    0
  32. Vincent C

    @Marmotte

    « Je ne pense pas qu’une Zipp 404 ou qu’un disque accélère plus rapidement qu’une Ksyrium… »

    Et oui pourtant, la 404 va accéléré plus vite parce que le poids de la jante est moins élevé (la jante)- Entre une jante 404 et une Ksyrium à pneu, on parle de 150g de plus au moins. Par contre c’est le contraire avec le disque.

    « Précision de conduite hors norme? Genre, je mets ces roues-là sur mon cadre puis soudainement la conduite est plus précise? »

    Plus vos roues sont rigide comme des roues à jantes en carbone et haute tension et que plus le profil est bas (elles prendront moins dans le vent) plus les roues sont nerveuse. Avez-vous déjà essayer une paire Campagnolo d’Hyperon sur votre vélo? Faites la différence entre ça et une paire de Ksyrium Élite, vous allez voir que votre vélo va être pas mal plus nerveux.

    – Pour les Hyperon, ont parle de 1175g avec une tension de 130kfg et + alors que le Ksyrium, c’est 1550gbeaucoup moins de tension et un profil haut qui « pogne » dans le vent.

    Perso, j’ai une paire de roue à boyaux de 24mm de haut (comme les Hyperon) à 915g la paire…. et il faut vraiment que je tiennes bien mon guidon dans les descentes, la roue avant est nerveuse pas possible.

    0
    0
  33. schwartz patrick

    @ Stef Toupenet

    Tu as tout compris ! et merci pour les photos de ton super matos… C’est vrai, j’avais oublié l’Inox type 953 ou XCR de la colombe …

    0
    0
  34. schwartz patrick

    à Stef Toupenet ,
    les jantes NO TUBE ALPHA 340, te semblent-elles fiables et peut-on monter des pneus classiques ?

    0
    0
  35. Stef Toupenet

    @ Patrick

    pour l’instant 14 000 km est pas de problème (178 cm pour 70 kilos)
    Sur la piste de freinage il y a un témoin d’usure, il n’est pas usé, la jante est comme neuve (jante légère puisque 350 gr)
    L’an dernier je freinais avec des patins Swiss Top Jaune (je mixais entre les carbone 35 mm et les Alpha tubeless)
    Cette année je suis en Kool Stop pour jante alu (montage d’origine sur les Zéro Gravity)
    Très bonne surprise d’ailleurs ces étriers Ciamillo, j’avais lu un bon test sur le site d’Adrien Gontier
    http://www.rouesartisanales.com/article-53429199.html#more-53429199

    Je sais qu’il est possible de monter des pneus classiques, mais je ne l’ai pas encore testé, je n’en vois pas la raison.

    0
    0
  36. schwartz patrick

    la seule raison, et importante, c’est le choix des pneus proposés et le dépannage .Mais je pense quand même m’en monter une paire avec des moyeux Tune ou DT 240 .Pour les freins, Campa Record skel., pas de mauvaises surprises, ils ne bougent pas, freinent très bien(1,72 pour 63kg!) et puis les pros roulent avec ! tu me diras ils se prennent aussi les gamelles! et puis j’avais une mauvaise surprise avec des FRM, une catastrophe! merci pour tes précisions…précises!

    0
    0
  37. France

    Votre récit me fait beaucoup réfléchir. Je songe grandement a me procurer des roues Zipp 202 qui se vendent seulement a boyaux. Je n’ai jamais rouler sur boyaux à part que pour des CLM. Je n’ai aucune idée de la facon de me réparer sur la route en cas de crevaison ni une fois à la maison,… la colle et tout. Mais les marchands me disent qu’il y a des moyens simples de se dépanner en route et ensuite on amène la roue au magasin pour répération.

    J’ai vraiment envie d’essaer ces roues Zipp….

    France

    0
    0
  38. Stef Toupenet

    Le moyeu Tune a une bonne géométrie pour le montage d’une jante légère comme la ZTR Aplha 340.
    Sur ma roue arrière Astérion a utilisé des écrous en alu Prolock de chez DT (autobloquant) et des rayons Sapim CX Ray avec ligature côté opposé RL et montage radial côté K7. Pression de gonflage maxi 6.5 bars.

    0
    0
  39. schwartz patrick

    il est vrai que les écrous prolock de chez DT sont excellents, mes roues n’ont pas bougé après mes deux Tour des Flandres, c’est dû au fait que le filletage précis, bien usiné des écrous ,plus leur faculté autobloquante font que la roue reste tip top; et puis j’ai certainement fait,(en toute modestie), du bon travail, quand même! pour l’année prochaine,avec les NOTUBE ALPHA 340,sur le Ronde, j’hésite quand même …

    0
    0
  40. Stef Toupenet

    Fin Septembre, je suis remonté en Belgique avec un copain retrouver des potes Belge. Dont un qui connait les Flandres par-cœur. Il nous a fait le circuit que les pro ont fait cette année. J’avais la ZTR en moyeu Tune et écrou alu classique.
    Elles n’ont pas bougé, elles étaient neuves. Depuis sur la roue arrière j’ai mis un peu de frein filet sur les écrous pour plus de sécurité.
    Les pavés des Flandres ne sont pas aussi cassants que les pavés de Roubaix.
    Jamais je n’oserais mettre des ZTR sur Roubaix.

    0
    0
  41. damebochiew

    Un boyau crevé est actuellement le pire et je comprends très bien ton frustration. Moi j’utilise cette compagnie plombier pour en prendre soin car j’aime pas m’en mêler. C’est trop de boulot là!

    0
    0
  42. salut du médoc(france)de joel (ex 1ere caté ffc)

    j’ai commencé les courses en boyaux(clément critérium);aprés 6 ans d’arrét,j’ai repris en pneu,puis j’ai redécouvert les boyaux..ya pas photo,les « sifleurs »c’est mieux….
    pour le collage,j’ai retrouvé ma « technique » perso..pour la jante neuve(carbonne)dépolissage papier 400,pour la « tripe »si neuve,une couche de pastali trés fine pour la jante (le boyau,abord étiré et tésté sur la jante..(étiré avec les pieds et la pogne)quand a la pose,la colle n’a pas déguelé,et ne colle plus au doigts,mise en place,et centrage boyau dégonflé,et centrage assez facile de visu….gonfler un peu,et vérif,puis gonflage 8kg..la colle,qui paraissait séche « soude »boyau et jante.
    pour le boyau secours prendre un déja monté depuis pas trop ,longtemps. A+(pour réparation crevaison)

    0
    0
  43. PS scuze mi…. couche fine de colle sur jante et boyau,(je dors un peu….3h30 ici)

    0
    0
  44. salut
    mon post de cette nuit n’est pas trés clair )-:

    résumé! couche fine de colle sur boyau neuf ET sur jante(si jante neuve,dépolissage au papier de verre fin)
    mise en place du boyau pré étiré et pas gonflé,centrage a l’oeuil,gonfler un peu pour finissage centrage,puis gonflage 8kg,boyau et jante se « soudent »(image)
    on peut rouler aussitot aprés pendant 10mn pour finaliser le collage.

    0
    0
  45. il y a confusion avec mon nom sur le 1er post??

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.