37 balais et dopé!

C'était un secret de polichinelle dans le milieu du cyclisme québécois et la nouvelle est finalement sortie aujourd'hui: Benjamin Martel (aucun lien de parenté avec moi!), de l'équipe Team Spirit G.H.T. Cannondale, est positif à la testostérone

Il écope d'une suspension de deux ans, conformément aux règlements en vigueur.

Il est le troisième cycliste du peloton élite du Québec a être sanctionné en quelques mois seulement après les cas d'Arnaud Papillon et de Miguel Agreda, tous deux (ex-) membres de l'équipe Garneau-Club Chaussures. Rappelons que Benjamin Martel a remporté une étape de la série des Mardis cyclistes de Lachine en 2011. C'était le 9 août.

Que dire de ce nouveau cas de dopage (décidément, la semaine est fertile à ce niveau!) ? 

Ce qu'il faut dire à mes yeux, c'est que Benjamin Martin avait, en 2011, 37 ans. Donc aucune ambition de devenir coureur cycliste professionnel. La situation de Benjamin Martel à l'égard du cyclisme était très différente de celle d'un David Veilleux par exemple, un jeune coureur de 24 ans qui a tout l'avenir devant lui. Et qui fait par conséquent face à des enjeux autrement plus importants pour son avenir que Benjamin Martel. 

Avec Benjamin Martel, on était à priori devant un coureur de 37 ans qui était en principe sur les courses cyclistes pour se faire plaisir.

Et il se dopait!

À mes yeux, la seule explication est l'envie de briller, d'être supérieur aux autres, de se démarquer et d'obtenir une parcelle de gloire.

Vous serez nombreux à dire que c'est pathétique et vous avez raison.

Mais il y a une leçon dans tout ça et c'est ce qu'il faut retenir aujourd'hui: cette situation nous ramène à la profonde nature humaine. 

L'appât du gain, dans ce cas-ci la gloire éphémère. 

Si on ne comprend pas cela, on ne comprend pas les enjeux entourant la lutte contre le dopage. On ne comprend pas que la lutte contre le dopage, c'est la même chose que la lutte contre l'excès de vitesse sur les routes: toujours à recommencer, toujours à entretenir. Parce qu'il est dans la nature humaine de vouloir montrer qu'on est meilleur que les autres, même s'il n'y a aucun enjeu.

Toute approche d'une fédération visant à faire un "blitz" de quelques mois de sensibilisation est donc vaine. La lutte contre le dopage s'inscrit plutôt dans le long terme et nécessite des moyens récurrents, chaque année. C'est une lutte ingrate, de longue haleine, mais pourtant nécessaire.

Depuis longtemps, je suis donc d'avis que la lutte contre le dopage doit obtenir un financement annuel stable et se doter de moyens conséquents. S'il est évident que la priorité demeure la lutte contre le dopage au niveau des jeunes coureurs présentant le potentiel de passer professionnel, le cas Martel montre qu'il faut aussi exercer des contrôles dans les autres catégories, ne serait-ce que pour créer un climat de "peur de gendarme" salutaire et qui profitera à l'ensemble des cyclistes, toute catégories confondues. Car bien souvent, ce sont les coureurs les plus âgés qui initient les plus jeunes aux travers du sport…

Ces quelques vers d'Edmond Rostand dans Cyrano de Bergerac me viennent spontanément à l'esprit, des vers qui accompagnent ma vie:

Travailler sans souci de gloire ou de fortune,

A tel voyage, auquel on pense, dans la lune!

N’écrire jamais rien qui de soi ne sortît

Et modeste d’ailleurs, se dire: mon petit,

Soit satisfait des fleurs, des fruits, même des feuilles,

Si c’est dans ton jardin à toi que tu les cueilles!

Puis, s’il advient d’un peu triompher, par hasard,

Ne pas être obligé d’en rien rendre à César,

Vis à vis de soi-même en garder le mérite,

Bref, dédaignant d’être le lierre parasite,

Lors même qu’on n’est pas le chêne ou le tilleul,

Ne pas monter bien haut, peut-être, mais tout seul!”

25 Commentaires

  • Batrick P
    Soumis le 9 février 2012 à 12:30 | Permalien

    Je crois qu’on sous-estime la recherche de la gloriole, y compris locale, dans les motivations de la dope. Que derrière cette gloriole se cache l’entregent, en être et accroitre son pouvoir, et plus encore, plus ou moins inconsciemment, l’espoir de facilité de séduction de… partenaires sexuels.
    Que comme pour nombre de nos comportements, on triche (indirectement)… pour baiser.
    Bon, c’est général et ne veut pas évoquer le cas de ce triste cycliste canadien, et cet avis n’est que le mien.
    A propos d’âge et de dopage, une figure du cyclisme vétéran français et même mondial a été dernièrement pris par la patrouille AFLD et pour du lourd avec Roland Rolleau. A 66 ans!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Elvis
    Soumis le 9 février 2012 à 1:32 | Permalien

    J ai bcp rigole en lisant le commentaire de batrick p. c est une facon de voir. J ai bcp plus aime la fin de votre post et vous remerci de m avoir remis en tete ces quelques lignes.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • plasthmatic
    Soumis le 9 février 2012 à 7:02 | Permalien

    Instinct de la domination, instinct inquiet de la soumission … Le mieux ? La fuite peut-être, hein Patrick …

    Et voilà qu’Ullrich prend deux ans ?!
    Comme ça doit trop être une frustration dis donc ! Ils prennent des produits les juges ou quoi ? « Qu’on me donne les mêmes », comme il avait dit l’autre, trop fun qu’elles ont l’air, les pilules. Après Contador qui-prend-deux-ans-qui-lui-interdisent-de-courir-six-mois, voilà qu’on prive de deux années de courses un mec qu’a pris sa retraite il y a cinq ans. Comme il doit trop être dégoûté, le Yan Ullrich ! Eh, il va pas se plaindre non plus, ils auraient pu lui mettre perpèt !
    Alors, on espère que vous avez bien entendu le message, hein, les Coppi, Anquetil, Bobbet, et consorts : vous avez peut-être traversé sans encombre vos temps anciens, mais l’époque moderne est advenue, et elle peut encore vous rattraper. Même la peine capitale ne vous sera pas a priori épargnée, alors tremblez !

    Et si on jugeait aussi autre chose que les coureurs, ça changerait un peu non ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Batrick P
    Soumis le 9 février 2012 à 9:27 | Permalien

    La fuite vers nos Monts Mézenc…
    Notons que le déclassement de Ullrich donne la victoire à Ivan Basso pour une étape du Giro 2006, à Koldo Gil pour le Tour de Suisse 2006, et la 3ème place du Tour 2005 (gagné par Armstrong!) à Paco Mancebo. Tous les trois sur la liste Puerto, quand bien même Gil est miraculeusement passé au travers (mais sa carrière s’est arrêté prématurément).

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Eric Blais
    Soumis le 9 février 2012 à 9:42 | Permalien

    Personnellement je donne toujours le bénéfice du doute aux athlètes qui se font prendre avec des substances qu’il ne savait pas étaient illégales (voir l’histoire comparable un certain jeune espagnol nommé Contador).

    Il est la seule personne, peut etre aussi ca blonde qui connaissent la vérités. Du même coup s’il était conscient de ses gestes je te lance des fleurs car ta persévérance et ton acharnement a réussir à gagner un mardi cyclisteme est remarquable. Malheureusement probablement de l’énergie mal dépensé.

    Malheureusement pour toi, coupable ou pas, tu auras été connue pour le gars qui c’est fait « pogné » 2 jours apres Contador.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Erwan
    Soumis le 9 février 2012 à 10:13 | Permalien

    Le dopage? Il en existe plusieurs genres. Celui du riche et celui du pauvre.
    Celui qui transforme un bourrin en cheval de course et celui qui à des actions plus spécifiques.

    Dans le monde des stupéfiants on parle de drogues dures et de drogues douces.
    Cette distinction sémantique permet simplement à celui qui prend des drogues dites douces de ce faire croire qu’il n’est pas un toxicomane.

    A propos, l’usage de produits dopants s’apparente, selon les spécialistes, à de la toxicomanie. Du reste nombre de sportifs prisonniers de cette pratique
    continuent après leur carrière de se droguer.

    Les chemins qui mènent au dopage sont multiples et les motivations des dopés et de ceux que j’appelle les dopeurs diverses.
    Je ne vais pas ici m’étendre sur ces deux sujets mais plutôt sur le problème que cela pose.
    En fait cela engendre d’une part un problème d’éthique sportive et un autre de santé publique.

    En ce qui concerne l’éthique sportive, il faut être clair, celui qui gagne en se dopant est un tricheur, un menteur mais peut-être pire encore un voleur.

    Le premier aspect tout le monde le comprend facilement. Celui qui ne suit pas les règles d’un jeu de société et gagne la partie est un tricheur n’est-ce pas?
    Par conséquent aussi un menteur. Il ment aux autres joueurs et surement aussi un peu à lui-même.
    Et bien le dopage c’est exactement la même chose.

    Mais le tricheur est aussi un voleur. Ici je ne parle pas d’argent bien entendu. Non le tricheur vole aux autres. Mais il vole quoi exactement?
    Et bien en fonction du niveau il vole la victoire voire la carrière des autres sportifs. Mais plus grave sans doute, il vole aussi des tranches de vies.
    Des émotions qui font la vie d’un Homme. Ne pas respecter l’éthique sportive c’est détruire des bouts de vie ici et là.

    Et puis il y a le problème de santé publique ou de santé tout court. Le sportif qui se dope met sa santé en danger. Mais en est-il conscient?
    Cancer du foie, du colon, de la thyroïde, maladie de Gehrig ou leucémie comme dans la fameuse affaire des veuves du calcio ne sont malheureusement pas des cas isolés.
    Ceux qui réclament la légalisation du dopage en sont-ils conscients? Laisseriez-vous vos enfants se droguer pour faire carrière en toute connaissance de cause? Je ne suis pas certain.

    Je pense que la prévention anti-dopage devrait mettre plus en avant les problèmes de santé.
    Car enfin seriez-vous nombreux à prendre le risque de souffrir d’une des maladies précédemment sitées ou de mourrir comme un chien à 34 ans dans une chambre d’hotel même à dix contre un?

    Dans un contexte québécois et canadien, je crois qu’au minimun et cela dans toutes les catégories, y compris les maitres, les contrôles devraient être systématiques pour les médaillés aux championnats.
    C’est une décission simple et pas trop onéreuse à mettre en place. Elle aurait le mérite d’envoyer un signal clair de la part de la fédération.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Gino Ainsley
    Soumis le 9 février 2012 à 10:23 | Permalien

    Plus ça va, plus il y a des choses qui m’agacent dans toutes ces histoires de dopage soit d’ici ou d’ailleurs. Je trouve qu’on juge rapidement et très sévèrement les individus sans toujours connaitre tous les faits et sans pouvoir nuancer les détails du dossier. Parfois on accuse les gens avant même qu’une accusation formelle soit posée. Dans le cas de deux cyclistes québécois (Papillon et Agreda) trouvés coupables plus tôt cet automne, bon, ils ont avoué – dossier clos.

    Ce qui m’amène a parler du cas Benjamin Martel – premièrement, je ne le connais pas personnellement. Cependant, les circonstances des accusations me laissent quelque peu en questionnement – Benjamin affirme avoir utilisé une crème qui apparemment contenait des substances interdites sans le savoir. Christianne Ayote, témoin expert dans la cause, a aussi dit « Appliquée de cette façon, elle serait détectable «jusqu’à cinq ou six jours au maximum» ». Benjamin aurait utilisé cette crème dans la première moitié d’aout (nous n’avons pas les dates exactes) et les championnat avait lieu le 28 aout.

    Certains tourneront en ridicule, histoire de le discréditer, l’histoire que c’est un ami camionneur qui lui a emmener cette crème. Bon on peut tourner n’importe quel histoire en ridicule – le but du hockey n’est-il de mettre un morceau de caoutchouc dans une armature de métal entouré d’un filet et pleins de gars se pètent la gueule pour y arriver. Ben oui on peu tourner n’importe quoi au ridicule. Est-ce que Benjamin aurait fait appel a un de ses amis pour lui apporter une crème en provenance des US car elle n’est pas disponible au Canada, bien sur que c’est plausible. Cette crème, il se l’aurait plutôt auto-prescrite après avoir essaye toute sorte de sorte. C’est pas la première fois qu’un athlète essaie 10000 affaires pour se débarrasser de ses bobos afin de reprendre l’entrainement le plus vite possible.

    Alors voila les éléments que nous possédons – est-il possible qu’il soit innocent? Moi je crois que oui. c’est possible Je ne suis pas prêt a crucifier quelqu’un basé sur un tas de choses dont je ne connais pas les détails. J’ai beaucoup de question face à ces éléments: Combien de trace de testostérone a-t-on trouve dans son organisme? Un peu, beaucoup, des doses d’éléphant? Je ne sais pas, je n’ai pas les rapports et même si je les avais je ne crois pas avoir les compétences pour les disséquer et formuler une opinion éclairée. Je ne suis pas pharmacien ou médecins alors je n’ai aucune foutue idée. Ce qu’on sait, c’est que c’est possible de trouver des traces des substances trouvées à l’utilisation de cette crème.

    Le verdict est tombé : coupable. Est-il un « ti-peu » coupable? Beaucoup? Juste malchanceux? Le problème est que la hache est tombé sans nuance et maintenant c’est Benjamin qui devra vivre avec le titre de « DOPÉ ».

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • zboy
    Soumis le 9 février 2012 à 10:34 | Permalien

    @ Gino

    À mon avis, cette crème, je l’aurais montré aux instances pour me défendre. Peut-être l’a t’il fait ? Peut-être pas !

    Nous sommes responsables de ce que nous prenons. C’est au pire ça qu’il faut retenir.

    Je comprend ton point de vue. Mais les explications les plus farfelues font aussi partie de ces histoires (Contador, Landis).

    Est-ce que l’on suspend un gars pcq il s’est mis de la crème un mois avant ? Petit doute quand même !

    Sinon, c’est plate pour lui, c’est vrai.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • bikelarue
    Soumis le 9 février 2012 à 11:00 | Permalien

    Je pense qu’en 2012 il y aura des changements chez les maîtres, la peur de se faire prendre aura des répercussions.

    Gino a raison, il ne faut pas tirer sur le gars mais sur le problème et trouver des solutions par ce que le dopage il existe et encore une fois pas uniquement en vélo. Quand j’entend Nadal crier haut et fort pour soutenir ces amis…il devrait se fermer la gueule. Je pourrais parler d’athlétisme ou selon il y a encore beaucoup plus de dopage, courir un marathon sous les 3′ au kilo ça ressemble plus à une performance d’extra terrestre.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • campiboy
    Soumis le 9 février 2012 à 11:10 | Permalien

    Voyons donc ! Vous croyez vraiment cette connerie d’excuses ??? Voyons donc, vous avez la le modèle le plus courant du dumb maitre qui prend ses cuisses un peu trop au sérieux… Je suis content que Assoc Canadie a décidé de frapper ou sa fait mal, faire pisser les maitres. Arrêtez, les slogans, le marketing et les t_shirts gratis anti dopant. FAITES LES PISSER ! Merci parce que ca marche…

    Notes aux champions, quand vous avez fini vos entrainements, enlevez votre bib, séchez votre cul et lavez votre bib en sechant aux UV, comme si un semi pro savait pas ca, d’ou le fait que je doute totalement l’histoire. En passant, si je galle entre les deux jambes et que je fais du velo par amour, je vais prendre un petit break pour mon propre bien et…l’amour de mon sport.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Sébastien
    Soumis le 9 février 2012 à 11:54 | Permalien

    Petite crème par-ci, petite pseudoéphédrine par-là, c’est juste pour une fois…

    Je ne me ferai jamais prendre pour dopage. Je n’en prends pas. Je ne prends pas de médication non plus, à moins de problèmes de santé sérieux et diagnostiqués. Par ailleurs, si je ne suis pas assez en santé pour fonctionner sans médication, je ne suis pas assez en santé pour faire des coures règlementées.

    Ça me semble clair comme ligne, c’est celle que je me suis toujours donnée à 19 ans comme à 42.

    N’oublions pas Corneille (pour rester dans le littéraire) « À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire »… Prière de ne pas interpréter le péril comme étant l’inquiétude de vivre dans la mensonge! La voie de la facilité ne rapporte jamais.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • schwartz patrick
    Soumis le 9 février 2012 à 12:04 | Permalien

    Avec 37 balais dopés, le ménage est parfait, vite fait
    bien fait !!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Alain Dauphin
    Soumis le 9 février 2012 à 12:25 | Permalien

    Bravo Laurent,

    pour ces vers vraiment remplis de sagesse que je transmettrais à mon tour à mes deux grandes ado.

    Salutations et longue vie à toi, ta famille et à la flamme rouge.

    Alain

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • A.Gagnon
    Soumis le 9 février 2012 à 12:25 | Permalien

    Il n’y a pas eu une histoire en france il y a quelques temps, avec le champion de france amateur chez les maitres (51 ans je crois) contrôlé positif?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Zut
    Soumis le 9 février 2012 à 10:03 | Permalien

    Annonce de contrôles systématiques de tous les médaillés sur quelques courses provinciales, prises au hasard, en 2012.
    Point à la ligne.
    Et je suis prêt à payer ma partie.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • schwartz patrick
    Soumis le 10 février 2012 à 10:39 | Permalien

    ok avec Zut

    et sur quelques cyclosportives, il y aurait de sacrés surprises, pas de problèmes, je cautionne !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Hugo Champagne
    Soumis le 10 février 2012 à 9:01 | Permalien

    @ Zut 20 $ par licence Maitre cette année irons à la lutte contre le dopage, j’espère bien que quelques test seront fait avec ces $

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Eric
    Soumis le 11 février 2012 à 4:45 | Permalien

    Faisons nous pas des courses pour e plaisir?

    Dans ce cas pourquoi être frustré qu’un autre se dope? Nous faisons ça pour le plaisirs. Finir 2iem dixième, ou bien trinitéme. Je êux vous dire que mais enfants vont m’aimer quand même. Même pour vous dire la vérité il vont m’aimer encore plus si je fini dernier parce que ça veut dire que je pas perdu de temps a m’entrainer et j’ai passer plus de temps avec eux.

    Donc pour quoi être frustré si quelqu’un vous bats parce qu’il c’est dopé. C’est pas grave. Mais ne pensé pas que j’approuve le doping. Il a une seule raison que je suis contre le doping c’est que je ne veux pas mais enfants se sentent obligés à ce doper pour devenir les meilleurs.

    Arrêter de lapider les dopés, ils veulent seulement plus de vous de gagner. C’est pas grave de terminer cinquième, dixième oy trentième nous sommes la pour s’amuser. Et aussi rappelez vous si vous avez du talent vous allez gagner, si vous en avalez pas.. bien vous allez terminer dixième.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Eric
    Soumis le 11 février 2012 à 4:47 | Permalien

    Ayoye, il a donc bien des fautes dans mon texte… Je suis incapable de le corriger. Je peux juste vous demander de m’excuser.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • schwartz patrick
    Soumis le 11 février 2012 à 5:35 | Permalien

    @ Eric

    En écriture,dans la forme,pour tes fautes, tu es pardonné parce que dans le fond,tu es bon,tes principes moraux sont propres et justes.

    En sport,Tu termines derrière, clean .Et tout devant,c’est suspect,quoi qu’on en dise,alors l’important,l’essentiel, c’est d’être en paix avec ta conscience, ta santé et ta famille ; au final,la compétition, plus haut tu la situes avec tout le reste n’est que mensonge, vanité et petit profit …
    Tout n’est que question de choix et ces tricheurs me font pitié …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • toutouille26
    Soumis le 11 février 2012 à 5:56 | Permalien

    plasthmatic
    ullrich va être suspendu comme contador, non?
    c’est à dire 2 ans à partir de 2005!
    et pendant ce temps la, longo peut courir et continuer à voler les victoires; je serais curieux de voir ce qu’elle vaut sans le « soutien » de son mari; probablement lachée au premier tour

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • plasthmatic
    Soumis le 11 février 2012 à 6:21 | Permalien

    Bien d’accord Toutouille, et réciproquement si tu as su me lire … Dis, la Lorraine qui te manque tant, depuis deux semaines, c’est pas un frigo, parce que dans un frigo il fait 15 à 20 degrés plus chaud ! Bon, on a de la lumière …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • toutouille26
    Soumis le 11 février 2012 à 10:19 | Permalien

    Oui et grenoble c’est incroyable au niveau froid, l’autre fois j’arrivais même pas à marcher dans la rue!
    et on peut pas se réfugier sur la côte d’azur, c’est presque pire avec le vent!!
    c’est un scénario du réchauffement climatique, qui pourrait être… un refroidissement climatique général…
    Et pendant ce temps la, les politiques ne font toujours rien, aucune vision à long terme..
    Allons vivre en bretagne c’est la qu’il fait le plus chaud en ce moment!!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Batrick P
    Soumis le 11 février 2012 à 1:02 | Permalien

    Et même en Irlande, jamais chaud, jamais froid merci le Gulf Stream. Le jour où il s’atténue, celui-là, s’arrête, voire s’inverse (le scenario auquel tu fais allusion), on se retrouvera dans la situation… des québécois. A faire chauffer les home trainer. Et même que ce sera une pagaïe type anarchie.
    D’ici là, on roulera en cuissard court, et peut-être même dans pas longtemps.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • toutouille26
    Soumis le 12 février 2012 à 7:50 | Permalien

    on est gouvernés par des incompétents sans courage ni vision d’avenir
    c’est triste pour nos enfants et les enfants de nos enfants

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!